vendredi 13 janvier 2012

Yves Thréard, pochtron au figaro

C'était un soir comme un autre. Pas moyen de trouver quelque chose à me mettre sous la dent. Les blogs étaient déjà en veille. Les twittos rechargeaient leur tablette. Et le sommeil se cherchait encore. Alors j'ai regardé la . Le soir, il y a un "" sur itélé.
Hier soir, Yves Thréard et Joseph Macé-Scaron (l'homme au tatouage) ont discuté sur le temps de travail. Vous savez les 35 heures à la française, créatrice de chômage, de perte de productivité et surtout incomparable avec nos partenaires allemands. Ah non pour le coup nos partenaires allemands deviennent nos concurrents économiques, capable d'avoir des déficits moindres et une balance extérieur pleines de profits. 
Donc il y avait débat. Un obscur cabinet COE-Rexecode a dévoilé hier une étude à lire chez . Et voilà t'y pas que mon tytyves s’énerve sur le sujet, éructe une connerie ou deux, reproche à tout le monde que "le figaro ne peut jamais parler des vrais sujets", coupe la parole à mon Joseph, hilare de voir son camarade de comptoir s'emporter si vite.
Les pochtrons de la polémique devraient se taire et reboire un coup avant d'essayer d'aligner deux phrases compréhensibles pour le spectateur de . Je ne suis pas prêt de remettre mes pieds dans ce .

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !