dimanche 8 janvier 2012

La mélasse du blogueur

Il est des petites histoires qui tournent au ridicule. Et celle qui se passe à nouveau dans ma toile si proche en est une. (à lire chez )

Madame Dati porte plainte après avoir vu son site piraté. Un des protagonistes est le candidat aux législatives dans ma circonscription. Il s'agit du militant blogueur EE-Les Verts, . On se connait bien. On pourrait avoir des combats communs. Mais il préfère plus que tout jouer l'écervelé en publiant des faux communiqués sur le site de Me Dati.

Il se justifie en utilisant le droit à la parodie et l'utilisation du buzz dans la communication. La satire est nécessaire mais en l’occurrence dans notre petite affaire, on est entré par effraction. L'internaute scrupuleux aurait eu l'idée de signaler la faille et ne l'aurait pas utilisé. Nous avons affaire à une ancienne ministre qui est en difficulté pour obtenir l'investiture de son parti dans une circonscription. La satire aurait été de créer un site miroir, ou un site pastiche mais pas d'aller écrire le mot PIPE sur la page d'accueil.

Cette histoire nous rappelle forcément celle de la rumeur du Me Bruni-Sarkozy. On retrouve les mêmes protagonistes. On va finir par croire qu'il y a des accointances entre Me Dati et M. Suaudeau. On s'amusait beaucoup à l'époque à imaginer les renseignements généraux tourner autour du Monico (notre sur Aulnay).

Pour conclure, nous sommes en campagne électorale. Je préférerai avoir à me pencher sur l'insondable bilan du député sortant . Le poisson d'avril au mois de janvier m'agace. Un candidat croit pourvoir trouver de l'écho en faisant le pitre sur le web. Il a gagné en visibilité mais comme membre du bébête show. Hervé, un peu de dignité ne nuira pas.

6 commentaires:

  1. David, tout comme l'affaire des flux RSS sur le site du PS, pour lequel j'ai pris ta défense il n'y a pas eu effraction. Tu fais preuve d'une bien mauvaise compréhension de l'informatique ou d'incompréhension tout cours.

    Par ailleurs, je crois avoir été le plus efficace pour dénoncer le bilan de Gérard Gaudron en faisant publier 46 fois dans la presse nationale la maigreur de ses actions de mandature. Chacun sa manière c'est tout, et la mienne est parfaitement légale contrairement à ce que tu laisse sous-entendre et la justice le confirmera si d'ici là Mme Dati ne retire pas sa plainte.

    Répondre
  2. Le fond du billet ne porte pas sur le problème de légalité ou non.
    Tu me fais rire. Tu crois vraiment que la presse nationale parle du bilan de Gaudron ou bien parle-t-elle plutôt du piratage du site de Me Dati.
    Fais ta campagne comme tu le désires, on verra le résultat dans les urnes.

    Répondre
  3. ca me rappelle une histoire. c'est un jeune homme qui passe devant une boutique qui vient d'être cassée par d'autres gars. la boutique a été pillé mais il reste des choses à l'intérieur. le jeune se sert au passage mais manque de bol, les flics arrivent et là il dit mais c'est pas moi qui ait fait ca. ce n'était certes pas lui qui avait commencé mais ayant participé, il se rendit aussi coupable que les personnes ayant commencé cette mauvaise action. par ses actes, il a entretenu ce méfait et il était donc aussi coupable que ce qui ont rendu cela possible. quand on jette la première pierre, il ne faut pas s'étonner qu'on se fasse jeter des cailloux par la suite. pire encore quand la formation d'origine de la personne est l'informatique car là, on ne peut pas prétendre ne pas savoir.

    Répondre
  4. Je crois que je vais encadrer cet article et ses commentaires tellement ils sont drôles.

    Vous trouverez toutes les réponses à vos soupçons (tordus?) sur mon blog:
    http://suaudeau.fr/affaire-dati-suaudeau-jassume-mon-defi-mediatique.html

    et dans le Libé de ce matin:
    http://www.liberation.fr/politiques/01012382269-rachida-dati-candidate-dans-le-9-3-c-etait-un-canular

    Répondre
  5. Justement tes remarques ne sont plus drôles.
    Fais ce que tu veux, je m'en moque

    Répondre
  6. rira bien qui rira le dernier...

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !