mardi 2 août 2011

la communication d'école de Nicolas Sarkozy

Le président est presque en vacances. Mais son service de communication est toujours en activité. Ainsi en plein été, on nous propose de voir "les temps forts de l'action présidentielle au 1er semestre 2011 : à la rencontre des enseignants et des élèves".


Cette photo est un cliché pris lors de la visite de Nicolas Sarkozy au collège Blaise Pascal de Plaisir. Si vous clichez dessus vous pourrez voir ainsi l'ensemble du déroulement de la visite sur le site de l'Elysée.  La "Re-présidentialisation" est en cours. Elle se déroule sous nos yeux. Il avait tant à faire, que l'Elysée a cru bon de nous présenter les travaux de rénovation en cours.

Je ne suis pas photographe, juste dans la critique facile. J'ai bidouillé avec des petites retouches qui permettent de mieux appréhender la distance qui sépare encore le président, sa communication et le peuple.


Nous avons 5 types d'acteurs sur ce cliché.
  1. le président (la couronne)
  2. les fayots ministre-député-sénateur-recteur d'académie (les moustaches)
  3. la directrice de l'établissement (je suppose)
  4. l'enseignante (vert)
  5. les petits enfants (ou ados, ça marche aussi, en orange) 
Le cliché oriente les personnages du plus important au premier plan, aux accessoires au fond. Le président préside une assemblée de personnages importants (costume, cravate) tous masculins, devant une table. Devant lui sur une table la classe qu'il visite a construit une ville (existante ?, rêvée ?). L'ensemble des hauts personnages doit prendre la mesure du travail accompli. Le président est enthousiaste et tout le monde se doit de le suivre.

La directrice est un peu à l'écart. Elle porte une tenue stricte, élégante. Mais elle ne peut pas se fondre au moule des dignitaires. Elle regarde le président et non la table. Elle sait quelle est le personnage principal de cette pièce à savoir Nicolas sarkozy et non la table.

L'enseignante est en retrait. Elle est dans sa classe, mais elle est plus proche de ses élèves que du cirque qui vient de débarquer dans l'établissement.

Si l'enseignante est en retrait, les élèves sont eux totalement absent de la scène. En se fondant dans le décor, ils ont totalement disparu.

La visite d'un président dans une école n'échappe pas à la règle de toute communication ou réclame. Même si on essaie de construire une image qui a la volonté d'apparaître naturelle, informative et positive, le naturel des participants n’empêchera pas plusieurs degrés de lecture. Et encore je n'imagine même pas que le staff du président puisse choisir des acteurs en fonction de leur taille, ou corpulence. Cela se saura de toute façon. Le président Nicolas Sarkozy communique plus qu'il ne préside depuis quelques mois. Et cela commence à se voir.

1 commentaire:

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !