Pages

jeudi 29 mars 2012

Ce regard

Il marche difficilement. Ce matin je le suis dans une grande gare de Paris. Comme il boite, il s'aide d'une canne anglaise pour compenser son handicap. Je le suis en me demandant pourquoi un vieil home est debout si-tôt ce matin.


Et puis il y a ce trépied accroché à son autre épaule. Il va l'utiliser pour s'asseoir tout à l'heure. J'ignore quelle sera sa place. Sans doute ce ne sera pas sa première journée à faire la manche. Il marche, je le suis encore un peu.


Nos chemins vont se séparer. Il marchait la tête baissée par l'habitude de la fatigue comme bien d'autres qui iront travailler aujourd'hui. Et puis il a levé la tête. Il a regardé. Il y avait ce clochard, ce mendiant, ce sdf, mal fagoté, mal rasé, qui ne sentait pas la fraîcheur du matin. Il le regardait avec des yeux pleins de fureur. Comme si cette image ne serait jamais la sienne.


Il a baissé la tête. Il a continué son chemin.


mercredi 28 mars 2012

L'auto-himself-régulation

P... ça claque !
16 millions d'euros dans la poche pour le PDG de Publicis. C'est le même qui voulait avec quelques autres grands patrons être taxé il y a plusieurs mois. Le gouvernement de François Fillon et sa ministre Valérie Pécresse étant devenu sourds et muets devant cet élan d', le PDG a touché son cash. Belle conclusion qui fait le bonheur de la proposition de François Hollande de taxer à 75 % les revenus au delà du million d'euros. Comme on attend encore le chiffré du président sortant, il est impossible de savoir ce que celui-ci pense de que son ami va palper.
Au delà de cette petite histoire, c'est bien une différence d'orientation de la société française que les électeurs vont devoir choisir les 22 avril et 6 mai prochains. En effet l'UMP ne jure que par l'auto-régulation des revenus et du marché. Le marché est malade. La crise des subprimes est la preuve que le monde de la finance détruit directement de l'emploi dans nos pays.
Comment peut-on faire confiance à des banquiers alors que seuls leurs résultats comptables comptent. Comment peux-t-on faire confiance aux dirigeants d'entreprise, quand seuls les parachutes dorés, les chèques de bienvenue, les augmentations de salaire et le cours de l'action sont leurs motivations.
Alors on sort les sortants et on renouvelle l'air.

mardi 27 mars 2012

Libre de son expression

«oh Gaby, oh Gaby»


La petite ritournelle sonnait dans mon casque quand j'ai entendu que Gabriel Cohn-Bendit (frère de Dany) demandait aux vrais écologistes de voter François Hollande dès le premier tour de l'élection. Tout cela au nom de la réalité des forces en présence, il admet que pour l'instant aucun candidat écologiste ne sera au tour de l'élection, mélangeant la réussite actuelle d'Eva Joly et celle passée de Nicolas Hulot.

A cela nous pouvions attendre une réponse ferme et argumentée de la patronne des verts, Cécile Duflot. Sauf qu'elle s'est couverte du bois dont on habille les plus belles langues : «la liberté de l'expression» de Gabriel. Et comme elle se rendait compte de sa répartie trop courte, elle a ajouté tout de bois qu'elle connaissait beaucoup des anciens soutiens de Gabriel qui n'avaient connu la réussite mais sans les citer.

Désire-t-elle vraiment la victoire de la gauche, on ne peut que l'imaginer. Mais devant la pauvreté de la  réussite actuelle de l'écologie dans le paysage politique, Cécile Duflot préfére nier la réalité en se couvrant la tête et en espérant très vite passer à l'étape suivante.


dimanche 25 mars 2012

Flamby

Il avait disparu. Totalement effacé.

Je ne l'ai pas trop cherché, mais "Flamby" avait disparu. La campagne semblait prendre son rythme. J'espérais que les noms d'oiseau resteraient dans leurs volières. Et puis , il est revenu. "Flamby" is . Et il n'est pas content, apparemment.

Alors que François Hollande continue sa campagne digne, en rappelant que rien ne sera épargné au camp du changement, les trolls reprennent leurs mauvaises habitudes. L'anonymat permettant l'insulte sans craindre d'être jugé, le troll de droite comme celui de l'autre gauche se fait plaisir. Surtout qu'il continue, c'est une bonne motivation. Le c'est !

vendredi 23 mars 2012

L'ip était fermé de l'intérieur

Au lendemain, nous avions encore la gueule de travers. Bien des questions en suspens, beaucoup de zones d'ombres. Mais la campagne était , même si tout le monde admet qu'elle ne s'était jamais réellement arrêtée.

Le président sortant a ressorti ses hier soir, à défaut de vouloir cacher ses vieilles casseroles. On va dorénavant tracer les adresse "ip" des internautes qui surfent sur les réseaux terroristes. Mieux même en laissant trainer ton "ip", tu seras condamné !

Pour les ignorants et débutants de tous poils, l'adresse ip est l'adresse personnelle d'un ordinateur quand il se connecte sur internet. Mais il existe énormément de méthodes de détournement ou d'évitement.

Nicolas Sarkozy veut faire condamner le tourisme de terrorisme. Fini les allers-retours vers Kandahar ou vers Kaboul. Nos militaires qui ont déjà tellement de mal à assurer leur propre sécurité auront-ils les moyens de ces investigations ? Doit-on laisser aux américains l'instruction de notre justice ? On en sait rien ? Comme d'hab, Sarkozy fait dans .

Par contre, aucun retour en arrière sur la RGPP, (Révision Générales des Politiques Publiques(. La Direction Centrale des Renseignements Intérieurs 5DCRI) a vu fondre ses ( moins 400 agents). Mais de cela on ne parlera pas.

jeudi 22 mars 2012

Le talion en droit ancien ?

C'est fini.
Depuis peu. Et on souffle enfin. 

Rester muet. Se dire que l'on n'a pas pris la mesure des meurtres des soldats français. 
Rester hébété. Devant la , devant la barbarie d'un acte gratuit, le lendemain, se demander comment les familles toulousaines trouvent le courage de sortir.

Et aujourd'hui, enfin. 

Mon voisin, ancien policier, a connu le coup de feu. Il te parle de la balle grosse comme le pouce qui sort en faisait un trou comme le poing. Il te parle de la télévision, des informations, de la fillette qu'il a pris par les cheveux pour lui éclater la tête. J'ai eu envie de partir. 

La mère de famille qui se trouve là avec son jeune ado, freine de tout son corps. Protéger son jeune, se dire que les vidéos et les jeux sont pires encore. Etre plongé dans mon smartphone pour fuir la conversation qui va forcément dégénérer, je sors le point final de cette histoire. Le tueur est tué.

Il ne coûtera rien en nourriture, en gardiennage. Il ne sortira plus de prison dans 20 ans. Il ne dira pas non plus pourquoi elles, pourquoi eux. 

Je me suis enfui.

mardi 20 mars 2012

Sept noms

... Et ne pas ouvrir le journal.


dimanche 18 mars 2012

Les drôles de plan du JT de TF1 avec François Hollande

Le candidat socialiste était l'invité de Claire Chazal ce samedi soir au journal télévisé de TF1. Exceptionnellement j'ai imposé à la cet . Devant un bon malt, une poignée de gâteaux apéros, et en attendant , on a pu voir François dans la .

Après le reportage sur le de , pleins de gentils , l'interview a débuté. J'ai les premières paroles. Le ton était assuré. Et bien loin de du candidat-président : "Nicolas Sarkozy est dans un combat qui relève de la fuite en avant : il ne peut pas défendre son bilan, c'est un boulet, il ne présente pas de projet - est-ce que vous connaissez ses propositions détaillées, chiffrées, organisées, structurées ?"

J'avoue avoir un peu distrait ensuite. Je connais les propositions. J'ai été plus curieux sur la façon dont le journal était réalisé. L'information passe par la parole mais aussi par l'image. On a eu des plans de face, de dos, et les plans larges comme sur la photo suivante :


Le déplacement de la caméra est léger. Mais le plan est volontaire. La journaliste surpasse son invité. Le plan de la table semble horizontale, pour équilibrer l'image. Sauf que la vue légèrement plongeante de la caméra déséquilibre totalement les deux personnes. La journaliste est rehaussée, et le candidat se fait tout petit. On dirait presque la maitresse d'école et son petit élève qui vient réciter sa leçon. Ce plan a été utilisé plusieurs fois par le réalisateur Eric Freslon.

Mais bien sûr je vois le mal partout.

Par ceux qui ont le courage d'affronter la publicité :

Au petit matin d'un dimanche

Un rêve c'est con parfois. Allez lire le dernier de ! 

Puisque l'on est dimanche, et que tout reste entre nous, je vais vous raconter mon réveil ce matin. J'avais soif et j'ai tout de suite soupçonné la nourriture d'hier soir. J'avais chaud et le cerveau bouillonnait. 

Il y avait la et les (réminiscence de la discussion de la veille avec madame).
Il y avait la faïence de la salle de bain.
Il y avait une .
Il y avait cette   (mais il n'y a aucun problème ! tout va bien mais je n'ai pas reçu les plans)
Il y avait les 40 ans, pas les miens, ceux .
Il y avait .
Il y avait le poussin de .
Il y avait les au plafond des toilettes des garçons de l'école Vercingétorix.

Le n'est pas loin.

vendredi 16 mars 2012

"Une" ! c'est une folie !

"Une"
"Une"

Mais putain de bordel de merde, tu vas comprendre que ta carte à la con, on s'en carre l'oignon. Tu ouvres grandes tes écoutilles, tu respires à fond, et surtout tu écoutes.

Voici mon résumé du Hollande - Copé d'hier.

jeudi 15 mars 2012

Le perroquet, il t'emmerde !

il y a deux jours en réponse à mon billet sur "Mon député ne nomme même plus le président", j'ai reçu ce commentaire :

Alors, là , bravo ! (et pourtant....!) Il est tellement + facile Mr Burlot, d'imprimer jusqu'à une virgule près des déclarations politiques qu'elles que soient leurs salissures !!!!!Votre rôle de blogueur consiste uniquement , à dénoncer les injustices , commenter les faits préjudiciables pour tous , afin d'apporter notre aide par le contenu de nos blogs ,jusqu'à recommencer et recommencer...! Les écrits que vous copiez ,ravalent notre rôle de blogueur, à celui de perroquets ......!


Cher Anonyme,

Cela faisait longtemps que tu ne m'avais pas écris. Au risque de paraphraser s que tu trouveras dans la (le truc à gauche de l'écran), tu es ici chez moi. Et chez moi je fais ce que je veux. Je crois qu'avec ton petit poing serré à dénoncer les , les et l', tu ferais mieux toi-même d'ouvrir un blog. Tu veux te défouler, fais-le chez toi. Ici tu es de passage. Je suis même étonné que tu as pris ce temps pour écrire ces quelques lignes. 

Tu veux donner des leçons. Tu voudrais que je dénonce les injustices, que je commente les injustices. Relis le blog et tu verras de toi-même. Mais sans doute n'as-tu même pas pris le temps de lire le texte du député Gaudron. C'est dommage. Tu aurais pu comprendre pourquoi je le publiais.

Ce texte est vide. Une litanie de bonne intention, une petite pique sur son principal concurrent, l'absence d'une amorce de bilan et un programme législatif à venir inconnu. Relis le texte. N'aie crainte tu n'attraperas pas de maux de tête.


mercredi 14 mars 2012

Le droit au logement opposable est un échec

Le a été voté il y a 5 années. Et le bilan de ce droit est un . Dans les zones comme l'Ile de France ou le déficit de logement est plus que conséquent, le principal frein au est le manque de ... logement. ()

En cette période de fin de trêve hivernale sur les expulsions locatives, voici le communiqué des élus PS/PRG et apparentés d'Aulnay Sous Bois sur le sujet :


Stop aux expulsions locatives :
Le droit au logement doit être une réalité pour tous !

Après cinq années d’existence, le droit au logement opposable reste un échec, loin des belles promesses de la droite et très loin d’être à la hauteur des enjeux.

Les expulsions sans relogement vont reprendre le 15 mars, jetant des milliers de familles à la rue, faute de pouvoir payer leur loyer du fait de l’augmentation du chômage, d’un pouvoir d’achat attaqué de toute part, d’une flambée des loyers, des charges et du coût de l’énergie. La situation est devenue insoutenable ! Elle conduit des familles fragilisées, vivant dans l’angoisse permanente, à des situations d’exclusion, dégradant ainsi tous les domaines de leur existence : éducation, santé, emploi….

Pourtant, aucune mesure conséquente n’a été prise par le gouvernement Sarkozy-Fillon en cinq ans ! Bien au contraire : la loi Boutin a divisé par trois les délais d’expulsion, passant de 3 ans à 1 an, remettant en cause le maintien dans les lieux et abaissant les plafonds de ressource ; Les décisions d’expulsion ont augmenté de 48% en 10 ans.

Toutes ces mesures marquent la volonté du gouvernement de rendre le statut de locataire de plus en plus précaire, niant de fait la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (« Toute personne a droit à un niveau suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement… »). Parallèlement, l’Etat a drastiquement réduit les moyens alloués à l’hébergement d’urgence.

Pourtant les menaces se multiplient : De jeunes adultes sont contraints de retourner vivre chez leurs parents, des enfants souffrent de saturnisme car obligés de vivre dans des logements insalubres, des parents vivent dans la rue, dans des foyers, dans leur voiture, dans des caravanes, d’autres attendent des années avant de pouvoir accéder au logement social faute de HLM en nombre suffisant : Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes sont mal logées en France.


Une véritable politique du logement est nécessaire :

La priorité de François Hollande est de lutter contre le logement cher pour permettre à chacun de bien se loger, sans se ruiner. L’encadrement des loyers, la construction de 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants dont 150 000 logements très sociaux grâce au doublement du plafond du livret A, le renforcement de l’article 55 de la loi SRU sont autant de chantiers prioritaires pour François Hollande.

A quelques jours de la fin de la trêve hivernale, les élus PS/PRG et apparentés tirent la sonnette d'alarme et en appellent aux plus hautes autorités de l'Etat pour qu'elles prennent leurs responsabilités face au risque de jeter des familles à la rue


M. Raoul Mercier        M. Ahmed Laouedj
Président du groupe PS        Président du groupe PRG

Peux-t-on soutenir l'UMP à 0,1 %

L'esprit encore légèrement décati par mes nouvelles lectures, je désire vous soumettre un petit calcul.

Prenons une page de d'un candidat "G" à la députation. "G" appartient au parti Politique "UMP". Cette page de candidat fait 949x1802 pixels soit une surface de 1 710 098 pixels au carré.

"G" ne pouvant tout à faire oublier son inclusion dans le parti politique, il décide de ne montrer le logo à notre connaissance mais qu'en bas de page. L'important est sans de garder une certaine tenue générale.

Le logo est un rectangle de 60 par 31, soit 1860 pixels au carré.

La question est la suivante : Quel est le pourcentage UMP-compatible de ce député  ? (la réponse était dans le titre (1860/1710098) x 100 = 0.10876

Voici pour la forme, on touchera le fond plus tard.

Le changement c'est samedi à Planguenoual

Comme je connais très bien la salle des fêtes de cette commune, et que je sais que les habitantes sont très accueillantes, je me permet de vous signaler que la caravane du changement s'arrête à Planguenoual (22) le samedi 17 à 16h30.
La réunion sera animé par Edmond Hervé.

Merci à


Le samedi 17 mars prochain, l’équipe de campagne de , les fédérations du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche organisent une grande journée d’information et de mobilisation sur la campagne de François Hollande
Durant cette journée, tous les costarmoricains qui souhaitent le changement sont les bienvenus dans la campagne de François Hollande à travers plusieurs lieux ouverts en Côtes d’Armor.
Ces lieux de rencontres permettent de venir poser toutes leurs questions aux élus et militants engagés dans la campagne de François Hollande, dans un cadre convivial et accueillant.
François Hollande a souhaité une campagne de terrain et a donné mandat à tous ses soutiens pour le représenter partout sur l’ensemble des territoires. Nous présenterons ainsi le large choix d’actions à mener dans les prochaines semaines : porte-à-porte, comité de soutiens, activisme numérique, procuration…
La journée débutera par le lancement officiel de campagne à 11h à la fédération du Parti socialiste au 26, rue Maréchal Foch à Saint-Brieuc et continuera de manière décentralisée dans les quatre coins du département durant l’après-midi de 14h à 18h :

  • SAINT BRIEUC : fédération du PS au 26, rue Maréchal Foch
  • PLANGUENOUAL : Salle des Fêtes, Le Bourg
  • PLESLIN TRIGAVOU : Salle Julien Lesaichot, rue Julien Lesaichot (16h-18h)
  • DINAN : Local du Parti socialiste, 12 Bis, rue de Brest
  • YVIGNIAC LA TOUR : Salle des Terres Neuvas (au-dessus du restaurant des Templiers) (14h-16h)
  • LOUDEAC : Salle Providence, rue de Moncontour (près du foyer municipal)
  • ROSTRENEN : Salle de la Fontaine (près de l’église)
  • GUINGAMP : Place du Centre
  • LANNION : Salle de l’ancienne Bibliothèque (près du Centre Savidan)
  • PAIMPOL : Salle du Château Bertho (ancien tribunal – face à la mairie)

A 16h30, Edmond HERVE, ancien ministre et ancien Maire de Rennes animera une réunion publique à la salle des fêtes de PLANGUENOUAL.

lundi 12 mars 2012

Le mauvais film d'Orange en Technicolor

Les salariés de l'usine Technicolor d'Angers n'ont pas de chance.

Et pourtant ils ont de bons clients. Ils fabriquaient des Box pour Bouygues ou Orange. Sauf que ce dernier a décidé de faire délocaliser sa production en Chine (qui eux-même délocalisent au Vietnam) ).

Pas de chance pour les ouvriers, les amis du président Sarkozy sont plutôt dans l'. Les Legaby feront du cuir. Les technicolors feront pôle-emploi. 

Et pourtant l'état a toujours une participation chez Orange. L'état actionnaire est peut-être sourd ... mais nous pouvons les soutenir en faisant du bruit. Manifestation demain 13 mars à 10h, devant l'usine 17 Bd Gaston Birgé, à Angers

L'Essone dit non aux discriminations

Vite dit


Cet encart de pub dans mon quotidien aurait du m'échapper si mon RER chéri n'avait pas des problèmes de démarrage ce matin.

C'est le regard de mon voisin qui m'a sorti de ma torpeur post-villepintiste.


Deux femmes, un slogan : «Adoption refusée. Vous trouvez ça normal ?»


Le plus étonnant n'est plus le message sur l'adoption chez les couples homosexuels. C'est un engagement de François Hollande. C'est plutôt le promoteur de cette campagne qui sort de l'ordinaire : le conseil général de l'Essonne.


Qu'un conseil général ait besoin de communiquer sur le sujet, cela en dit long sur la problématique. Mais est-ce son rôle ?


Blog itinérant


Mon député ne nomme même plus le président

J'ai reçu des nouvelles de mon député Gérard Gaudron. La lettre était sobre. Un "Madame, Monsieur" "Elections Législatives 10-17 Juin 2012" m'a très vite orienté. Et ce fut sans surprise que j'ai pu lire cette déclaration de candidature (à lire en fin de billet). 

Gérard Gaudron désire se faire réélire de nouveau. N'attendez de bilan de sa part. Fidèle à une énergie toute personnelle, il entend poursuivre une histoire commune à nous tous. Nous devrions lui rappeler que les aulnaysiens n'ont pas voulu de lui comme maire au dernières municipales, et qu'il doit son élection plus aux électeurs de Pavillons sous Bois, qu'à ceux d'Aulnay. 

Pas de bilan chiffré, pas un mot sur les difficultés de l'industrie automobile alors que l'on doute toujours de l'avenir des emplois sur le site PSA d'Aulnay. Je me dois de lui rappeler qu'il devait fournir un  . Une chance pour lui, la fin de la législature ne lui permettra même pas de nous faire lire son brouillon. 

M. Gaudron n'a qu'un seul bilan : une mandature de député godillot. Il a participé à une majorité votant la loi TEPA, le bouclier fiscal, et la fin de la retraite à 60 ans. Il a participé à une majorité débattant de l'identité nationale, de civilisation et de viande hallal. Il veut maintenant être élu pour faire payer un peu plus les familles en augmentant la TVA.

La France traverse une crise. Et il est comptable de ce bilan avec le gouvernement Fillon et avec le président Sarkozy. D'ailleurs, en lisant ces propos, j'ai été étonné de ne même pas lire son nom sur ce tract. 

Monsieur Gaudron, je ne peux pas dire que le courage soit de votre côté.


dimanche 11 mars 2012

Il a appris ... mais nous avons retenu

En janvier 2007, en regardant le candidat Nicolas Sarkozy lors de son meeting à la porte de Versailles, j'avais été bluffé. Tardivement j'avais compris que l'acte fondateur de la victoire de Nicolas Srkozy  venait de là.
Tout était plutôt réussi. De la réalisation, au déroulement du discours, on comprenait déjà que la bataille serait difficile. Ségolène Royal était déjà la cible de beaucoup de critiques. Et sa campagne ne s'en remettra jamais.

De ce janvier 2007, c'est le sentiment de colère qui prend le dessus, avec la droite qui vole Jaurès, la nation en otage et la promesse d'une réussite qui n'arrivera jamais. Nicolas Sarkozy avait eu un discours fédérateur, le seul avec une vraie tenue de président.

5 années après.

Il n'y a pas eu d'envolée, pas de vision, pas d'ouverture. A Villepinte, il réussit même à faire siffler la salle, à nous faire croire que l'Europe est devenu un boulet. Ses conseillers sont devenus bien aigris. Et lui ne voit plus, n'entend plus sans doute persuadé que la fin s'approche, il brûle ce qui reste de sa majorité.

Vous pouvez aussi lire le compte-rendu de  et sur

"De toute façon Sarkozy va voter pour lui"

En discutant avec ma fille sur le meeting du président Nicolas Sarkozy, elle me demandait comment on choisissait "son parti".
Aie! On a tous et toutes fait son choix. Oui ! toi mon lecteur tu connais sans aucun doute ton choix pour la présidentielle. Cela fait même un petit moment. Mais quand il faut expliquer à une gamine de 10 ans, tu réfléchis à deux fois. Je n'ai pas envie de paraître sectaire ou borné. Alors j'ai expliqué les choix de chacun et de chacune. Il y avait sans doute des non-dits et du refoulement. Mais j'ai voulu être le plus clair possible.

"De toute façon Sarkozy va voter pour lui". Finalement elle a sans doute tout résumé dans cette phrase. 

A cette heure-ci Nicolas Sarkozy veut parler à tous les français, identifié ou non.



Alors on danse ?


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Elle votera François Bayrou pour se faire plaisir

En réponse à celui de @_, ce n'est pas un billet pour tenter de la convaincre qu'elle a tort.  Elle fait ce qu'elle veut. Et je ne pense pas que l'on arrive à convaincre qui que ce soit en écrivant sur un blog. On fait juste passer une impression, une envie et quelques fois des informations chinées ici ou là.

Elle dit avoir hésité mais avait déjà voté aux deux dernières présidentielles pour François Bayrou. Ce sera donc une juste continuité. Et pourtant il n'y a rien de "juste" dans les choix de François Bayrou. Candidat de centre, il est de facto un candidat de la droite républicaine. Pas de celle qui se cherche dans un populisme nationalisme comme lorsque que Guaino se fait la plume de Nicolas Sarkozy.

Quelle sera la justice sociale ou la justice fiscale de François Bayrou ? Doudette reproche à la gauche de nier le simple fait que l'entrepreneur participe à la redistribution des richesses. C'est une réflexion toute libérale que je ne peux accepter. En cette période de crise, les riches n'ont jamais été aussi nombreux, aussi riches. Les chiffres donnent le tournis. Les milliardaires n'ont jamais été aussi nombreux, et la pauvreté ne recule pas. En quoi Bernard Arnault (4éme fortune mondiale, 41 milliards au compteur) permet-il une redistribution ? Il est entrepreneur, actionnaire, donneur d'ordres. Mais comme nous tous, il utilise pour lui et ses entreprises les services que l'Etat met à notre disposition. Il doit comme nous tous participer aux financements de l'Etat. Ce qui est injuste, c'est que son caddie de supermarché chez Fauchon a la même TVA que celui du smicard au DIA de Sevran. Ce qui est injuste c'est que le pourcentage des prélèvements est proportionnellement inférieur à l'immense majorité des contribuables (). C'est donc devant un problème de justice fiscale que nous allons devoir nous décider.

Doudette peut estimer que le seuil de 75 % va l'empêcher de profiter d'un employé de maison bodybuildé et en petite tenue si elle pouvait dépenser cet argent. (Elle imagine bien sûr) Comme l'argent n'est toujours pas redistribué, elle utilisera cet argent comme elle le veut. Et si rien ne change elle aura de plus en plus la possibilité d'utiliser les services de bas salaires. Elle prévoit d'en chier pendant 5 ans avec Bayrou. Je ne la crois pas. Elle réduira ses dépenses comme moi. Un peu moins de sortie, un peu moins de loisir peut-être, parce que nous ne faisons pas partie de ces familles qui comptent l'euro au centime près. Alors autant je me sent concerné par la majorité de mes concitoyens, autant je me moque des difficultés du patron du CAC40 et de sa dernière augmentation.

samedi 10 mars 2012

Le journalisme français ou la pensée délabrée

Allons enfants de la blogosphère,
Le jour de Gloire est arrivé !

Les blogs sont moribonds. Pire encore les blogs politiques sont en "état de mort clinique". Il sont lourdingues les journalistes, pigistes ou éditorialistes quand du haut de leur certitude, ils annoncent comme telles leurs vérités. 

Martin, putain de merde, fais ton travail de journaliste. Occupe-toi des faits, explore les ramifications, recoupe les informations et arrête de regarder la toile à travers ta cécité. La mort quand elle est clinique signifie que le corps vit à travers et par les techniques de réanimations. Tu veux faire un joli titre sur ton pure-player qui peine à atteindre ses 5 années de survie.

J'étais là avant toi avec mon petit blog de merde à raconter la vie, la mort, la politique avec bien d'autres. On était un réseau social. A voir le nombre de visites, les retweet, les 'j'aime sur Facebook", les copains repris sur les sites , je ne connais pas beaucoup de morts qui bandent aussi bien.

Et merde (encore !) occupe toi de tes papiers, fais vivre ton journal, raconte des choses intéressantes, attire le lecteur. Arrête de faire chier les blogueurs avec ton marronnier sur la fin des blogs. Tu étais où ce jeudi quand Hollande visitait une maternité, proposait de généraliser les centres d'IVG. Il fallait venir rencontrer les professionnels de santé qui racontent leurs difficultés, les mineures à la  grossesse non désirée. Il ne faudrait pas oublier de traverser le périphérique de temps à autre.Viens chez moi, à Aulnay Sous Bois, tu verras une activité blogosphérique et politique toujours au taquet, prête à , et à si nécessaire.

Et merde (encore !!) utilise ta carte de presse, montre nous qu'elle a encore de la valeur.

Sinon c'est à lire aussi chez , , , , et avec la plume de Seb pour le .




vendredi 9 mars 2012

Anne Hidalgo à la comète ce soir

«Anne Hidalgo, la future n°1 des socialistes parisiens, n'a toujours pas digéré le parachutage de la patronne des Verts. Elle déclenchera vendredi soir les hostilités en organisant un dîner avec une cinquantaine de femmes pour soutenir la députée sortante évincée, la socialiste Danièle Hoffman-Rispal.» Source Europe 1


Maleureusement ce dîner de femmes n'aura pas lieu au mais bien à Paris dans l'arrondissement de la député sortante. En ce lendemain de la journée internationale le combat de ces femmes est un joli symbole contre les appareils politiques et leurs petites combines.


jeudi 8 mars 2012

Claude Guéant devrait prendre du Propranolol

En le site internet du Figaro.fr, je suis tombé sur cette information :

La pilule qui rend moins raciste


Des chercheurs de l'université d'Oxford ont découvert qu'un médicament couramment utilisé pour abaisser le rythme cardiaque réduit le racisme inconscient. ()

Pour l'instant on ignore si elle rend moins con. Sachant que la clope n'est pas bonne pour les , sachant que Marine Le Pen comme un sapeur, on espère que son va ralentir le plus rapidement . Quand à Claude Guéant, une visite chez son cardiologue devrait le faire une bonne fois (s'il l'a jamais été)

François Hollande à la maternité des Lilas

Ce fut une belle journée à la maternité des Lilas. Le candidat François Hollande est venu visiter cette maternité si particulière pour les et les enfants à venir. C'est un lieu que je connais. Et avec beaucoup de plaisir je me suis joins aux nombreuses sympathisantes de la , de la contraception et de l'IVG venu écouter François Hollande.


Il a réaffirmé sa volonté d'avoir non pas une journée de la femme mais des journées de la femme tout le long de l'année. Il a fait son choix d'avoir une politique de parité, au gouvernement, dans les organes de l'administration.

Se tournant vers le personnel de l'établissement il leur a promis de venir inaugurer (s'il était choisi) le nouveau établissement qui devrait voir le jour après une lutte acharnée et des politiques sur le terrain.

Il a conclu qu'il était "encore dans une période de gestation, une naissance allait se produire le 6 mai". 

mardi 6 mars 2012

En direct des fiches #SarkoCaSuffit #DPDA

Pendant que Laurent Fabius est en train de débattre avec Nicolas Sarkozy, un aimable internaute nous fait partager une copie d'écran de l'émission " des paroles, des actes".

On le savait tous, les spin doctors sont dans les arrières salles. Les fiches, les argumentaires et les chausses-trappes sont affutés. Il suffit de voir la qualité des arguments que Nicolas Sarkozy aura à utiliser envers son contradicteur. "Hollande président on rêve ! monsieur petites blagues ! Fraise des bois"

A cette heure-ci, le candidat UMP dans son inélégance vient de reprocher à Laurent Fabius d'avoir lu Molière et son Tartuffe à l'ENA, d'avoir soutenu Dominique Strauss-Kahn. Juste une histoire de culture et d'éducation.



 

En direct de la présidence !


Cela fait plus d'une heure que je regarde l'émission politique de France2, comme d' ... à dire ça patine à . Peu de remise en cause. Des grosses ficelles, les mêmes expressions, les mêmes intonations.
C'est un candidat très défensif qui se présente ce soir. Les bras croisés, il attendait les questions des journalistes. Pour une fois, on sent qu'il se passe quelque chose, même Pujadas devient incisif. Sauf que Sarkozy reste Sarkozy.

à suivre.

Le beurre était rance

Vous avez déjà essayé de manger un plat avec des produits pas bons du tout ?

Nicolas Sarkozy, en marmiton, tente la cuisine hallal, avec les deux chefs Guaino et Guéant. François Fillon est plutôt cuisine casher.

A chaque fois, le beurre dans la marmite a une mauvaise odeur. Il est rance. La date de consommation est dépassée depuis longtemps.

A la lecture des derniers sondages, la majorité des français ne goûte plus du tout ces petits plats indigestes, concoctés dans des arrières cuisines crasseuses.


vendredi 2 mars 2012

La fosse d'épuration

Le titre est venu tout seul, à la lecture de la presse du matin, à la lecture des blogs. Vous irez aussi lire la de , , au .
 
Le candidat voulait faire oublier sa présidence. Longtemps son staff l'a mis à l'écart de bien des débordements. L'organisation de table ronde patronale, de bains de foule UMP, ou de visite d'usine avec des figurants ont pu le mettre à l'abri un long moment. Il était loin le temps du pécheur du guilvinec et du salon d'agriculture.

Nicolas Sarkozy a détruit l'image du président. Ses provocations, son bling-bling à coup de rolex, de ray-ban de copains patrons, et même son "phrasé" le sortent systématiquement des clous. Il se voulait le président protecteur. Le chômage ne fait qu'augmenter. Il se veut le président du peuple. Celui-ci le rejette violemment.

Cette violence est triste à voir. Il faut du changement et maintenant afin que le prochain président ne soit plus obligé de se promener avec une compagnie de CRS.