dimanche 26 juin 2011

Le CSA et le temps de parole judiciaire

C'est un vrai scandale. Cela montre comment les prochains mois vont devenir pénible. J'ai même quelques doutes l'indépendance du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

En effet j'apprends par que le CSA va prendre en compte le temps de parole des intervenants socialistes lors de la défense de DSK à partir de février 2012, en pleine campagne présidentielle.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est composé d'un Collège de (les Conseillers) nommés par décret du président de la République. Trois sont désignés par le président de la République, trois par le président du Sénat et trois par le président de l'Assemblée nationale.

3 commentaires:

  1. C'est un nuage, le temps de parole de la télé n'a de valeur que pour celui qui y croit. Par contre dans les lieux de vies, il est facile de peser ce qu'il reste d'humain chez un élu. Autant parfois j'aime lire les commentaires sur les élus des petites communes, autant pour les autres je préfère surfer sur d'autres blogs.
    Avis cordial d'un blogtrotteur.

    Répondre
  2. @temps
    curieux pseudo mais passons !
    Le temps politique est aussi le temps médiatique. On peux le dénoncer mais il faut faire avec. Du coup le ps se trouve amputé d'un temps précieux pour expliquer son programme. Pour en revenir à ta promenade, qu'elle soit constituée d'étapes diverses et variées.

    Répondre
  3. Sont horribles tes photos! N'empèche, bizarre cette décision de CSA, c'est un peu gros quand même.

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !