Pages

mercredi 5 septembre 2012

Tu sais ce qu'il te dit le socialo ?

Ils me les gonflent .

Ils tapent sur Hollande et Ayrault. Ils ne savent faire que cela. Il suffit que le premier ministre se rende à l'université d'été du MEDEf pour entendre tous les écervelés d'être vendu au patronat. Bande de bouffon, le premier ministre a du boulot. Il doit remettre la France d'équerre, le chômeur au boulot et l'industrie à l'export. Si pour ça il doit rencontrer et négocier avec les chefs d'entreprise, qu'il le fasse. Mais tous ces aboyeurs dont on ne connait rien, voudraient enfin leur grand soir. Une bonne révolution bien propre, que pour eux.

Et ils voudraient tant avoir raison. Malheureusement pour eux les français ont tranché. Et on ne peut pas dire que cela fut ric-rac. Alors on va les entendre bientôt dire que l'élection a été volée comme le fait la droite.

 Et maintenant certains militants viennent faire la leçon de démocratie au parti socialiste. Prenons Alain Bousquet, militant PG et blogueur qui vient d'écrire un billet sur le selon lui... Cher Alain, mèle-toi de tes statuts. Laisse les notres ou ils sont. On en a bouffé notre chapeau après Reims. Mais on a demontré que nous restions capables de gagner des élections (dont la principales) malgré nos défauts et nos faiblesses.


 Alors si le mode de désignation du premier d'entre nous te dérange, fais un billet si tu veux. On s'en fout totalement. Quand tu fais avec des catégories comme je cite : " " tu pourrais peut-être nous expliquer comment seront désignés les co-leader-maximus du parti de gauche lors du prochain congrès. Il vous faudrait avouer qu'il y a des statuts plus simples à lire (). (je ne comprend pas que sous couvert de parité, on se force à écrire adhérent-e-s, délégué-e-s, réuni-e-s)

20 commentaires:

  1. Bah ! Ils sont tarés !

    Répondre
    Réponses
    1. Oui, mais il faut se faire plaisir

  • Et quand ils donnent des leçon sur le non cumul alors que le front de gauche n'a jamais pris position sur le sujet

    Répondre
    Réponses
    1. @romain : leçon avec un s. En outre, c'est faux. Voir ici, au chapitre cumul des mandats. Notre position est on ne peut plus claire puisque même le Figaro la comprend : http://elections.lefigaro.fr/comparateur-programmes/jean-luc-melenchon

      Ps. Tiens, je ne connaissais pas ce mec là, ni son blog... Vaizallerzyvoir

    2. @Romain @GdC moi aussi je vais voir

    3. @Romain @GdC moi aussi je vais voir

  • VLAN ! et sous couvert de parité, on se force à écrire adhérent-e-s, délégué-e-s, réuni-e-s signe en général de contenu creux.. ben vu.

    Répondre
    Réponses
    1. wow ! ça c'est finement observé ! Dès qu'on respecte les règles d'accord de la langue française en plaçant entre parenthèses (ou tirets) l'option féminin/pluriel alors aussitôt cela signifie (oh pardon, "en général"... pour être précis !!) que le contenu de tout le texte est creux.
      bien bien bien... Merci de nous en apprendre un peu plus ici sur votre mode de fonctionnement, de réflexion, de déduction et de pensée.. Mais bon du coup oui on comprends mieux pas mal de choses..

    2. Tu me trouveras un manuel de la langue française qui définit l'utilisation de parenthèses ou de tirets pour mettre un "e"... dans une phrase telle que citée ci-dessus.

  • Arrêtez, vous allez nous fâcher Elooooody !

    Répondre
    Réponses
    1. Mais nan, chacuN est libre de s'exprimer comme IL veut. Si j'ai envie de mettre des tirets j'en mets, si vous trouvez ça con ou creux, c'est pas grave hein, heureusement non?

    2. De toutes façons, Elooooody peut mettre des tirets où elle veut, après avoir vu sa vidéo je suis sur le cul.

    3. Tu as vu son cul dans la vidéo ?

    4. Évidemment! j'ai pour habitude de le montrer à la TV! Sinon, je sais si c'était destiné à moi cette histoire de manuel de langue française, mais je réponds. Aucun manuel n'oblige ni n'autorise officiellement les tirets. Mais dès lors qu'un terme peut être féminisé et pour éviter les redondances du style "chers amis, chères amies blogueurs et blogueuses", je colle des tirets, je trouve ça moins compliqué. Chacun fait donc bien ce qu'il veut!

  • Ahhh j'ai trouvé un copain pour le fan club d'alain bousquet que j'aimerais tant fonder..il va juste falloir affiner, ya des trucs encore mieux dans son bloc...

    Répondre
  • - "rencontrer et négocier avec les chefs d'entreprise" avec "DES" et non avec "LES" car le MEDEF n'est pas représentatif loin s'en faut de TOUS les chefs d'entreprises de France ! Seulement de ceux proches de l'UMP !... Alors que le premier ministre convoque à Matignon tous les représentant des syndicats de chefs d'entreprise, ok pas de problème. Mais ira-t-il faire un speech au congrès de la CGT comme il est allé le faire à celui du MEDEF? J'en doute fort !! Et pourquoi non ?

    - "les français ont tranché" mouais.... Avaient-ils le choix ? Ils ont plus voté CONTRE Sarkozy que POUR Hollande ! L'ignorer ou feindre de l'ignorer c'est se ridiculiser... Et sans les électeurs NON socialistes, le PS ne serait pas au pouvoir aujourd'hui.

    - "nous restions capables de gagner des élections" encore une fois et même si c'est douloureux, vous les avez plus gagnées par défaut que par adhésion...

    - "sous couvert de parité"... Bon, un PS aurait respecté la langue française qui distingue le masculin du féminin dans ses accords (contrairement à l'anglais par exemple "a member" en anglais, "un(e) adhérent(e) en français. On y peut rien c'est la langue qui veut ça !) on aurait dit que c'était par respect des genres. Là on dit que c'est "sous couvert de parité". Mauvaise foi quand tu nous tiens...

    Tiens ici on ne nous parle pas de cet ordre formel qui est donné à tous les députés PS de voter le TSCG en silence et le doigt sur la couture du pantalon...

    Critiquer ce avec quoi on n'est pas d'accord est visiblement tabou et très mal accepté chez certains susceptibles PS qui me font penser à certains militants enragés UMP défendant Sarkozy.... Exactement les même réactions épidermiques hystériques.

    Ça n'est certainement pas de cette façon que le jeu va se calmer en tous cas.

    Rappelons donc que pour gagner, le PS a eu besoin des voix d'un très grand nombre de personnes qui ont voté CONTRE Sarkozy sans toutefois adhérer pleinement au programme socialiste. Vouloir les faire taire à tout prix est juste une preuve d'intolérance, d'ingratitude et d'absence totale de sens du dialogue et d'ouverture.

    Répondre
  • Oui le PS gagne les élections, comme le PASOK ou le PSOE autrefois, mais pour faire quoi ?

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !