Pages

mercredi 19 septembre 2012

Histoire de poils, de voiles et de moustaches

Comme souvent le mercredi, mes souliers se trainent vers la place , pas très loin de la maison. La boulangerie, puis la presse, comme le plus souvent. Aujourd'hui, j'ai . Le dieu antalgique m'a cassé les reins. Je suis entré à 8h24, soit 24 minutes après l'ouverture de la boutique de la presse.

Je prends mon quotidien préféré (celui à gauche mais qui fait chier les gauchos et l'industrie du luxe). Un coup d’œil sur l'étagère du bas, plus aucun Charlie Hebdo ! La vache, aujourd'hui.

Le boutiquier attendait. Il n'a pas la tête des bons jours. On est ... Plus de Charlie. Pfff. Ils n'ont rien compris. Charlie Hebdo n'a fait aucun tirage supplémentaire comme la dernière fois sur les caricatures.


Je rigole quand je lis que certains voit dans le pied de nez du satirique une opération markéting. Charlie Hebdo, si la semaine prochaine tu recommences, je m'abonne pour l'année. Juste une précision, la dernière fois que je me suis abonné, tu m'avais offert des préservatifs dans des boites en métal avec des jolis dessins. Je n'ai jamais osé les ouvrir. Ils trônent toujours sur un meuble dans ma chambre d'ado. Comme cadeau de bienvenue cette année, pourrais-tu inventer des lunettes comme ton ancêtre Hara Kiri ? Juste histoire de voir la vie autrement.


3 commentaires:

  1. Au moins, y'aura pas d'invendus...

    Répondre
  2. Ah bon pas de retirage? Et merdeuuuuu!

    Répondre
  3. hésite pas à t'abonner! cela parle de trucs intéressants même hors polémiques

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !