vendredi 8 juillet 2011

On se comptera à la fin

Le piège serait d'en parler. Surtout dans un blog aussi orienté. J'ai décidé de ne pas écrire là dessus. Les députés, leur ministre et la cour des comptes (plus quelques socialistes étourdis) vont suffisamment s'éreinter à se justifier.
Il me suffit de vous renvoyer vers un des blogs classés à droite de ma timeline : . 

Pas besoin d'en rajouter.

2 commentaires:

  1. Oui, et ? (impression qu'en plus, au délà de divergences politiques, sur le fond nous ne sommes pas en désaccord sur le sujet, non ?)

    Répondre
  2. tout à fait mon faucon !
    Mais je vais en reparler.

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !