Pages

mardi 28 février 2012

La clef déconnomètrique

Dans le cœur de ma ville, nous avons la chance d'avoir un appareil d'une technologie sans pareil dans le monde entier. Plus grand que tevatron, plus long que Large Hadron Collider , plus gigantesque que le  Collisionneur d'ions lourds relativistes, ma ville contient une pépite qui vient de permettre une nouvelle avancée dans la recherche quantique.
 
Cette trouvaille est sans doute un nouvel élément. On avait entendu parler, il y a de cela quelques années d'une expérience (dit le kazzer) qui avait fini de façon douloureuse. Mais depuis quelques semaines, dans les rues de la ville, la rumeur enflait. Il avait fallut installer des capteurs un peu partout. Les caméras de surveillance scrutaient les allers et venues.  Mais la patience et la persévérance allaient payer.

Les scientifiques viennent de publier leur découverte. L'élément inconnu, celui qui allait révolutionner nos vies, faire tourner nos usines, rendre l'herbe des prairies plus verte, et que toutes les nations du monde nous envieraient. Cet élément est le ... centre.

Ce centre est tellement difficile à définir que les calculateurs les plus puissants sont encore au balbutiement des premières équations. D'une base d'UDF, il a fallu diviser celle-ci en minorité. Les cations ne croisant jamais les anions,  certains () ont voulu se fusionner vers des certains métaux plus lourds (UMP). Malheureusement après une élévation de la température à la frontière selon la formule dite "grenouille de Borloo", une scission a eu lieu. 

De tout ces éléments du centre, le Bayrou est lui une particule tout simple, dite "cheval blanc d'Henri IV". Devant son destin, le Bayrou est tendance ni-oui ni-non. Un coup positif, l'autre coup négatif. Il fonctionne selon la polarité des pôles. Pour le moment, on utilise un support de communication dit le Modem56k pour tenter de le faire communiquer.

Ce modem est différent du "new center". Ce dernier est très volatile. Mais par mégarde un technicien de labo a laissé le flacon ouvert, faisant disparaitre celui-ci. On dit qu'il reste une plaque de Morin, collée tel le saint suaire à l'intérieur du flacon.

En distillant le modem56k, nos chercheurs ont découvert des propriétés hallucinantes. En effet on a trouvé des ramifications vers des associations dites "" (en l'honneur de la ville de la découverte). De même un élément "sauteur" déjà connu, répertorié à gauche de la cartographie, puis à droite, puis au centre, vient de shunter le modem56k version 93. 

Sous l'effet d'un bec bunsen, une tentative de fusion est en cours entre le du modem93600 et son . Ce sera deux jours avant la nouvelle lune du mois de juin, que nous saurons enfin si le centre est un élément virtuel ou non.

Nicolas Sarkozy au cul dans le fien

Il parait qu'on a tous des racines paysannes dans ce pays même si je commence à en douter un peu. c'était sans doute une qu'il fallait donner aux urbains sans racines. Mais le sépia vieillit mal parfois. 
La campagne et ses habitants entretient une drôle d'histoire avec les autres habitants de notre pays. De ce côté on aimerait tant croire au charme d'une nature qui serait restée celle de nos mémoires d'enfant. Mais la campagne a vécu ses révolutions aussi. Et l'économie a fait ses ravages comme ailleurs, comme dans l'industrie. L'agriculture doit maintenant plus que jamais être compétitive sur tous les marchés. Elle est soumise à des règles, à des contingences et à des normes.
Alors que le se promenait dans le salon de l'agriculture en réclamant des assouplissements sur ses fameuses règles, alors que l'ex-ministre de l'écologie et désormais porte-parole Nathalie Kosciusko-Morizet brillait par son absence du à des , on apprenait que l'Europe va poursuivre la France pour ne pas avoir pris des mesures suffisantes afin de lutter contre la pollution des eaux par les nitrates ().
D'un côté le président sortant veut faire croire que tout est encore possible aux agriculteurs, que tout restera en l'état, et d'un autre l'Europe devient plus menaçante devant le risque sanitaire et écologique de la politique agricole.

"ah veuleu, veuleu,
ah veuleu, veuleu"

Par chez moi, c'est comme ça qu'on à boire, à défaut d'être des moutons serons-nous un troupeau ?

En attendant c'est au tour de François Hollande de se promener dans les allées du salon :

par

lundi 27 février 2012

Ouvrier, sondage et comptoir

Quand François Hollande va déposer sa proposition de loi aujourd'hui, quelles seront les réactions des ouvriers à travers les médias ?

Le candidat socialiste veut obliger les multinationales à céder les moyens de production quand des offres de reprise existent sur notre territoire. Cela peut être un moyen d'éviter à ces entreprises de vider leurs unités de production de leurs machines.

Quand pensent les ouvriers ? Leur donnera-t-on la parole ? Ce matin sur Europe1, on a pu entendre une drôle de vérité. La journaliste éco dans le journal de 7h, a conclu son intervention sur le sondage dont parlait hier soir. Mélenchon serait le candidat préféré des ouvriers, disait-elle... Ce qui est faux. Les français dans leur ensemble disent que Mélenchon est le candidat des ouvriers, mais les ouvriers et eux seuls disent que c'est François Hollande qui reçoit  en majorité leurs suffrages.


Les sondages sont toujours en discussion (allez lire sur celui des agriculteurs). Et quand ceux-ci sont quasi la seule matière sur laquelle se base les journaliste on pourrait sourir quand des organisent des débats de comptoir.


dimanche 26 février 2012

Pourquoi je ne vais plus commenter sur MonAulnay.com ?

Il est un temps pour tout.

Et pour ceux qui débarqueraient d'un lointain voyage, la France vit au rythme d'une campagne présidentielle. Du coup les militants sont plus occupés à savoir ce que leur champion propose comme contrat d'avenir pour le pays. Si je vous dis qu'une grande partie de mon temps libre est consacré à cette campagne, vous comprendrez que j'ai moins de temps pour suivre les affaires locales.

2973 mails reçus en 15 jours... N'allez pas croire que j'en ressens une certaine importance. Quand j'ai vu ce nombre apparaitre dans la fenêtre de recherche de windows live mail, j'ai cru que le programme avait compilé les newletters du compte perso de madame. Mais non, tiens le temps que je vous parle Romain vient d'envoyer le 2974 ème... ( ;-) au fait si je fais un lien vers un article qui contient un lien vers chez moi ... ça compte double ??? fermeture de la parenthèse). Pour les blogs c'est la même chose, mon reader affiche 79 nouveaux articles depuis 10 heures ce matin, tout en sachant que le dimanche est une journée très très tranquille...

Je ne me plains pas bien au contraire. J'adore lire même . J'ai beau avoir une bonne mémoire. Il m'a fallu me concentrer pour retrouver l'auteur que j'avais lu avant mon premier rendez-vous de mardi dernier. A fait, mon cher ami Bab, je ne te répondrais sans doute pas. Tu es convaincu d'avoir raison. Moi aussi. Va donc chercher des voix pour la gauche chez les abstentionnistes, les ouvriers ou chez les ménagères de TF1. Tu perdras moins de temps.

Mais revenons-en au titre de mon billet : "je ne vais plus commenter sur ". Il fut un temps ou les rédacteurs se permettaient de recadrer de façon gentillette les commentaires quand ils déviaient. Je ne laisse pas de commentaires pour me faire insulter, interpeller, ou même subir des pressions (amicales bien sûr). Je fais de la politique, à la petite semaine parfois, en attendant le grand soir surement.
 
MonAulnay vivra très bien sans moi et moi de même. J'ai tellement de choses à lire et . Donc je ne vais plus commenter ... au moins jusque la prochaine fois. Je suis incorrigible.

samedi 25 février 2012

Guaino sort de ses gonds et prend la porte ?

Henri Guaino est LE CONSEILLER SPECIAL du président Nicolas Sarkozy. Depuis cinq années, il parcourt les plateaux de télévisions et de radios pour rependre la bonne parole élyséenne.

Mais maintenant dès que son débatteur a le culot de lui répondre, il pète les plombs. C'est arrivé sur le plateau de itélé. Voici de nouveau qu'aujourd'hui sur le plateau de , il a fait sa grosse colère devant le député PS Guedj.


C'est que Henri est un enfant de la République et il l'aime. Plus fort qu'un amour, on sent que c'est la passion qui le dévore. Mais celle-ci l'aveugle. Cet amoureux oublie tout simplement que la République est unique et indivisible. Et celle a honte quand ses citoyens se comporte comme des enfants mal-élevés. Guaino voudrait tant pouvoir faire oublier les avanies de ces dernières années comme sur l'identité nationale. Alors le voilà qu'il s'estime plus français, plus républicain qu'un député de la représentation nationale. Triste bouffon !

Henri Guaino ne représente que lui, rien que lui. Il n'est ni le représentant d'un parti politique ou d'un syndicat. Il n'est même pas un élu du peuple. Il n'est que conseiller et répond du bon vouloir de son patron .

Le conseiller spécial ne doit pas avoir de bon conseiller en communication. A entendre les bons mots de de celui-ci envers Marine Le Pen , il est sans doute temps pour lui de trouver une nouvelle occupation mais loin, ... très loin des ors de la République.

Un parpaing d'or pour Le Fur et Guéant

Fin de régime.

On tente ce que l'on peut pour sauver son poste. Dans les Côtes d'Armor, le vice-président de l'Assemblée Nationale, a invité ses amis ministres à lui rendre une visite de courtoisie. Nous avons pu voir J-P Raffarin remplir la salle des fêtes le foyer rural de Maroué. J'ai connu des assistances plus joyeuses dans cette salle (photo ci contre, ). Le bar n'était sans doute pas encore ouvert...

Quelques semaines auparavant le ministre de l'Intérieur Claude Guéant visitait la ville de Loudéac dans la circonscription du député Marc Le Fur. (à lire sur le régional de l'étape : ).

Un ministre qui se déplace doit avoir sa photo dans les journaux. On peut bien sûr le faire poser sur une estrade, devant la mairie, le monument aux morts. On aurait pu proposer au ministre des cultes une visite de à la recherche du Saint-Gall (et pas Grall).

Mais comme notre Jeanne (Courtel) n'est pas aussi connue que la Jeanne pucelle d'Orléans, les gentils organisateurs ont voulu faire plaisir au ministre de la Sécurité. Il se trouve qu'une gendarmerie avait besoin de sa première pierre à Merdrignac. Cette construction n'ayant pas encore reçu son permis de construire, la visite ministérielle passait alors pour une vraie campagne de communication, Marc Le Fur promettant déjà de nouvelles casernes de gendarmerie sur tout son territoire...

On apprendra plus tard que fort heureusement peu de parpaings furent posés. "La cérémonie s'est déroulée en toute légalité, respectant le code de l'urbanisme, dont l'article R421-9 précise que seuls les murs, dont la hauteur au-dessus du sol est supérieure ou égale à 2m, doivent être précédés d'une déclaration préalable". Vous imaginez la catastrophe si le ministre et le député avait passé le weekend à faire du ciment.

Il semblerait d'après une soirée arrosée, certains de ces parpaings aient fini dans la vitrine du député. On n'est plus en sécurité nulle part.

Aller donc lire sur le blog du candidat PS Loïc Cauret comment . Une atmosphère de fin de régime, je vous dis.




vendredi 24 février 2012

Le ticket de métro de NKM

Cela pourrait être un billet un peu grivois. J'en suis capable... 

Chez les femmes en politique, j'ai un petit faible pour la personnalité de Nathalie Kosciusko-Morizet. A droite elle détonne un peu, avec son petit côté tout en retenue et son air bourgeois assez classe.

Il faut dire qu'avec son bilan en matière écologie elle a appris à avaler des couleuvres. Il fallait donc qu'elle ai reçu une éducation toute particulière pour nous faire craquer devant son minois. Devant son ouvrage, avec un tel , il faut être une couturière hors-pair pour pouvoir nous vendre un bilan trop petit pour notre . Et quand Nicolas Sarkozy raille les élites, NKM réussit même l'exploit de ne pas se sentir .

Mais la femme reste un animal politique avant tout. Ce soir sur , la ministre de l'écologie, du développement durable et des transports (récemment démissionnée) avoue ne pas prendre les transports en commun en tant que ministre. Elle ne connait d'ailleurs pas le prix d'un ticket de métro. La question du ticket ou de la baguette est un vieux marronnier journalistique, sans trop d’intérêt. On apprend en même temps que les ministres ne payent pas leurs tickets de métro. L'élite NKM  n'en rougit même pas. C'est le du changement !

«la logique commerciale»

Avez-vous regardé hier l'émission politique dont on parle ce matin ?
Moi non. C'était sur France 2. Marine Le Pen était l'invité de Pujadas. Elle a pris le thé avec le conseiller spécial de l'Elysée Henri Guaino. Elle a délibérément refusé de prendre un coup de gnôle avec Jean-Luc Mélenchon.
L'affiche pouvait paraître alléchante. Un nouveau combat de boxe ! Mais quel intérêt ?
On connaît les exagérations des uns et des autres. Non pas que je mette l'extrémiste Le Pen et le gauchiste Mélenchon sur le même plan.
En bref, si j'en crois les «commentateurs», on a bien fait de ne pas s'imposer la télé, une nouvelle fois.

lundi 20 février 2012

Le député Gaudron sera toujours du côté des patrons

Vite fait !

Les ouvriers de PSA Aulnay ont manifesté dans les rues de la ville samedi midi. Pour rappel, leur usine est menacée de fermeture. Ils ne construisent que la citroën C3 et on ignore si la direction de PSA aura la volonté de faire construire un nouveau modèle.
Le nez dans le guidon des élections à venir, notre député UMP sortant Gérard Gaudron est tout fier de ses rencontres au sommet. "La direc­tion de PSA "lui" a égale­ment confirmé qu’elle n’avait pas l’intention de vendre le site". (source ) Faut-il être naïf pour croire en ses promesses !

Tout à ses responsabilités d'élus, il espère même que la" manifestation se déroulera un cli­mat res­pon­sable pour ne pas être de nature à dis­sua­der les clients de PSA sou­hai­tant acqué­rir une C3". Que de sous-entendu manipulation cette phrase ! Il faudrait faire confiance aux manifestants, car sinon..  Si par malheur des incidents avaient eu lieu, on aurait pu leur reprocher de nuire à l'image de leur entreprise. Elle est belle la France Forte de Monsieur Gaudron. Cette France imaginée dans l'esprit des communicants de l'Elysée est d'abord la France des puissants et des élites. Les ouvriers en sont décidément absents car coupables de ne pas être assez responsables.


samedi 18 février 2012

Ma vie du dimanche

Un pan de ma vie... Ce sera ce dimanche. Comme vous, peut-être. Certain iront au pour l'apéro, d'autres à la messe, certains iront faire du foot.
Moi demain j'irai en famille.
Ce sera un dimanche. Et pourtant !

Autour de la table il y aura deux infirmiers (un couple) dont l'une travaille un weekend sur deux. Autour de la table il y aura un actif qui travaille dans la banque le samedi... Autour de la table il y aura deux anciens actifs dont une qui a travaillé en "coupure" tellement de dimanche que l'on ne compte plus.

Et pendant ce temps pour faire moderne, le candidat Nicolas Sarkozy veut le travail du dimanche. Et à droite on applaudit. A la recherche du moindre point de croissance, on est prêt à tout sacrifice, du moment que celui-ci ne touche qu'une classe de citoyens. 

Demain ceux qui travaillent n'auront pas de vie de famille.

jeudi 16 février 2012

Carla en roue de secours ?


Elle est arrivée la campagne, depuis hier. On savait depuis quelques semaines que malgré son nez rouge, le jongleur Nicolas Sarkozy était en campagne.
Aujourd'hui il a déroulé son programme de campagne. 

  • du média
  • des visites de "campagnes"
  • des rencontres sympathiques
  • du meeting avec du gros son.
  • et du people
C'est sa femme qui s'y colle sur .
20min : Vous aimez l’image du capitaine protecteur dans la tempête?
Il a une grande expérience de ces années de président. Et finalement, c’est comme si elles avaient compté double. La crise était et est toujours tellement violente...
20min : Regrettez-vous une action entreprise par votre mari au cours des cinq dernières années?
Je ne m’y connais pas tellement mais franchement, je trouve qu’il a tout bien fait.
20min : Soutenez-vous ces propositions d’organiser des référendums?
Là encore, je ne m’y connais pas. Généralement, je trouve que ses idées sont fabuleuses.

Etre capable de dire que son mari chéri est si fort mais qu'elle n'y connait rien. La fausse ingénue !


mercredi 15 février 2012

Foutage de gueule

Ce sera ma conclusion de la première journée de Nicolas Sarkozy sur twitter.

Ah au fait il est candidat.

Mais on verra ça plus tard.


Published with Blogger-droid v2.0.4

Le poussin @nicolassarkozy et sa bande de têtes d'oeuf

Voisins de twitter,
Curieux du monde entier,

Le président candidat Nicolas Sarkozy a ouvert sa campagne "officielle" par la création d'un . Nous attendions avec les premiers tweets du candidat. Ils restent très conventionnels... Mais on n'imagine pas notre président nous faire une Morano-connerie sur twitter même pas une Bessonerie.
Du classique !

Ce qui le plus marrant ou curieux dans la site de la nouvelle histoire 2.0 du candidat Sarkozy, ce sont ses nombreux et nouveaux . Quand tu ouvres un compte sur twitter (gazouillement en anglais), celui-ci t'offre un œuf comme image d'abonné. 


Et c'est curieux combien il y a de coquilles dans les suiveurs chez (l'illustration). De là à penser qu'un certain nombre de compte serait , et créé de toute pièce par des robots UMP, il n'y a qu'un petit que je m'empresse de franchir.

Température de la lutte des classes

Mardi 14 février.

Jour de travail normal, pas de problèmes, pas de bousculades.
Journée exceptionnelle dans un hôpital. Tout le monde se dépend.
Chacun a ses occupations, mais dans un entre-deux, on va voir sur l'écran les dernières nouvelles de France ou d'.  

Et là ça dérape : "Des clients auront des difficultés pour payer leurs factures de chauffage après l'hiver". Impossible de retrouver le site d'information, j'aurai aimé le lire. Par contre j'ai bien entendu la réflexion de l' de Sarkozy. 

Il a pris son ton hautain. Il a la puissance de celui qui sait, qui a la vérité. "Il faut dire que certains ont voulu se chauffer avec ce froid". Les "certains", c'était les pauvres. Ceux qui n'ont rien. Et voilà qu'on va aller jusque leur reprocher de ne pas vouloir mourir de froid. Fort heureusement aucune nouvelle mort d'un SDF ne s'affichait sur l'écran. Je me demande ce que cet esprit tordu aurait pu inventer.

Le cynisme si naturel qui transpire chez certains me fait dire que la n'est peut-être pas le combat d'un autre siècle.

lundi 13 février 2012

Peine de mort pour apostasie

Hamza Kashgari est journaliste et saoudien. Il était en fuite après après avoir écrit publiquement dans son pays entre autre qu'il «abhorrait certaines choses et qu'il n'avait pas compris certaines choses au sujet » du prophète Mahomet.

Il a fui son pays, mais vient d'être extradé de Malaisie. La liberté de croire et surtout de ne pas croire n'existe pas.


«J'emmerde les religieux». Puis-je encore l'écrire pour les autres ?


Vite fait

Blog itinérant



dimanche 12 février 2012

Copé, victime d'un déraillement en Chine

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande a une "méconnaissance profonde de la nature des relations internationales et en particulier de la Chine", avait affirmé samedi à Pékin Jean-François Copé, raillant des "promesses électorales un peu ridicules"


Jean-François Copé veut exister. Il a un gros problème. Il lorgne avec envie sur ses élections à lui, celle de 2017. Il y croit. Mieux même il s'y prépare. Un temps, il a cru qu'une de Nicolas Sarkozy pouvait le favoriser. Une période d'opposition pour la droite afin de se faire une virginité. Sauf que Nicolas Sarkozy fait du mal, ... même à droite. 

L'UMP va mal. Elle est proche de l'explosion. Et les dernières cartouches du non-candidat sur les deux pseudo-référendums n'ont rien arrangé. François Bayrou attend son heure. Les centristes "humanistes" seront les bienvenus, ose-t-il. 

Alors Jean-François Copé a peur. Et si l'UMP ne survivait à l'élection présidentielle... Que lui resterait-il comme machine de guerre pour sa reconquête ? Alors il doit railler pour tenter de convaincre. Oubliant sans doute les engagements curieux entre et le , il se croit malin de faire le pitre devant la scène internationale. 

Telle une danseuse du Lido, le voilà tout nu sous un jeu d'ombre devant les spectateurs chinois. Il aura beau se cacher avec des plumes, sa sortie sur le candidat français risque de le discréditer pour de bon. Ici on n'a pas oublié les pas de deux de sur le Tibet, alors qu'Angela Merkel ne prenait pas autant de pincette. 

Les chinois savent lire aussi les derniers sondages.

samedi 11 février 2012

Eva Joly : "Votez juste"






C'est pour rire bien sûr, #oupas

via

La "France Fictive" de Sarkozy : le cas "Lavaur"





Lors de sa dernière sortie thématique sur les valeurs "familiales", quand Nicolas Sarkozy sort de la mairie de Lavaur, il a la surprise d'être accueilli par un groupe d'enfants. La photo est prise. Elle est belle. Dans la vidéo, on entend même les enfants crier "Sarkozy".
C'était bidon, encore une fois.
On sait très bien maintenant coment se déroule les visites de terrain présidentielles. On fait le vide. on sécurise à grand renfort de CRS le terrain. On filtre, on trie, on choisit le militant UMP qui sera bien se tenir. Et enfin on peut sortir le président de sa bulle. A chaque fois le thème est choisi. Le pool de photographes et de caméraman est prêt à diffuser la belle image.
Sauf qu'à la lecture de la dépêche.fr on apprend que la visite fait polémique auprès des parents d’élèves. () On apprend même qu'une banderole des enseignants a été "récupérée" par les gendarmes...
Mon cher Nicolas, le re-plâtrage de ta communication est pleine de fissure.

Merci à pour l'info

Sarkozy, ses employeurs et les réseaux sociaux

8h du matin, je commence ce billet. Il y a quelques mois, j'étais déjà devant le bar-tabac à attendre ma presse du weekend. Sauf que les propriétaires ont changé, et les petits jeunes ont plus de mal à se lever. 8 heures c'est l'horaire d'ouverture du weekend, mais la charmante patronne commence sa journée tranquillement. Alors je zone sur le net. Je pourrai lire mon journal sur son site. Mais j'aime bien le papier, avec ses traces de café et ses miettes de croissant.
Pourquoi je vous raconte ça ? A cause des réseaux sociaux... il parait que c'est à la Une du parisien. Je lirai ça tout à l'heure. J'en ferai peut-être un billet.
Les réseaux sociaux, je les connais bien. Enfin je crois. Je les utilise beaucoup. Je vois aussi comment chacun, en fonction de son âge, de sa culture et de ses envies, gère toutes ses infos. 
La campagne électorale s'invite sur le net. Je n'y crois pas trop. Il faut être présent bien sûr, mais est-ce là que se jouera l'élection ? Les premiers réseaux sociaux sont d'abord dans la vie déconnectée, à l'école, au travail, avec les voisins. Ce n'est pas seulement la propagande sur les sites institutionnels ou d'informations qui va primer. C'est surtout le lien direct avec la population.

Il faut que j'arrête. L'UMP a créé une nouvelle page facebook pour soutenir le président sortant. Facebook n'a rien prévu pour les présidents, ça se voit. Nicolas Sarkozy a pour "employeurs : la présidence de la République Française". On pourrait rappeler à Facebook et à l'UMP que les actionnaires sont le peuple français. Sinon allez lire Romain qui montre comment .

vendredi 10 février 2012

Sarkozy : " le Napoléon encore plus petit"

Arthur Goldhammer est un américain, observateur de la vie politique française. Il écrit sur son blog "". 

A force de critiquer les décisions et les formes de celles-ci de nos gouvernants, on a tendance à oublier que nos partenaires et nos voisins peuvent aussi avoir une idée précise de l'état de notre pays.

Venant d'Arthur, elles prennent une forme toute simple. En quoi des sur le ou l'immigration, en utilisant les chômeurs et les étrangers comme boucs émissaires vont faire oublier le bilan de Nicolas Sarkozy, sur la croissance, sur la dette, sur la pauvreté.

"Sarkozy is proposing to become Napoléon encore plus petit." à lire


 Merci Arthur ! 


photo

Nicolas Sarkozy pour l'ouverture des églises le dimanche ? ?

Le président a parlé ... encore ... pour ne pas s'annoncer candidat, mais pour parler de ses valeurs. Vous aurez la courtoisie d'acheter le Figaro Magazine ou mieux d'aller lire les meilleurs passages chez . Ainsi Nicolas Sarkozy remet à la fin de son quinquennat les référendums au centre de ses choix politiques. On lui reproche déjà de ne pas avoir fait appel au peuple pour choisir la réforme des retraites. On lui reproche aussi l'orientation de ses deux référendums sur l'immigration et sur le chômage. Le président est devenu conservateur, il cherche à rassembler son camp sur de vieilles lunes.

Les blogs s'amusent au : vous irez lire les meilleures propositions chez , , , , , @, , , , , , , , , , , ,

Sarkozy ne m'intéresse pas aujourd'hui,
allez savoir pourquoi ?

mercredi 8 février 2012

Au bal de l'esbroufe, l'UMP toujours la meilleure


L'UMP a eu le droit à son quart d'heure de bal américain hier après-midi.

Cela avait bien commencé. La musique est réglée. Cela débute tranquillement par une bêtise de plus de Claude Guéant, ministre de l'intérieur sur la supériorité des civilisations «occidentales» (pouvait-on sous-entendre).

Hier aux questions au gouvernement, l'intervention d'un député apparenté PS Serge Letchimy est peut-être maladroite. Pas besoin d'aller chercher l'horreur nazi, pour accuser Guéant d'aller chasser les terres frontistes, il suffit de se rappeler les débats sur l'identité nationale.

Mais comme au bal, l'UMP fait son ingénue. Et quand un député de l'opposition cherche des explications, quand le président de l'assemblée propose au gouvernement de répondre, celui-ci s'en va en sur-jouant .

Un bal de faux-culs.

François Hollande a redit combien il est important que l'on parle des vrais problèmes des français et pas des «différences entre civilisations». Que le ministre de l'intérieur s'occupe de sécurité, il a déjà à faire.

Blog itinérant

mardi 7 février 2012

Serai-je un «homs» ?

Je perds du temps. Il me faut aller vite. Les jours qui défilent m'empêchent de me concentrer. Il faut trier dans toutes les priorités.


La faute au ... travail. Devrais-je me plaindre alors que tant de gens n'en ont pas. Du coup je cumule les heures, les jours.


Un oeil sur le planning, un autre sur les infos, une tablette dans une main, la souris dans l'autre. Tellement dépassé que je n'ai rien fait, rien vu.


Certain cherche leur civilisation, j'en ai parlé. Trop vite, encore une fois, je n'ai pas pensé à conserver une image de ses propos.


Et puis ce matin il y a le journal, ces photos de Syrie, les bombes et les morts. Il pleut des bombes dans le ciel de Homs. Elles viennent de Russie, de chez Poutine. Les russes refusent toute discussion sur la Syrie, client et allié stratégique de leur empire disparu.

De la Tchéchénie à la Syrie, les mêmes effets entraînent les mêmes ravages.


La civilisation ne se construit pas ici ou ailleurs sur des crimes, contre un peuple ou sur des peurs mais sur un projet qui nous rassemble.


samedi 4 février 2012

La dent de Raoult et le poing de Guéant

Le député UMP Eric Raoult n'est pas connu pour sa finesse et son ouverture d'esprit. Nous en avons à nouveau la preuve aujourd'hui. Les étudiants du syndicat UNI (bien marqué à droite) se réunissaient aujourd'hui pour une "convergence". Eric Raoult était invité en tant qu'ancien membre de l'UNI. Claude Guéant, Gérard Longuet et Bruno Beschizza étaient aussi de la partie. 

L'ancien ministre de la République s'est souvenu tout ému de sa jeunesse : "Ce que j'ai appris à l', c'est que quand on se fait casser une dent, on répond en cassant la gueule". E. Raoult ". Quand à notre ministre de l'intérieur, Claude , il est devenu très : "contrairement aux socialistes, je pense que toutes les civilisations ne se valent pas". Encore un appel du pied au Front National ?

Les cons volent en escadrille. L'UMP se bat pour trouver le chef de celle-ci.

vendredi 3 février 2012

Et la com' de Sarkozy continue

Petite pause radio tapis dans la chaleur de ma petite auto, j'écoute Europe1 ce matin.
Hier notre président a visité un chantier m'apprend le journaliste. Et le service de communication de l'Elysée a demandé aux entreprises de faire du chiffre. On a invité les fournisseurs, les partenaires et fait venir des ouvriers d'autres chantiers.
Ils ont donc d'en besoin de faire du chiffre. Pour rappel, on a surtout ce bilan des sortants : moins de travail, moins d'ouvriers, plus de chômeurs. Et ce n'est pas une image au JT qui fera oublier ça.

Blog itinérant

mercredi 1 février 2012

La tourista de Pierre Sarkozy

DJ Mosey est un des enfants de notre président Nicolas Sarkozy. En tant que "DJ" Pierre Sarko anime des soirées dans toute la planète, et en Ukraine. De source non vérifiée, il aurait abusé de  lors de son séjour. On apprend qu'il aurait été atteint d'intoxication alimentaire.
Plutôt que d'envoyer par valise diplomatique des gélules d'imodium, la présidence française a préféré rapatrier notre concitoyen. (source ) Nicolas Sarkozy avait sans doute préparé une bonne soupe de carotte pour son fils.
Sauf qu'il y avait un os dans le potage. Selon les informations du canard enchaîné, la présidence a affrété un Falcon 50 tout particulièrement pour lui. Notre président a ainsi payé plus de 7 600 euros en chèque. On ignore si cela lui rapportera des "miles". Il reste que la facture totale est évaluée à plus de 39 000 euros. On ne sait pas qui du ou du président payera la différence.
On sait depuis peu que Nicolas Sarkozy passe en moyenne 24 heures dans les airs entre deux (deux fois plus de temps que son prédécesseurs Chirac). J'informe donc immédiatement la présidence d'un "forfait famille" sur les vols Air France.

Où vont les verts... sans Duflot ?

Eva Joly est candidate. Et on peut la plaindre. On peut lire tous les jours des commentaires peu amènes sur sa personnalité. Il faut avoir un cuir d'une sacrée épaisseur pour vouloir continuer cette campagne. Et j'encore, je ne parle pas des sondages...

Alors quand tout va mal, on espère que dans l'entourage il y aura quelqu'un pour soulager ou pour réconforter. C'est le rôle de Cécile Duflot. Enfin on croyait... Si la candidate Eva Joly est là pour mettre en musique son programme, autant l'arrière garde devrait être là pour faire le service après-vente.

Mais Cécile n'a pas l'air d'y croire, pire elle a sans doute la tête à Paris, à peaufiner sa future campagne législative. Alors quand elle se déplace dans la Marne, elle reste à Paris. Et cela a agacé un des journalistes de l'Union. Je conseille la lecture de cet article : 

Chevènement, le papillon de lumière

Mon blogueur préféré de droite m'apprend la triste nouvelle : Chévènement se retire de la course à l'Elysée. Tout content sans doute d'avoir attiré un peu la lumière vers lui. Il est heureux d'avoir fait "bouger les lignes", mais n'a "plus les moyens de continuer". On s'en serait douté.
On demande un petite chanson pour le Ché. Je n'ai pas trouvé mieux :


et je reprends une belle liste...































et merci à tous !