lundi 12 mars 2012

Mon député ne nomme même plus le président

J'ai reçu des nouvelles de mon député Gérard Gaudron. La lettre était sobre. Un "Madame, Monsieur" "Elections Législatives 10-17 Juin 2012" m'a très vite orienté. Et ce fut sans surprise que j'ai pu lire cette déclaration de candidature (à lire en fin de billet). 

Gérard Gaudron désire se faire réélire de nouveau. N'attendez de bilan de sa part. Fidèle à une énergie toute personnelle, il entend poursuivre une histoire commune à nous tous. Nous devrions lui rappeler que les aulnaysiens n'ont pas voulu de lui comme maire au dernières municipales, et qu'il doit son élection plus aux électeurs de Pavillons sous Bois, qu'à ceux d'Aulnay. 

Pas de bilan chiffré, pas un mot sur les difficultés de l'industrie automobile alors que l'on doute toujours de l'avenir des emplois sur le site PSA d'Aulnay. Je me dois de lui rappeler qu'il devait fournir un  . Une chance pour lui, la fin de la législature ne lui permettra même pas de nous faire lire son brouillon. 

M. Gaudron n'a qu'un seul bilan : une mandature de député godillot. Il a participé à une majorité votant la loi TEPA, le bouclier fiscal, et la fin de la retraite à 60 ans. Il a participé à une majorité débattant de l'identité nationale, de civilisation et de viande hallal. Il veut maintenant être élu pour faire payer un peu plus les familles en augmentant la TVA.

La France traverse une crise. Et il est comptable de ce bilan avec le gouvernement Fillon et avec le président Sarkozy. D'ailleurs, en lisant ces propos, j'ai été étonné de ne même pas lire son nom sur ce tract. 

Monsieur Gaudron, je ne peux pas dire que le courage soit de votre côté.




Texte du député

Chère Madame, Cher Monsieur,Les 10 et 17 juin prochains, les Françaises et les Français choisiront leurs représentants à l'Assemblée Nationale. Vous aurez à vous prononcer pour celle ou celui que vous jugerez le plus apte à vous représenter et à représenter objectivement l’ensemble des habitants de notre “nouvelle” circonscription.

“Nouvelle circonscription”, car depuis le redécoupage électoral de 2010, nous avons le plaisir d’accueillir les bondynois du canton de Bondy Sud-Est, et j’entends m’engager pleinement à leur côté, comme je le fais avec vous depuis 5 ans pour servir et défendre vos intérêts aux niveaux local et national.

Mon engagement en politique s’est construit avec pour seule ambition d’agir au service de l'intérêt général. Attaché à notre territoire et à ses habitants pour connaître leurs préoccupations quotidiennes, je ne pourrais aujourd’hui les quitter pour m’engager sur une autre circonscription que la nôtre. Notre histoire commune fait que vous connaissez la sincérité et l'efficacité de mon action, qui ne sont guidées que par la fidélité de mon engagement  à vos côtés.

Pour toutes ces raisons vous aviez bien voulu , en 2007, m’accorder votre confiance.

Souhaitant poursuivre mon action, j’ai décidé de vous solliciter de nouveau en me portant candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains.

Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.

Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
“Nouvelle circonscription”, car depuis le redécoupage électoral de 2010, nous avons le plaisir d’accueillir les bondynois du canton de Bondy Sud-Est, et j’entends m’engager pleinement à leur côté, comme je le fais avec vous depuis 5 ans pour servir et défendre vos intérêts aux niveaux local et national.
Mon engagement en politique s’est construit avec pour seule ambition d’agir au service de l'intérêt général. Attaché à notre territoire et à ses habitants pour connaître leurs préoccupations quotidiennes, je ne pourrais aujourd’hui les quitter pour m’engager sur une autre circonscription que la nôtre. Notre histoire commune fait que vous connaissez la sincérité et l'efficacité de mon action, qui ne sont guidées que par la fidélité de mon engagement  à vos côtés.

Pour toutes ces raisons vous aviez bien voulu , en 2007, m’accorder votre confiance.

Souhaitant poursuivre mon action, j’ai décidé de vous solliciter de nouveau en me portant candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains.

Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.

Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Mon engagement en politique s’est construit avec pour seule ambition d’agir au service de l'intérêt général. Attaché à notre territoire et à ses habitants pour connaître leurs préoccupations quotidiennes, je ne pourrais aujourd’hui les quitter pour m’engager sur une autre circonscription que la nôtre. Notre histoire commune fait que vous connaissez la sincérité et l'efficacité de mon action, qui ne sont guidées que par la fidélité de mon engagement  à vos côtés.
Pour toutes ces raisons vous aviez bien voulu , en 2007, m’accorder votre confiance.

Souhaitant poursuivre mon action, j’ai décidé de vous solliciter de nouveau en me portant candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains.

Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.

Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Pour toutes ces raisons vous aviez bien voulu , en 2007, m’accorder votre confiance.
Souhaitant poursuivre mon action, j’ai décidé de vous solliciter de nouveau en me portant candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains.

Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.

Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Souhaitant poursuivre mon action, j’ai décidé de vous solliciter de nouveau en me portant candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains.
Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.

Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Durant ces 5 dernières années, je me suis efforcé de répondre aux préoccupations de chacune et chacun d’entre vous et j’ai consacré toute mon énergie a faire avancer les grands dossiers de la circonscription. Je mesure donc pleinement ce que vous représenter à l'Assemblée Nationale signifie en termede responsabilité et de confiance.
Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.
Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.

Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Ma conviction, aujourd’hui encore plus qu’hier, est qu’un député doit être à l’écoute de tous, et ainsi, entretenir constamment le lien entre la réalité vécue par les femmes et les hommes sur le terrain et le Parlement, chargé de voter les lois.Les 10 et 17 juin 2012, vous exprimerez votre choix d’avenir pour notre territoire et notre Pays.
Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.

Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Pour notre territoire, car de ce choix dépendent les réponses qui seront apportées aux enjeux, aux défis locaux et à vos préoccupations quotidiennes.
Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.

C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Pour notre Pays, car la France, vous le savez, traverse actuellement une crise comme jamais elle n’en a connue dans son histoire, nous devons donc tenir le cap, poursuivre les efforts engagés et mettre en oeuvre les reformes indispensables à l'évolution de notre société.
C’est là tout l’enjeu de ces élections.

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
C’est là tout l’enjeu de ces élections.
Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.

Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour du Président de la République pour favoriser sa réélection. Ensuite viendra le temps de la campagne législative.
Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.

Gerard GAUDRON
Les semaines que nous allons vivre seront déterminantes pour l’avenir de notre pays. Vous pouvez compter sur mon active participation. Avec ma suppléante Katia Coppi, je suis naturellement à votre disposition pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les sujets qui nous préoccupent et nous intéressent.
Gerard GAUDRON

5 commentaires:

  1. Et hadopi et loppsi et tout un tas de conneries de reduction des libertés . Ce mec a Merité une grasse retraité de député. Si il s'ennuie qu'il surveille avec une assoc had oc Les trous du grand Paris.

    Répondre
  2. J'écris j'écris, sans forfanterie aucune ! La réalité des faits quels qu'ils soient, a toujours été ma préoccupation 1ère ! Vous parlez de l'augmentation de la T.V.A. ! Lisez," si l'opportunité se présente,"La perigourdine zizou" , vouc comprendrez peut-être, les horribles manipulations dont nous sommes les enjeux !CRISE ??non ! FORFAITURES ? oui !!

    Répondre
    Réponses
    1. Monsieur Burlot,
      Permettez-moi de vous remercier pour le relais de la déclaration de candidature de Monsieur Gaudron, vous êtes, pour une fois, le 1er sur la toile!
      Par ailleurs, je m'étonne de certaines critiques:
      - Le bilan : ne soyez pas si impatient, je vous informe que nous parlons ici juste d'une déclaration de candidature.

      - Le rapport sur la compétitivité de la filière automobile : ne vous inquiétez pas, vraiment, je tiens à vous rassurer car je vous sens très inquiet et encore là impatient; Attention quand même le stress et l'angoisse sont les ennemis cœur !

      - Il n'est pas fait mention du nom du Président de la République: si vous ne le connaissez pas voulez vous que je vous en informe ? :

      SI vous vous souhaitez son nom, je vous l'enverrai en message privé afin que cela ne s'ébruite pas !

      - Avant dernier paragraphe: votre analyse est, me semble- t-il, comme d'habitude assez primaire et même facile donc je vous la laisse puisqu'elle vous fait plaisir !!! On a les plaisirs qu'on peut...

      Pour conclure, je suis heureuse de vous lire car au moins je suis rassurée : vous n'allez pas vous présenter aux élections législatives car vos écris prouvent que vous connaissez très mal la fonction d'un Député.

      Dans tous les cas, merci d'avoir relayé la lettre du député. Chacun la lira et se fera sa propre opinion
      --
      Séverine Maroun

    2. Me Maroun,
      Je en vous oublie pas. Réponse à venir

  • Alors, là , bravo ! (et pourtant....!) Il est tellement + facile Mr Burlot, d'imprimer jusqu'à une virgule près des déclarations politiques qu'elles que soient leurs salissures !!!!!Votre rôle de blogueur consiste uniquement , à dénoncer les injustices , commenter les faits préjudiciables pour tous , afin d'apporter notre aide par le contenu de nos blogs ,jusqu'à recommencer et recommencer...! Les écrits que vous copiez ,ravalent notre rôle de blogueur, à celui de perroquets ......!

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !