Pages

lundi 30 avril 2012

Notre drapeau est aussi le votre !


Drôle de campagne électorale.
L'un prétend que l'autre se défile, qu'il refuse le débat...

Pourtant le débat est engagé. Les propositions sont connues et chiffrées. François Hollande parle emploi, croissance, et jeunesse. Mais le candidat Nicolas Sarkozy engage dans une bataille de et de . Le désordre du monde, le libre échange et l'immigration sont devenus les plaies de notre nation (source ).  Encore quelques jours, et le président sortant s'attaquera au grand capital.

Le voici qui attaque son concurrent sur le défilé du 1er mai, coupable de préférer le drapeau rouge au drapeau français. La blogosphère embraye sur l'absence de dans les meetings de la gauche forcément internationaliste et non-patriote. La droite peut s'agiter autour de ses thèmes de prédilection. Cela ne changera rien à ses difficultés. Le président sortant est aussi jugé sur son bilan médiocre. 

Agite ton petit drapeau tricolore. Il t'appartient. Il m'appartient aussi. Au nom de notre histoire, au nom de nos combats passés, au nom de nos enfants, rien n'autorise un candidat à la présidence à s'approprier ce qui appartient à la nation toute entière.

Agite ton petit drapeau, le combat est ailleurs.

dimanche 29 avril 2012

Le claquage de synapse de Vendetta

C'est moche.

C'est très moche même.


La star française et soutien de Nicolas Sarkozy, l'acteur de mes deux Mickael Vendetta annonce sur son blog pour Los Angeles.

La France pleure déjà son synapse.


mercredi 25 avril 2012

Le droit de vote des étrangers à la Guillotine ?

Hop Hop Hop,
C'est une campagne qui très vite sera finie.

Alors que le candidat sortant devrait porter une perruque blonde pour parfaire son décentrage à droite toute,
Alors que le président du chômage n'arrive pas à convaincre avec sa nouvelle marotte sur le ,
Il paraît que la droite est pleine crise d'.

N'allez pas croire que je m'en réjouis.
Certains veulent des entre l'UMP et le Front National. Le Pen aura définitivement . Les couillons de l'histoire sera forcément les 30 % d'ouvriers qui ont voté pour l'extrême-droite.

Alors,
François Hollande rappelle sa volonté d'ouvrir le droit de vote aux élections locales pour les étrangers résidant en France. En 1981, François Mitterrand confirmait dans la dernière ligne droite qu'il abolirait la peine de mort. Surtout ne rien lâcher jusqu'au bout.

mardi 24 avril 2012

Défilons pour le licenciement de Nicolas Sarkozy

1er mai 2002, nous sommes dans . La place de la République à Paris est remplie d'électeurs orphelins d'un second tour. On avait les poings serrés. Lionel Jospin ne serait jamais président.

1er mai 2012, le président sortant cherche la solution à son désespérant résultat du . Persuadé que l'élection se fera sur sa droite, l'homme devenu monocéphale vient de proposer pour le 1er mai une « fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que quand on ne travaille pas on puisse gagner plus que quand on travaille» ()

1 million de chômeurs en plus depuis cinq ans, la pauvreté qui augmente, l'école qui ne peut plus remplir son rôle. La révision de l'amortisseur social par le gouvernement Fillon : prendre aux plus pauvres pour mieux protéger les plus riches en choisissant d'augmenter la TVA. Et le président prétentieux veut nous faire croire que lui seul peut protéger les travailleurs. Dans son permanent, son mépris pour les et ses visites arrangées d'usines ou de ne fait que souligner son jeu d'acteur raté.

Le 1er mai 2012, on défile pour la fête du travail et pour le





lundi 23 avril 2012

Le spam du soir

Pas très sérieuse leur liste de diffusion à l'UMP.


Camarade, bouge toi !

A lire les billets d'une partie de la vraie gauche autoproclamée, je sens poindre une certaine rancœur.
envers le résultat plus petit qu'espéré par Mélenchon.
envers les électeurs d'un Front National toujours trop haut,
envers un candidat socialiste et ses soutiens accusés d'être trop timoré face à l'extrême droite.

On peut médire ses concitoyens, crier sa rage d'être seul envers et contre tous. Mais le peuple a voté. Camarade, ne laisse pas ta colère salir ton amour-propre. Plus que tes écrits, ce sera ton vote qui fera la différence ! Il n'existe aucun pays qui soit généreux. Il n'y a que des peuples qui prennent leur destin en main.

Le président du mensonge

La campagne est repartie. Ce matin j'avais la tête ailleurs. Hier soir la discussion portait forcément sur le score du Front National. Avoir notre candidat en tête de l'élection ne peut que nous réjouir. Et pourtant, les soutiens de Marine Le Pen exultaient hier soir sur les plateaux télévisés. Pendant ce temps, Copé et consorts rendus sourds par leurs coups de canons contre cette gauche qu'ils vomissent, continuaient de draguer . Quelle soirée électorale ou on a plus parlé de motos, de poursuites, d'ouvertures de piscines que de bilan ou de perspectives !
 
Je ne peux pas être d'accord quand un met la gauche comme la droite responsable du vote FN. La droite préside ce pays depuis 1995, gouverne sans limite depuis 2002. Elle est la seule responsable des discours de leurs leaders sur l'identité nationale, sur l'immigration ou sur le halal. Pour draguer l'électeur populaire, elle oublie la misère et le chômage pour mieux flatter l'instinct nationaliste.

Encore heureux que le président avait besoin de conserver un minimum de tenue présidentielle, sinon c'était l'Europe qui aurait été la cause de tous nos maux. La France va mal. Et c'est l'UMP et Sarkozy qui n'ont fait que de cliver un peu plus notre pays. Ce matin ce dernier appelle à un rassemblement UMP de la fête du "vrai travail". ()

samedi 21 avril 2012

Loudéac est un peu plus compliqué que ça !

Samedi 21 avril 2012,
En état de manque, le blogueur politique doit se trouver une occupation. Pendant que certains font dans le tourisme à bord d'un , certains s'en vont admirer leurs dans leurs .
Je voudrais revenir un instant sur mon billet d'hier au sujet d'une MAGNIFIQUE ville de Bretagne Loudéac. Nicolas nous fait partager à nouveau un nouveau plan de la ville. J'en ai trouvé un autre, tout beau, tout nouveau . 
Quand j'étais lycéen à Lamballe, on s'arrêtait au Temple, au Tabarin, à la Tête noire, au café du Lycée avant ou après d'aller au lycée. Je n'ai jamais su comment s’appelaient les rues ou se trouvaient tous ces débits de boisson (sauf pour le lycée). C'est un vrai manque de curiosité. 

Pour en revenir à Loudéac, si on regarde de plus près la carte trouvée sur ViaMichelin :
  1. il n'y a qu'une allée de la Résistance... Ça manque de reconnaissance pour les Forces Francaises de l'Intérieur.
  2. La rue du Commandant Coupeaux... Google n'est plus mon ami. Il a fait quoi ce brave homme ?
  3. L'impasse de l'éolienne qui n'existe pas (l'éolienne hein, pas la rue)
Je retourne me coucher.


vendredi 20 avril 2012

Tous ensemble



40 ans, je suis marié. J'ai un travail qui me plait et qui me permet de vivre correctement. Ma petite famille se porte à merveille. Le soleil arrive, les géraniums sont déjà en fleurs. Et pourtant.
22 avril je vais aller voter. Ce sera pour François Hollande. Je n'ai pas toujours été tendre avec lui. Militants socialistes, on a partagé beaucoup de défaites. Mais il est en position de gagner et de mettre la gauche en position de gouverner le pays.
Puceau à 40 ans. Je n'avais pas 18 ans en 1988, dernière élection qui a vu un président socialiste remporter les élections présidentielles. Je n'ai jamais voté pour le vainqueur. Pire il a fallu voter pour Chirac en 2002 pour faire comprendre qu'on ne voudrait jamais de Le Pen.
J'ai connu des victoires comme celle des municipales à Paris ou celle des législatives en 1997. La gauche qui gagne les élections dites intermédiaires mais pas celles qui décident de tout.
je , je .

Loudéac est simple !

Billet totalement inutile.

Au départ je le gardais pour demain, vu que demain samedi je ne pourrai pas rappeler qu'il faut aller voter François Hollande pour le changement, et patatis et patatas. (me connaissant, il est possible qu'on en reparle d'ici ce soir).
Je voulais vous parler d'une ville que je connais un peu. Un s'amuse avec sa ville natale pour la triturer avec un logiciel de cartographie "open". Ou va-t-il chercher tout ça ? Manquerait-plus que redessine Aulnay-sous-Bois (il pourrait partager la ville en deux avec ) ou son patelin (Merde, j'ai oublié le nom, Saint-???).
Loudéac, je connais un peu. Gamin, j'allais aux courses aux chevaux avec mes grands-parents. C'était la "sortie" en Peugeot 104. Je crois me rappeler aussi que je devais aller de temps en temps avec le marchand de vache dans les fermes des environs. Loudéac c'était le bout du monde : le centre de la Bretagne. Et c'est bien connu, le centre il est nulle part en géographie comme en politique.
Plus tard j'ai connu une élève infirmière, et Loudéac... On allait au 1880 le dimanche après-midi quand on sortait le nez de nos classeurs de révision. Le samedi soir on allait dans un café sympa, mais en dehors de Loudéac. D'ailleurs on traversait la commune qui avait une candidate pour Miss France à la fin des années 90. C'était un peu le bordel ce soir-là. Sauf dans le café d'à côté, on s'en foutait totalement de la miss. 
C'est aussi à Loudéac que j'ai vu en concert Maxime Le Forestier. La salle était pleine, l'ambiance sympa, le son (pas le chanteur) à chier.
A Loudéac, j'y retourne de temps en temps. Un peu moins maintenant que l'ADSL a traversé la Forêt (voir image). Je n'ennuierai plus la dame de l'office du tourisme pour trouver un wifi dans la ville. Je n'irai plus au Mac-Do non plus pour faire des billets comme celui là
Bientôt il faudra que je vous parle de ma nouvelle vie de "dans un an". Je crois que Loudéac en fera encore partie.

jeudi 19 avril 2012

Nicolas Sarkozy et les boucs-émissaires

Le président sortant est l'invité de la radio Europe 1 ce matin.

«Il faut des boucs-émissaires» a-t-il dit. Bien sûr il parlait de la météo. Bien sûr, il faisait de l'humour. Mais à deux jours du premier tour, sa parole est forcément disséquée.


D'emblée le candidat rappelle la méthode avec laquelle il a présidé la France pendant cinq années. Les chômeurs et les immigrés s'en souviendront longtemps. Nous aussi.


Le changement c'est maintenant, avec François Hollande.


Blog itinérant


Avoir les foies !

Non l' n'est pas !
Non les électeurs n'ont pas encore fait leur choix.

Le premier tour de la présidentielle finit dimanche soir à 20 heures.
21 avril 2002... toutes mes n'ont que cela en tête.
2 jours avant dans les têtes de certains.
Et à la gauche se tapait dessus.

Dimanche J'irai voter François Hollande avec tripes ! 

lundi 16 avril 2012

Cette année le peuple de France n'a pas eu son "30 mai 1968"

Au lendemain la de soutien de la "France silencieuse" à son président sortant, Nicolas Sarkozy, les spins-doctors de l'Elysée doivent être bien . 
Ils auront tout tenté. Un grand coup de barre à droite toute, pour grapiller des voix à l'extrême droite. Un petit coup au centre pour rappeler que le modem et son mentor François Bayrou appartient bien à la même famille, la droite républicaine. Sauf que les français ne suivent plus...
Nicolas Sarkozy voulait son 30 mai 1968. Ce jour-là, la droite française défilait en très grand nombre sur les Champs Elysées permettant à De Gaulle de gagner les prochaines . Alors que les sondages le montrent toujours perdant, Nicolas Sarkozy a cru pouvoir renouveler cet appel au peuple de France. 
Mais le peuple de France a bien changé depuis 40 ans. La France de 1968 connaissait le plein-emploi. La France de Sarkozy connait la crise et le chômage de masse. Ce ne sont pas les gesticulations de Juppé, de Copé et surtout de Morano qui bouleverseront la campagne.
Le peuple de France croit en l'. 

"Le changement, c'est maintenant"

dimanche 15 avril 2012

J'ai rencontré la France silencieuse

Ce matin ma nièce m'a réveillé avec un pouet-pouet. C'est un objet qui traîne dans la chambre de mes parents depuis très longtemps. Et comme je tardais à me lever, elle avait reçu la consigne de me sonner les cloches. La veille, j'avais rencontré la France silencieuse. Et comme on avait beaucoup de à se dire, on avait discuté jusqu'à très tôt ce dimanche matin.
Ma France silencieuse avait tant de choses à dire. Le message était clair malgré tout. Elle en avait marre. Pendant que l'on échangeait sur le coût de la vie, dans la salle de danse, le DJ baissait tranquillement le . La France silencieuse voulait parler et se faire entendre. 
Et tous les tralala du président sortant n'y changeait rien, elle ne voterait pas pour lui. Avec ses postures, avec son bilan, avec ses mensonges, la France silencieuse voulait lui faire un bras d'honneur. Le président demandait à ce qu'on l'aide. La seule réponse serait de mieux l'aider à sortir de l'Elysée. A une semaine du premier tour, la France silencieuse se moquait bien des problèmes et des tiraillements des équipes de du président. Elle n'entendait que du vide. 

Sur la route de mon retour en Bretagne, j'avais pris des chemins de traverse, à travers la campagne de Rouen. Les panneaux d'affichage ne sont pas encore tous rempli. Parfois, il n'y avait que celle de François Hollande et celle de Marine Le Pen. La France a semble-t-il fait son choix. Dans mon village, un rigolo a fait rire beaucoup de monde en écrivant "casse-toi, pov' con" sur l'affiche officielle du candidat Sarkozy. La France silencieuse a beaucoup de dérision dans ses poches pleines de marqueurs indélébiles.

Ce matin il faisait beau. Les cousines rigolaient de mon réveil en fanfare. prochain, ce sera mon tour.

jeudi 12 avril 2012

demain, sur internet

En regardant la fin de l'émission politique de France 2, des paroles et des actes, j'entend Franz Olivier Giesbert qui par deux fois va conclure son propos par : "demain sur internet, je vais en prendre plein la gueule".
Je voudrais le rassurer. Internet étant une machine très rapide, c'est immédiatement qu'il peut en prendre pour son grade.
Il n'y a pas besoin d'aller sur internet, mais on peut aussi aller dans un bistro ou regarder la télévision pour entendre des pseudo-experts comme Franz estimer que Nicolas Sarkozy est un formidable candidat.
Franz, tu baves de plaisir devant ton candidat si formidable au point que tu trouves qu'il a encore changé. Un président doit donc continuellement se transformer tel le caméléon devant l'adversité des sondages qui le donnent toujours perdant.
Franz, laisse internet peinard, et retourne au bistro, et si tu te tiens sage, je te paye ta tournée.

mercredi 11 avril 2012

Sarkozy, l'ogre des berbères

Cela commence toujours par une petite phrase. Hier Nicolas Sarkozy a visité Drancy, son islam, ses berbères et son restaurant portugais. (à lire sur ). Une petite visite qui se veut la réponse à celle de François Hollande de ce weekend.
De la visite présidentielle, dans la municipalité du zig-zag Christophe Lagarde, on ne retiendra que peu de choses. C'est une habitude. La banlieue selon Sarkozy se résume à une myriade de communautés. Mais les berbères ont la chance d'être "une communauté extrêmement nombreuse en France, qui n’a jamais posé de problèmes d’intégration ".
Il n'a rien de plus. Dans l'imaginaire du président sortant, on imagine qu'il y a tout et son contraire. On attends donc la suite... Qui pose des problèmes d'intégration ?

Ce candidat est dangereux.

samedi 7 avril 2012

La colle n'était pas sèche

En direct du travail de militant de terrain que j'avais délaissé.

Ce matin, un coup d'oeil dans le quartier pour découvrir que les décolleurs démocrates ont sévi dans la nuit. L'affichage politique est un peu la guérilla urbaine. Elle sert surtout à marquer son territoire, sa force et ses ressources.

Alors on mobilise les seaux, l'escabeau pour les petits, la brosse et les vêtements qui ne craignent rien. Et on est reparti.


Les décolleurs républicains ont laissé sur place les affiches arrachées. Ils pensent sans doute que c'est au personnel municipal de nettoyer leurs crasses.


On laisse la place propre. Le nettoyage de printemps, c'est maintenant. L'affiche est belle.


Et cet après-midi, les décolleurs zélés ont remis ça quasi sous mes yeux. Je les ai manqué de peu. Même pas foutu de ramasser leurs merdes.


Mon seau de colle est prêt. Si vous saviez comment ces petits gestes peuvent être une motivation pour le militant.


Meeting de François Hollande, Gymnase Scohy à Aulnay

C'est aujourd'hui à 17h30.
Il y aura du monde (enfin je suppose). Sinon, on ira boire une bière avec François en refaisant le monde...
Allez chez t pour les détails pratiques sur le meeting.
Allez sur pour écouter la radio et le meeting.

vendredi 6 avril 2012

Une campagne qui bouge !

La dernière course !
Enfin !

On l'attendait depuis longtemps. 5 années pour de . 10 années pour mon esprit de mai disparu un 21 avril 2002.

Maintenant que tout se joue, les commentateurs disent à l'unisson que les choix se figent. On entend ici ou là que les français délaisseraient pour une fois leur élection fétiche. On prévoit un taux d'abstention record. Drôle d'expression. 

Alors j'écoute. Des amis qui n'ont pas été vaccinés d'être en vacances et d'être abstentionnistes par défaut en 2002, vont recommencer la même erreur. Certains comme ont déjà anticipé.

Partout, tout le temps, il faut les entendre. Les gens veulent du changement. Un vrai ménage de printemps. La crise, le chômage, les fins de mois difficiles, tout le monde se met à espérer, un petit peu de mieux. On ne croit plus au grand soir, mais on veut respirer.

(comme François Bayrou) se trompe. Les français veulent encore croire que tout ira mieux. Il promet des sacrifices (encore !), des impôts (injustes comme la TVA), et des retraites versées le 1er de chaque mois. Rien de révolutionnaire mais juste un petit programme pour ne pas effrayer le petit électeur qui ne croit pas à la lune mais à l'épaisseur de son portefeuille.




Allez voter !
Tutoriel chez mais aussi sur

jeudi 5 avril 2012

@nk_m huée à la place de @NicolasSarkozy #ellescpo

Une campagne ça bouge !
Certains se prennent pour des capitaines de vaisseaux en pleine tempête. D'autres préfèrent le pédalo. Le président sortant qui devait se rendre au débat organisé par le magazine "ELLE", a annulé sa visite au motif que sa sécurité n'était pas assurée. Cela devait tanguer trop dur pour lui.
Alors il a demandé à Nathalie Kosciusko-Morizet de le remplacer. Et tout le cirque dont Sarkozy nous a habitué est résumé dans cette séquence. Le plus fort est qu'on peut faire du Sarkozy (raccourci, imposture, dénonciation, pédalage, ...) sans la présence de Nicolas.



La communication du Figaro est à poil

Il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour dissimuler le pire à venir quand tout va mal. Le Figaro (et ) est à nouveau pris en plein tripatouillage de chiffres.

"La cote de confiance de Sarkozy 

en forte progression"

Forcément avec de , on pourrait être tenté de croire que Nicolas Sarkozy a l'espoir de (re)devenir le chouchou des sondages. Mais surtout n'allez pas croire que , journaliste du journal de Dassault, aurait le toupet d'écrire un article totalement impartial... Les chiffres ne mentent jamais. 
La cote de Nicolas Sarkozy est en "forte" progression : + 7 points
La cote de François Hollande est "en baisse" : - 6 points
Celle de Jean-Luc Mélenchon "explose" : + 11 points

Sauf que jamais dans l'article vous ne trouverez la cote exacte de Nicolas Sarkozy. La cote de confiance du président sortant (au lendemain de la tragédie de Toulouse) s'établit à 33 %, alors que 63 % des interrogés n'ont pas confiance.

La personnalité que les personnes interrogées mettent en première place pour "jouer dans les mois à venir" est : François Hollande. Mais le Figaro .
source :


lundi 2 avril 2012

Meeting de François Hollande à Aulnay sous Bois


Le meeting du candidat socialiste aura lieu ce samedi 7 avril à 17h30 Gymnase Scohy d'Aulnay sous Bois.