vendredi 8 juillet 2011

V'là les 22

Chut, ne le répétez pas, je roule encore en 22. Le petit jeu en voiture est de repérer les autres, les 22. Et j'ai fait une touche cet après-midi. Une 22, pas toute neuve. J'arrivais tranquillement derrière elle au feu. Celui-ci passe au rouge. Et la petite 22 qui s'était arrêtée reprend sa route. Je n'ai pas compris pourquoi elle grillait si promptement le feu. Du coup j'attends tout seul, en 22 aussi. Et puis un peu plus loin au rond point, je revois la 22 (l'autre) qui après avoir fait un grand tour revenait sur ses roues pas.
J'étais tranquillement en train de traverser Sevran. Pas un chat, pas un hélicoptère, personne. Arrivé vers la nouvelle gare du tram, j'attendais encore au feu rouge. Et je vois ma 22 (enfin pas la mienne, l'autre) couper la route, et s'arrêter en vrac sur les voies du tram. Un gars s’engouffre dans l'auto et celle-ci refait un demi-tour.

Je ne sais pas combien de points ont été perdu pendant ce récit. Mais,
  1. C'est bien la preuve que ce n'est pas la plaque d'immatriculation qui est accidentogène.
  2. Comme d'habitude, je n'ai vu aucune voiture de police à proximité.
  3. Cela devient routinier de voir des Stop, des feux rouges grillés, des défauts de priorité, des absences de clignotants
  4. Je ne compte pas les voitures qui "dérivent" au gré des téléphones qui sonnent, qui SMS,...
Alors juste une chose, la police doit être sur le terrain. Elle doit se montrer. J'entendais ce matin le maire de Nice Christian Estrosi qui dénonçait un rapport critique sur la politique de la sécurité depuis 2002. Au journaliste d'Europe1 qui lui demandait d'expliquer les divergences importantes d'effectifs de la police sur tout le territoire, Christian Estrosi préféra accuser le rapporteur. Sauf que les chiffres ne mentent pas en général. L'UMP et ses ministres n'ont pas compris que plus ils dénoncent ce rapport, plus ils s'éloignent du vécu de leurs concitoyens. Tant pis pour eux, et tant pis pour nous de toute façon.


Allez bonne route, mais faites gaffe à la 22.

1 commentaire:

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !