mercredi 25 avril 2012

Le droit de vote des étrangers à la Guillotine ?

Hop Hop Hop,
C'est une campagne qui très vite sera finie.

Alors que le candidat sortant devrait porter une perruque blonde pour parfaire son décentrage à droite toute,
Alors que le président du chômage n'arrive pas à convaincre avec sa nouvelle marotte sur le ,
Il paraît que la droite est pleine crise d'.

N'allez pas croire que je m'en réjouis.
Certains veulent des entre l'UMP et le Front National. Le Pen aura définitivement . Les couillons de l'histoire sera forcément les 30 % d'ouvriers qui ont voté pour l'extrême-droite.

Alors,
François Hollande rappelle sa volonté d'ouvrir le droit de vote aux élections locales pour les étrangers résidant en France. En 1981, François Mitterrand confirmait dans la dernière ligne droite qu'il abolirait la peine de mort. Surtout ne rien lâcher jusqu'au bout.

3 commentaires:

  1. Ne rien lâcher...

    Répondre
  2. C'est Mitterrand le premier (je crois) qui a avancé la possibilité d'un droit de vote pour les étrangers, cet oxymore stupide. Mais il s'est bien gardé de le faire, ce n'était qu'un chiffon rouge pour rendre de bonnes joues au FN lorsqu'il en avait besoin pour battre le RPR.

    En attendant, Hollande, pour draguer les électeurs de Le Pen, a déjà commencer à dire qu'on ne le ferait pas forcément "tout de suite" : la déballonnade a déjà commencé…

    Répondre
    Réponses
    1. Oui comme hier avec Laurence Ferrari qui disait "ce n'est pas une priorité?"... "Ce n'est pas une priorité?".
      Voulez-vous Monsieur Goux d'un président qui mette en application l'intégralité de son programme en 8 mois?
      Si pour vous, la déballonnade c'est quand on ne fait pas TOUT TOUT DE SUITE, alors d'accord... z'avez raison

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !