dimanche 29 janvier 2012

Sarkozy, un acteur fatigué

Ce n'est pas sa faute. C'est la crise. Elle est mondiale, la crise. Alors forcément on se la prend la crise. Et puis la France, vous avez vu en 2007 comment on l'a récupérée. Toute moche, toute cabossée.

Alors quand la CRISE est arrivée, on a morflé. il faut dire que les finances n'étaient pas au mieux. Les déficits s'envolaient déjà. Les impôts (le gros mot) qu'il fallait baisser pour ceux qui avaient eu l’intelligence de voter pour le bon président.

Et puis quand on regarde ailleurs, c'est pas joli non plus. Sauf en Allemagne, ou là on sent qu'ils en ont dans la culotte. C'est qu'ils vendent beaucoup eux. Et c'est nous qui achetons. 

Alors il faut des solutions. Pas de hausses d’impôts, non, non, non. Surtout pas. Enfin on augmente la TVA. Mais ce n'est pas un impôt ... direct. On en a appris ce soir.

La France des propriétaires est heureuse ce soir. Elle va pouvoir augmenter la taille de son pavillon de banlieue de 30%. Comme cela elle va pouvoir loger ses enfants dans un beau studio, si elle peut payer les travaux.

Le président est fatigué. Sa politique aussi. 

photo @

4 commentaires:

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !