dimanche 17 juin 2012

Ton troll éternel

Jour d'élection, on ne parlera pas de . Alors autant faire un peu de propre dans la maison comme dans son blog.

Nicolas J. nous raconte aujourd'hui la façon dont . (Pour maman, j'appelle un troll qui squatte un blog, en répétant les mêmes bêtises, en insultant le blogueur ou ses visiteurs, ...). Il a raison, le troll fait chier. Il emmerde les gens. Le pire c'est qu'il n'est pas toujours anonyme.

Tenez, dans mon environnement, je compte trois trolls. Deux d'entre eux feraient bien d'ouvrir un blog comme le propose Nicolas. Mais je suis persuadé qu'il finirait pas s'emmerder. L'un tape systématiquement sur la gauche pourrie et les immigrés (de préférence musulmans). L'autre tape sur la municipalité (de gauche) tout en se proclamant démocrate. Leurs interventions tournent sur deux à trois sujets. Systématiquement, dans la discussion, leurs problématiques reviennent. Ils sont impossibles. C'est pour cela qu'ils ne peuvent écrire dans un blog. Au bout d'un moment, ils se rendraient compte qu'ils tournent en rond. C'est un peu comme si je parlais sans arrêt du député sortant de ma circonscription, ou d'une jeune candidate centriste, ça deviendrait lassant. Et le lecteur finirait pas ne plus revenir.

Et encore j'ai de la chance. Ces trolls ne viennent pas chez moi. Ils trollent dans ma blogroll locale. En écrivant je me rends compte que j'ai oublié de lister un quatrième troll qui vient de me mettre en cause ailleurs. Faudra que j'aille répondre.

1,2, et 4 trolls. Manquait le 3éme.
Il avait disparu. Lui, il avait un blog. Il a été condamné pour avoir écrit ce qu'il pensait tout bas. Il trollait ailleurs. On s'est salué. On s'est fritté. Il a merdé. Il s'est tu. Le voilà qui revient, tout pareil. Les copains du cru savent de qui je parle. Apparemment il n'a pas changé. On pensait s'ennuyer après les élections. Voilà de quoi nous occuper un moment. En le taquinant, j'ai trouvé drôle qu'il en appelle à la modération en sachant qu'il avait été condamné pour diffamation. J'arrête là au risque de devenir grossier.

 


5 commentaires:

  1. non mais LOL je vais pas être obligé de faire un billet sur les trolls ? j'en ai des nouveaux en plus.

    Répondre
  2. Deviens grossier.

    Répondre
  3. ah mais si! Que chacun-e donne sa vision et sa version du troll. moi c'est bon, déjà fait! Et à deux reprises!

    Répondre
  4. Vaste sujet...
    Ils vous amènent du monde en plus.
    Quand ils vous énervent, vous les mouchez et puis vous les regretter, car ils fuient en allant troller en toute légalité dans leurs blogs.
    C'est leur manque de courage plus que leur intelligence qui est ennuyeuse mais bone, ce ne serait pas des trolls...
    amitiés

    Répondre
  5. En fait tu est trop modeste comme d'hab, car si les kékés un peu Naze, comme le terme leurs vas bien , de trolls du coin négligent ton blog tu a quand même une perle que même Nicolas t'envie :.)
    quand au retour de l'homme qu'a vu l'ours de la grève de 1982 tout le monde rigole .
    dire cela un jour de la fête des Pères ça me fait tout drôle...
    Mais bon rdv + tard dans la soirée...

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !