mardi 27 mars 2012

Libre de son expression

«oh Gaby, oh Gaby»


La petite ritournelle sonnait dans mon casque quand j'ai entendu que Gabriel Cohn-Bendit (frère de Dany) demandait aux vrais écologistes de voter François Hollande dès le premier tour de l'élection. Tout cela au nom de la réalité des forces en présence, il admet que pour l'instant aucun candidat écologiste ne sera au tour de l'élection, mélangeant la réussite actuelle d'Eva Joly et celle passée de Nicolas Hulot.

A cela nous pouvions attendre une réponse ferme et argumentée de la patronne des verts, Cécile Duflot. Sauf qu'elle s'est couverte du bois dont on habille les plus belles langues : «la liberté de l'expression» de Gabriel. Et comme elle se rendait compte de sa répartie trop courte, elle a ajouté tout de bois qu'elle connaissait beaucoup des anciens soutiens de Gabriel qui n'avaient connu la réussite mais sans les citer.

Désire-t-elle vraiment la victoire de la gauche, on ne peut que l'imaginer. Mais devant la pauvreté de la  réussite actuelle de l'écologie dans le paysage politique, Cécile Duflot préfére nier la réalité en se couvrant la tête et en espérant très vite passer à l'étape suivante.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !