Pages

jeudi 24 mai 2012

Les bigorneaux sont-ils des déviants sexuels ?

Le bien-pensant frappe encore.


Nous avions une discussion hier avec un community manager. Il répondait amèrement fâché à une blague telle qu'on les trouve sur les réseaux sociaux.

Par principe annoncer sur un fil de discussion une manifestation amicale de 300 gays et lesbiennes dans une commune finisterienne


(tiens ça m'apprendre de bloguer pendant le travail j'ai validé trop vite cet article) Reprenons. Cette annonce est sérieuse forcément. Elle est reprise dans le site d'un journal local. Le problème vient de la discussion qu'elle génère ensuite. Sommes nous donc obligé de rester dans les clous à chaque fois ? La société française semble se crisper fortement. Dois-je me défendre de dire le bien que je pense du bénitier, de la prière du vendredi ou du mariage gay ? Avec le sourire on peut faire passer beaucoup de messages.

mercredi 23 mai 2012

Blogstop ou encore ?

Bloguer ou ne plus bloguer ?
A la lecture d'un article du figaro () et surtout des commentaires qui ont suivi, je m'étais promis de donner mon point de vue (qui ne regarde que moi). Ça tombe bien : Nicolas vient de nous donner de continuer de bloguer.

Militer :
Sans m'étendre sur ma situation personnelle, mon emploi du temps et mon adorable contrainte m'obligent à être à l'écart du travail de militant politique de terrain. L'activité de cyber-militant me va alors très bien. Pour être franc j'ai même adoré les ripostes-parties auxquelles j'ai participé directement ou indirectement.
Et le blog ? Celui-ci m'a jamais été un pur anti-sarko. Il est le plus bêtement militant. Mes lecteurs de droite seront aux anges. Mais j'assume l'orientation politique qui est la mienne. Ce blog est à gauche, social démocrate à tendance houblon. Et il me suffit de lire la nouvelle net-opposition pour me dire qu'il faudra continuer encore et encore.

Réveil :
"Tiens au fait tu sais que ..., ah non au fait tu le savais déjà !" La somme d'information contenue dans les blogs est magistrale. Alors que les médias vont sans arrêt focaliser pour ne pas dire réduire, une information à son minimum, les blogs ont toujours prêt pour une vivisection. Bien sûr l'argument est parfois réducteur, grossier, imagé. Mais dans le blog on a toujours la facilité de faire court, long, en image, en vidéo, entre nous ou .

La fête à neuneu :
Etre et le chiant du monde, ... et se permettre de se lâcher avec les copains d'ici ou d'ailleurs.

Les sagouins d'Aulnay-sous-Bois


La campagne est repartie pour Aulnay-sous-Bois. Cap sur les Législatives. Vous le savez sans doute. Mon vote pour le premier et le second tour des élections du 10 et 17 juin ira pour Daniel Goldberg. Allez voir pour vous rendre compte du bilan d'un député qui travaille. Vous pourrez comparer son travail à celui de notre député sortant UM¨P Gérard Gaudron. Voici un site qui classe les députés du 93 : Vous trouverez dans les derniers un député UMP qui fut maire d'Aulnay Sous Bois : 

Comme la campagne est repartie, les copains intensifient le collage d'affiches.Et apparemment comme pour la présidentielle, cela ne plait pas à tout le monde. Tag sans originalité envers le candidat EELV , visage de candidat découpé au cutter sans grande précision chirurgicale, arrachage des affiches. On voit dans ce parcours du combattant la façon dont certains envisagent le débat démocratique sur notre ville.

On pourrait en rire. Mais ces sagouins sont des malpropres. Une fois leur travail de sape achevé, ils laissent sur place les restes des affiches arrachées, sans doute pour mieux narguer les militants adversaires. Il reste de tout cela l'image de notre ville à travers ses habitants :  un combat politique qui salit notre ville. 

lundi 21 mai 2012

google+ va avoir des problèmes

Google+ c'est le réseau social de Google.
C'est un peu le concurrent direct de Facebook. Je me suis inscrit dès le début pour voir. J'y vais de temps en temps. Je crois en fait que je manque de temps. G+ arrive après Facebook et surtout après Twitter qui conserve ma préférence.

Comme sur Facebook, G+ te propose des contacts qu'ils sont beaux, forts et intelligents. (Ça marche aussi avec les filles mais je n'ose pas les jeux de mots de peur de me faire traiter de misogyne).

Sauf que G+ a décidément un gros coup de retard dans ses propositions. Si encore je n'avais pas été sur ma page depuis le 6 mai ou le 22 avril, je pourrai croire à un oubli de la part de Google. Mais je me souviens avoir mis une taule sur un jeu en ligne le weekend dernier. Du coup j'en déduis que Google déconne à plein.

Me proposer de mettre dans mon cercle Nicolas Sarkozy qui se trouve dans , faire de même avec qui a repris ses 3x8 à l'usine et avec parti sur Mars...

Reste Copé, Le Pen et  l'UMP... Quand on pense que les trolls de droite gueulent à la censure, je me demande vraiment pour qui roule Google ?

dimanche 20 mai 2012

Les étudiants québécois dans la rue #Loi78

Avec le printemps le climat chez nos cousins s'est beaucoup réchauffé.

Les étudiants se battent depuis de très longues semaines contre l'augmentation de 82 % de leur droit d'inscription à l'université. Devant le blocage de la situation, le gouvernement du Parti Libéral de Jean Charest vient de faire voter une loi spéciale (dite #Loi78). Elle "permet" aux étudiant de prolonger l'année d'étude perdue jusqu'au mois d'août. Mais cette loi est aussi liberticide.
Avec cette loi spéciale, toute personne qui organise une manifestation de 50 personnes ou plus pourra difficilement le faire sans être inquiétée par la police. Il faudra en donner tous les détails par écrit au moins huit heures à l'avance, le lieu, le parcours, la durée... Les policiers pourront ordonner un changement de lieu s'ils estiment qu'il y a des «risques graves pour la sécurité publique». C'est tout juste si on ne demande pas aux manifestants de fournir la liste de leurs slogans avant de prendre la rue.
Les amendes sont lourdes. Même les associations d'étudiants sont sous la menace. Les manifestations continuent là-bas malgré tout. La France est pour le moment très occupée par ses élections, mais gardons l'oeil ouvert sur le monde.

samedi 19 mai 2012

le cas ... us belli d'Eric Raoult


Quand l'UMP n'a rien à dire, elle le dit .


Après la visite de manuel Valls à Noisy le Sec ou à , L'UMP se plaint de ne pas avoir été invité. Pourquoi faire, pourrait-on leur demander ? Vous souhaitiez voir le bilan de 10 années de politique sécuritaire dans les commissariat et dans nos quartiers.

Les policiers se plaignent de leur manque de moyens, de la course aux chiffres et du manque de considération. Les citoyens crient leur ras-le-bol. Et l'UMP se plaint de ne pas recevoir de cartons d'invitations. On pourrait leur conseiller de battre le pavé pour aller à la rencontre des électeurs.

Ici on se souvient de la visite de Me Pécresse au commissariat de la ville. On attend toujours ses conclusions.

vendredi 18 mai 2012

Avoir l'opposition que l'on mérite ?

Le gouvernement est en place. Les ministres sont dans la place.

Les premières mesures sont symboliques : une baisse de la rémunération et la . Déjà les anciens ministres s'agitent pour dénoncer en oubliant qu'ils vont recevoir leurs indemnités pendant encore 6 mois...

La nouvelle opposition doit donc remplir le vide de sa pensée en se faisant plaisir. Incapable pour le moment sous peine d'exploser l'UMP, de tenir un discours en direction de leurs électeurs, les cadres de l'UMP s'attaquent du nouveau gouvernement.

Vivement les législatives que chacun reprenne ses esprits.


jeudi 17 mai 2012

Marc Le Fur n'est plus à l'UMP ?






J'ai bien cherché, regardé tout partout. Mais rien, même mon député Gérard Gaudron fait mieux. Et oui Marc le Fur, député des Côtes d'Armor, n'est plus membre de l'. En effet plus aucun signe du logo de l'ancien parti présidentiel. Et pourtant Marc était de l'assemblée nationale. On ignore vers quelle chapelle celui-ci va s’abriter.
Une petite idée ? A la recherche de sa vraie identité, il a fait inscrire sur son bandeau, pour faire populaire, une phrase en breton qui se mélange au gallo. Il fallait le oser. Reste à trouver un parti politique mélangeant l'ensemble des contradictions de ce candidat... Autant qu'il le trouve lui-même.

Ma préférence dans cette élection va au maire de Lamballe, , qui n'a pas besoin d'artifices pour montrer ses valeurs, son travail de terrain et la majorité à laquelle il appartiendra.

Oui à la semaine de cinq jours !

C'est reparti !

Dès l'annonce du nouveau gouvernement, les esprits s'aiguisent, les corps se bougent, les claviers s'échauffent. C'est ainsi.
Iboux, , nous donne son avis intéressant sur la semaine de cinq jours que le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, veut remettre au gout du jour. Elle annonce clairement qu'elle sera contre la  la mesure dictée par un gouvernement de gauche comme de droite.

Moi aussi j'aime les journées de 4 jours de ma fille. C'est tellement simple à organiser. Le mercredi est une journée chômée à tour de rôle par ses parents. Le weekend permet des escapades bretonnes même s'il faut faire toujours très vite.

Sauf que rien n'est jamais simple. Avant de me faire une idée précise, j'ai posé la question aux enseignants (plutôt pour la semaine de cinq jours). Ensuite je me suis souvenu de ce rapport commandé sous l'ancien gouvernement. La conclusion était sans appel : trop concentrée, l'année scolaire à la française comprend moins de jours de cours qu'ailleurs (144 par an contre 180 en moyenne ailleurs) au prix de journées trop chargées pour les élèves en primaire

Je vous conseille la lecture de qui revient sur la question du rythme scolaire.

L'avenir... J'imagine que les lobbies touristiques vont nous expliquer que le rythme de vie de nos enfants est mauvais pour leur chiffre d'affaire. On parie ?

Rajout 16h30 : allez lire aussi Antenne Relai :""


mardi 15 mai 2012

Il y avait trop de soleil le jour de l'investiture de François Hollande

Mardi 15 mai 2012, François Hollande est officiellement Président de la République.
Mardi 15 mai 2012, j'ai la tête qui brûle.
Les deux choses sont liées.

Cela a commencé au matin. Le rendez-vous avait été donné par Jean-François Copé, le big boss de l'UMP. "Tous à l'Elysée pour remercier Nicolas Sarkozy". Ni une, ni deux, je prend mon courage à deux mains. Je voulais voir la France qui gagne dire au revoir à son ancien président. 
Le meeting a eu lieu devant les grilles de l'Elysée. Il faisait beau. Quelques nuages passaient de temps à autre. J'aurai du me méfier. L'assistance était telle que je l'aurai rêvé. A part le chômeur, le militant motivé et l'infirmier  au repos, qui à part la petite bourgeoise de Neuilly, qui d'autre que le retraité aux petites économies pouvaient venir au pot de départ de Nicolas Sarkozy... Nous avons eu les huées. Nous avons vu des "officiels" demandant à l'assemblée de se tenir... sans résultat. Mon voisin (Jean Rochefort avec 15 ans de moins) dissertait sur le manque de classe des militants, ne comprenant que l'on maltraite les journalistes, que l'on siffle les personnalités socialistes qui entraient au palais. Jean était sans doute schizophrène, à peine avait-il fini avec moi qu'il lançait lui-même les "houhou". Pauvre con ! censuré
Nicolas est parti. Henri (Guaino) est venu sous les vivas. Un bain de  foule sans la foule déjà repartie. Mais ça on ne le voit pas au journal de 20 heures. D'ailleurs selon J-F Copé, nous devions être 296 124 devant l'Elysée (en fait 296 fois moins et encore).
Forcément il a plu ... beaucoup sur le président, beaucoup sur les observateurs éclairés qui n'avaient pas pensé prendre au moins un KWAY. Quelle bande de cons ! censuré La France est mal barrée, ou comme dirait le militant UMP inspiré "La France est dans la merde". Bande de cons ! Censuré Ils tiennent meeting à la concorde et gueulent sur la République et les symboles qui leurs échappent.
Hôtel de Ville, on attend. L'hélicoptère nous indique la progression du président; Les Tuileries, on a chaud. Mais les nuages arrivent. L'institut Curie, il pleut, puis il grêle. Trop de monde pas moyens de faire marche arrière. Le crâne est la cible de la grêle. Et ça douille !
Le président arrive enfin sous le soleil. Le bain de foule, les vivas, la bousculade. J'arrive à m'extirper. Puis c'est la pluie à nouveau. Avec , et (le mec que saluera FH à midi) on se rapatrie dans le premier troquet. La passation est finie, l'investiture est terminée. Bientôt l'avion de Hollande sera touché par la grâce. et  sont déjà rentrés. Jean-Marc Ayrault est le nouveau premier ministre. En rentrant j'ai chaud et le crâne rouge. Dans les journaux on verra le nouveau président trempé sous la pluie. Et moi j'ai pris mon premier coup de soleil du quinquennat. 

dimanche 13 mai 2012

Mon député sur un territoire

"Élu pour représenter la Nation, le député participe à l’exercice de la souveraineté nationale. Il vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement....Au-delà des droits et obligations liés au mandat parlementaire, le député peut également exercer ès qualités diverses responsabilités au sein et en dehors de l’Assemblée nationale."
Si le député doit son élection à un territoire, le député représente la Nation. On m'a reproché plus d'une fois les dures critiques que j'ai eu envers le député UMP de ma circonscription. Non élu, je serai ignorant du travail du député.

Le sénateur Dallier, président du comité de soutien du député sortant Gérard Gaudron, reproche au Parti Socialiste d'avoir organisé une délocalisation, en présentant Daniel Goldberg. On espère pour lui qu'il aura les mêmes mots pour ses amis Guaino dans les Yvellines et Guéant à Saint-Cloud. Mais au delà de cette petite polémique, il nous faut rappeler que le député représente la Nation dans son ensemble, et pas uniquement La Courneuve ou Aulnay Sous Bois.

Le député écrit des rapports quand il a le temps. Le député participe à des commissions et à des échanges. Mais surtout le député vote la loi qu'il aura peut-être lui-même déposée. 

Il faut donc rappeler encore une fois que Gérard Gaudron a voté les lois soumises par le gouvernement au parlement. Le député est de fait acteur du bilan comme Nicolas Sarkozy et François Fillon. 

samedi 12 mai 2012

Réflexion sur clavier

Fin d'une journée bien remplie dans Ze réel.
Le reste de la famille est absente en cette fin d'après-midi.

Alors je m'installe au bureau. Les relevés d'heures, les contrats de travail, le courrier, les mails qu'on n'a pas pu lire dans la journée. Tiens m'informe qu'on parle de nous par ici, enfin que l'on nous interpelle. A force d'aller troller, on s'est fait remarquer tous les deux. J'y vais, je parcours et comme je ne connais à ce dossier, je me tais pour le moment. De toute façon c'est un vieux truc.


En fait je ne suis pas un troll. Je ne suis pas un anonyme. J'ai fait en sorte d'être clairement . Mon patronyme, ma situation et mes appartenances sont connus. De temps en temps dans la vie réelle, il m'arrive de recevoir un petit salut d'un lecteur. Je suis toujours impressionné. On écrit un blog comme une vitrine mais on le fait vivre à travers un réseau qui est principalement virtuel. Avec les de la , les et la des , j'ai commencé à fusionner ce monde parallèle dans mon .

Alors quand tu croises un blogueur qui feindrait presque de ne pas te connaître, j'ai quelque doute sur la qualité de mon capital sympathie avec lui. Ce n'est pas grave. Cela confirme juste mes premiers sentiments. Mais le télescopage entre réel et virtuel ne s'arrête pas là. Quand je croise (toujours de façon pressé, désolé) un candidat aux législatives, fut-il blogueur, et pour lequel j'ai eu sans doute des mots très durs, la poignée de main est franche et respectueuse. L'intensité de nos oppositions n'empêche pas la qualité de nos relations cordiales.

Le tout est de savoir comment tout cela va continuer à vivre ensemble.

vendredi 11 mai 2012

La patate chaude de Gérard Gaudron

Le député Gérard Gaudron allait oublier son rendez-vous avec le gouvernement. Depuis le mois de Novembre, le député UMP d'Aulnay Sous Bois, Gérard Gaudron, était en charge d'un rapport sur la compétitivité de la filière automobile. 

Député de la Seine Saint-Denis, ancien maire d'Aulnay Sous Bois, Gérard Gaudron n'a eu de cesse de faire croire que l'usine PSA d'Aulnay ne fermerai pas. L'absence de nouveau projet par le constructeur automobile fait craindre la fermeture de l'usine depuis de très nombreux mois. 

De novembre 2011 à mai 2012, le député Gérard Gaudron aura eu tout son temps pour rencontrer, réfléchir et enfin rédiger son rapport. La est consultable sur le site de campagne du député sortant.

Tant de temps perdu... Il lui aura fallu tant de temps pour rendre que le ministre Eric Besson l'a rangé directement dans les cartons de son déménagement. Le gouvernement Fillon a démissionné depuis... Ce député prend-t-il les électeurs et les travailleurs pour des dupes. Il y aurait selon lui une « Il y a une usine de construction automobile de trop en France »  . Il entend que son rapport soit utilisé comme un document de travail par le nouveau Gouvernement, dans la mesure où l'avenir de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois concerne tous les élus. Et il conclut son rapport par ceci : "Si la remplaçante de la C3 n’y était pas produite, les atouts industriels du site et les compétences de ses personnels doivent permettre à PSA d’envisager une reconversion permettant la préservation de l'emploi des salariés actuels".

En bref, après tant de mois d'optimisme sur l'avenir de l'usine qui nous intéresse, le député Gérard Gaudron estime que si l'usine PSA se construit plus d'auto à l'avenir, le personnel n'aurait aucune inquiétude à avoir... la reconversion du site semblant aller de soi. 

S'il y a une chose qui ne va pas être automatique, c'est la reconduction du mandat de député de Gérard Gaudron.


Le truc qui restera peut-être !

On a gagné, lalalalère !

On a gagné mais on a eu peur... et plus d'une fois.
Nicolas se souvient de la visite de Brice dans l'immeuble ou il travaille. Il avait pris peur. Euh non, pas Brice, mais Nicolas, enfin NicolasJ, pas Nicolas... Reprenons, Brice vient visiter un futur possible quartier général de campagne pour le probable candidat Nicolas Sarkozy. Brice n'aura pas croisé la fine fleur de la blogosphère, et l'immeuble ne sera pas choisi. Ouf nous raconte . Dommage pour nous ces lecteurs. On aurait eu sûrement tout plein de petites anecdotes. , , et sont sans doute aussi déçus.

Ici même pas d'anecdotes retentissantes qui resteront à la postérité. Quelques-uns de mes amis et de mes proches m'auront vu z'à la télé. D'autres auront découvert ou redécouvert ce blog à l'occasion de cette campagne. Je pense à Bernard, aux fochiennes et à maman (à qui il faudra que j'explique ce qu'est la baleine sur twitter).

Si notre candidat a toujours cru à sa victoire (normal c'est le Number One), j'ai eu des sueurs froides. Quand Martine Aubry a fait sa déclaration de candidature aux primaires, la totalité (en fait quasi-totalité, je le découvrirai plus tard) de mes camarades locaux l'ont suivi. Forcément le poids d'un éléphant comme Claude Bartolone dans nos environs n'aura pas aidé certains de mes camarades à choisir le camp du vainqueur. 

Lors d'une de nos réunions, après une dont j'avais fait écho, je me retrouvais bien seul, étant même quelque peu charrié... Pour moi Martine Aubry avait réussi à fédérer beaucoup de monde du Parti Socialiste à force de marchandage, comme elle le fera pour les verts (qui appelleront à voter pour elle). J'ai douté un instant, non pas de la qualité de François Hollande mais de sa capacité à sortir des méandres du PS. Il avait été premier secrétaire. Et la conclusion de son mandat au congrès de Reims était désastreux. Je lui en voulais. 

Fallait-il penser que les petits jeux entre éléphants allaient faire gagner leur candidate Martine Aubry. François Hollande en refusant de jouer le parti mais en se projetant sur la primaire ouverte allait remporter la victoire. Et nous à Aulnay, malgré notre petite équipe (avec Bruno ;-)), nous avons remporté le match final malgré quelques difficultés qui font aussi l'histoire du PS.


mardi 8 mai 2012

L'autre 8 mai

La France est une République.
Tous les éditorialistes sont en admiration sur , la présence des deux présidents lors de la cérémonie commémorant la fin de la seconde guerre mondiale. Un vrai concert de louanges qui permet à Nicolas Sarkozy de revêtir l'habit présidentiel qu'il avait quitté lors des dernières semaines. 

La France est une République.
Celle-ci doit être apaisée. Les institutions de la 5éme république même dans toute son imperfection permettent NORMALEMENT une passation de pouvoir. On ne peut imaginer un seul instant que Nicolas Sarkozy aurait voulu jouer sur un tour, le poids de l'histoire.


La France est une République
Celle-ci n'est pas toujours exemplaire. En ce jour de souvenir du 8 mai 1945, une autre date vient se superposer celle de 2002. Le 8 mai 2002, un attentat faisait 10 morts à Karachi. Gilles Sanson, rescapé de l'attentat de Karachi, n'a pas de mots assez durs pour illustrer sa colère : "Ce qui est surtout sur aujourd'hui, c'est de voir qu'on a été trahi par sa propre entreprise, son propre pays, on est vraiment au cœur d'une affaire d'Etat." (). La République exemplaire que l'on veut tous sera jugée aussi sur cette affaire.

lundi 7 mai 2012

Nous resterons vigilant

Le président François Hollande préside
....
 ( que je )
... 
Bientôt il nommera son premier-ministre et le gouvernement.Les premières décisions et les premiers symboles compteront beaucoup pour les prochaines élections à venir. Le 10 et 17 juin nous voterons pour les législatives. Alors au boulot !

Vigilant.
N'allez pas croire que c'est du gouvernement que je parle. Il aura toute ma confiance. On ne s'est pas battu pour faire la bouche. Certains à ma vraie gauche braillaient déjà hier à la Bastille qu'ils n'avaient pas perdu. (Je résume si je n'ai pas perdu c'est que je n'ai pas gagné non plus). mais quelle bande de croupions.

Vigilant.
On va le . Certains de mes collègues blogueurs s'inquiètent déjà de l'état de la blogosphère dans les mois à venir. Pour rappel, pour ma part je blogue depuis une éternité. Ce n'est pas mon appartenance à une majorité qui changera ce . Gouvernement de gauche ou pas, rien ne sera interdit ici. Et je pressent déjà que l'on va bien se .

Vigilant.
Le président préside. L'opposition s'oppose. A la vue des mauvaises habitudes que cette dernière a pris en mensonge (tout juste si Sarkozy connaissait Woerth) et en approximation (horaires de piscine, régularisation massive), on aura besoin forcément encore d' et d'idées sur la toile. Tenez, rien qu'aujourd'hui deux photos circulent. La mini-polémique du jour est la présence de drapeaux étrangers sur la place de la Bastille. Pour cela certains sortent des images de connards en train de brûler le drapeau tricolore en 2007 à Toulouse, ou la fête sur les Champs Elysées après une victoire sportive de l'Algérie en 2009.() Merci à Tout cela démontre une vraie malhonnêteté intellectuelle. La vraie droite va finir par se dissoudre dans l'extrême.

On va rester vigilant. La victoire fut belle. On ne nous volera pas cette réussite

Dieu n'existe plus !

79 % des catholiques pratiquants ont voté pour l' président.
...
(excusez moi je savoure ancien et président)
...

La messe est dite, Dieu n'écoute plus ses . Elles devraient faire autre chose de leur apparemment. Tant de temps perdu.

source :

Mon salut !

C'est une belle journée qui commence. La gauche vient de remporter l'élection présidentielle.

Ce fut une belle soirée. La mairie, la Bastille...
Il fallait que l'on y aille, que l'on voit de nos propres yeux, cette victoire. Quelle pagaille ! Quelle joie devant tous ses sourires !

Curieusement je suis resté lucide. Il n'y a pas eu d'éclats. Mon conseiller politique du haut de ses 10 ans connaissait le résultat avant l'heure. Elle n'a jamais douté depuis 15 jours. Le sondage de la cours d'école vaut sans doute bien des études d'opinion. 

Il n'y aura aucun ressentiment. Il suffit de saluer ses voisins pour savoir que notre pays n'a pas chaviré dans l'inconnu. L'alternance c'est maintenant.

Au réveil ce matin, il n'y a pas de fatigue. Il faut savourer ces quelques heures. Bientôt il nous faudra repartir au combat pour faire gagner la gauche aux législatives. 

dimanche 6 mai 2012

Sarkozy, vendeur de camelote

C'est fait !

J'ai senti le vent de l'histoire qui passe.
On en reparlera demain.

Je viens d'entendre Nicolas Sarkozy.
Il avait du mal à tenir ses troupes.
C'était difficile.

Et il a recommencé.
Les mêmes raccourcis, les mêmes dénis, les mêmes mensonges.
Décidément il me dégoute jusqu'au bout.

vendredi 4 mai 2012

Ne plus déranger !

J'ai reçu ça dans ma boite aux lettres.
Ça là  les images à droite.

C'est nul, un raccourci sans intérêt !

La Hollande et la Grèce, quasiment un continent !

Les électeurs ne sont pas des veaux. Ils ne se laisseront pas avoir, une nouvelle fois. Ne croyez pas que je dis ça, en l'air comme si je souhaitais me convaincre.

J'en suis convaincu.

Basta !

Qu'ils dégagent, tous. Pas que lui ! non tous !

Même Nathalie est devenue insupportable !

Au fait ce mémo n'était signé. Et puis j'ai reçu ça dans ma boite virtuelle :
Qu'ils aillent au diable !


le vrai visage de FRANÇOIS HOLLANDE
François Hollande a été très épargné pendant cette campagne. Mais les Français méritent de savoir ce qui sa cache derrière cet homme, le système qu’il représente et l’idéologie qu’il porte. Voici ce qu’il faut savoir sur celui qui se présente comme l’homme du changement.
La vérité sur François Hollande
La vérité sur lui
ce que la presse ne vous dit
pas sur François Hollande
La vérité sur son bilan
30 ans de carrière politique pour un bilan zéro
La vérité sur son projet
des recettes du passé pour la France d’hier
La vérité sur ses alliés
ce que ses amis disent de
lui
La vérité sur ce qu’en pense le monde
un candidat que personne ne connaît et qui ne convainc
personne
Les 10 meilleures raisons de ne pas voter François Hollande
- Il n’a aucune expérience : il n’a jamais été ministre ou secrétaire d’Etat, n’a jamais dirigé une grande ville ou une grande région, ni participé à une négociation internationale.
- Son bilan en Corrèze, département le plus endetté de France, est calamiteux : +25% de dette en 3 ans, +50% de fonctionnaires, -60% d’investissement, suppression des transports scolaires gratuits et des bourses étudiantes...
- Il veut augmenter les impôts et creuser les déficits en revenant sur la réforme des retraites, en démantelant la filière nucléaire, en embauchant plus de fonctionnaires.
- Il est pour l’immigration massive, puisqu’il veut appliquer la même politique que Lionel Jospin de régularisation « au cas par cas ». ll veut donner le droit de vote aux étrangers en prenant le risque de faire monter le communautarisme en France. Il n’a d’ailleurs pas voté l’interdiction de la burqa.
- Il est inconnu à l’étranger, n’a pas été reçu par les chefs d’Etat et de gouvernement. La presse internationale le raille (« Cauchemar, naïveté, mollesse, dangereux, catastrophe… »)
- Il est laxiste en matière de sécurité : il veut alléger les peines des récidivistes, supprimer la rétention de sûreté et refuse de créer des places de prison supplémentaires.
- Il veut remettre en cause le quotient familial, pilier de notre politique familiale qui est l’une des meilleures au monde.
- Ce n’est pas un vrai leader : il se perd dans des compromissions et des négociations politiciennes. Il n’a pas d’équipe fidèle et s’entoure de personnes qui ne le respectent pas.
- Il croit aux recettes du passé qui n’ont pas marché en France et ont précipité la Grèce et l’Espagne dans la crise : 35 heures, emplois subventionnés, embauche de fonctionnaires...
- Il n’arrivera jamais à gouverner car il est condamné à faire le grand écart entre Eva Joly, l’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, le Parti Socialiste et la réalité, et parce que les autres dirigeants socialistes ne sont pas ses amis.


Cheese t'es filmé : l'arrachage d'affiches #Aulnay

Mon cher lecteur,
Rappelle-toi mon désarroi sur cette fichue affiche mal collée.

Il faut toujours se méfier.
A l'heure des réseaux sociaux, des caméras partout, des smartphones connectés, je tiens ma petite revanche... Ils se sont amusés. Mais on les tient.

Le copain avec sa caméra, a un peu laissé aller son humeur, je me vois obligé de la caviarder sous risque de poursuite.



La liberté des uns et celle des autres ...




Le choix centriste du soldat inconnu

à à . 
 
De mémoire, il n'y avait pas de pendule à Aulnay. 
Le candidat non officiel du Modem d'Aulnay sous Bois est sans incapable de faire son choix. Un coup à gauche, un autre à droite. C'est triste ! On en reparlera
Je me suis trompé sur François Bayrou. Il a eu du courage. Et il en fallait. Perdant au premier tour, testamentaire d'un centre-droit historique il a préféré choisir le candidat socialiste plutôt que le candidat de la droite. Il avait que son mouvement pouvait prendre un risque irrécupérable. Mais il l'a fait. Chapeau !
 
 

Je m'a trompé ! mais le modem d'Aulnay aussi


Ce billet est passé à la trappe.
Toutes mes excuses !

jeudi 3 mai 2012

Sortie de Ruth des militants #UMP

On apprend que la journaliste Ruth Elkrief a été "chahutée

Cela devient une habitude. Dimanche déjà en marge (encore !) du fabuleux, immense et très populaire meeting de Sarkozy, une journaliste du journal bobo-strokyste

Mediapart avait eu le malheur de s'écarter du faubourg Saint-Germain pour découvrir la "vraie" France. Elle a été prise à partie en croisant un groupe d'exités.


Ruth Elkrief a apparement reçu des bouteilles en plastique. On ignore encore ce qui a provoquée cette envolée de bouteilles. On peut supposer que le militant UMP a été troublé par les autocollant "BFMtv" collés sur le plateau de fortune ou la journaliste politique devait s'exprimer. C'était un grand risque d'afficher ainsi son appartenance au système médiatique tant de fois vitupéré par le candidat Sarkozy.


Il reste peu de temps avant la fin de campagne. Reste aux journalistes à s'organiser, devront-ils se mettre en arrêt maladie au risque d'apparaître pour des assistés ? Devront-ils s'organiser en groupe pour suivre le candidat au risque d'apparaître comme une tribut mettant à mal la cohésion de notre pays ? Devront-ils faire appel aux casques bleus ? On peut plaindre ceux qui devront se rendre au QG de Sarkozy dimanche soir à 20 heures. Les premiers tirages au sort s'organiseraient ce soir dans les rédactions.



Published with Blogger-droid v2.0.4

Bayrou, le cric de secours ?

Pas vu le débat, pas pu, j'avais du taf. On rigolait bien en voyant ma collègue cherchant de la 3G dans tout le bloc opératoire. Elle a finit par en trouver. Rassurez-vous, le patient dormait profondément, même pas réveillé par les . C'était la fin du débat. En pleine concentration tout le monde a écouté des brides de la confrontation. François Hollande n'avait l'air de rien lâcher. Par contre la 3G a abandonné Nicolas Sarkozy au tout début de sa conclusion. Un signe des dieux de la télécommunication ?

Alors ce matin, pour me faire une idée, j'ai parcouru les articles de presse, les sondages, les sentiments des uns et des autres. J'en retire une conclusion. La droite hurle contre Hollande. La gauche applaudit son champion. Sarkozy appartient quasiment au passé. Plus rien ne bougera d'ici .


En attendant on vote dimanche. Plus que 2 jours à attendre comment l'électorat va réagir après le premier tour. Deux de mes se demandent en cœur quelle sera la stratégie de François Bayrou. Souvenez-vous, il avait annoncé qu'il donnerait son impression le lendemain du débat. Alors on attend. Et il doit être bien ennuyé. Ses électeurs se font la malle, se dispersant entre la gauche, la droite et l'abstention. Ses cadres penchant pour hollande, ses rares élus cherchent à sauver leurs sièges en lorgnant sur les voisins de droite. Bayrou a une décision totalement schizophrène, pour un élu du centre-droit, d'avoir la possibilité d'appeler à voter pour le candidat socialiste.

Le fond de ma pensée... François Bayrou est perdu pour la droite. Quand l'UMP va exploser entre les chrétiens démocrates, les libéraux et les populaires. Le Modem va se faire balader et se prendre une banane au élection. Rien qu'à Aulnay, on trouve deux candidats au couleur du Modem pour se partager les 6 % du candidat Bayrou au premier tour... Alors il ne faut rien attendre de la part de Bayrou. Il parlera de lui, de son parti et des législatives. Le reste ne sera que des petits calculs que ses ne suivront même pas.

mardi 1 mai 2012

#466 le hashtag de bad buzz

Un twittos s'est trouvé malin en insultant quelqu'un (fut-il connu) lors d'une soirée électorale. On devrait se demander ce qu'avait en tête les 466 autres twittos qui ont repris ces insultes.
Devant l'avalanche de ces reprises, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé ont déposé plainte pour injure. Outre une condamnation à payer les frais de justice, @ (l'accusé) est condamné à recopier 466 sur twitter ses excuses.
Je comprend que ce soit plus que désagréable de se faire insulter directement ou indirectement, ayant moi-même subi cela de façon éphémère dans un blog aujourd'hui disparu. 
Sauf que ... on peut en conclure , que si l'insulte est l'arme du faible, cette affaire va prendre trop de proportion qui se conclura par un "bad buzz", une mauvaise publicité pour NKM et Copé. Cela en valait-il la peine ? 


Laissons les insultes de côté, cette fin de campagne électorale nous a donné déjà bien trop de signaux .


via le