mercredi 25 janvier 2012

Le carmel light

Cela me fait sourire. Nicolas Sarkozy fait du «off» devant 20 journalistes à Cayenne. Cela le pose au centre du moment médiatique, mais pas favorablement. C'est une très mauvaise image qu'il donne non pas aux militants (ils seront toujours sarkozistes) mais aux sympathisants.

Pauvres militants maltraités quand il dit que «Vous voulez que j'anime des sections UMP ? Je ne mérite pas cela. Je préfére encore le carmel.»

L'UMP était la machine de guerre de l'élection de Sarkozy. Souvenez-vous quand le président de la République faisait meeting devant ses cadres une fois élu. Maintenant que la défaite est possible, il veut mettre le feu à son parti pour ne laisser que des cendres.

Blog itinérant

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !