jeudi 22 mars 2012

Le talion en droit ancien ?

C'est fini.
Depuis peu. Et on souffle enfin. 

Rester muet. Se dire que l'on n'a pas pris la mesure des meurtres des soldats français. 
Rester hébété. Devant la , devant la barbarie d'un acte gratuit, le lendemain, se demander comment les familles toulousaines trouvent le courage de sortir.

Et aujourd'hui, enfin. 

Mon voisin, ancien policier, a connu le coup de feu. Il te parle de la balle grosse comme le pouce qui sort en faisait un trou comme le poing. Il te parle de la télévision, des informations, de la fillette qu'il a pris par les cheveux pour lui éclater la tête. J'ai eu envie de partir. 

La mère de famille qui se trouve là avec son jeune ado, freine de tout son corps. Protéger son jeune, se dire que les vidéos et les jeux sont pires encore. Etre plongé dans mon smartphone pour fuir la conversation qui va forcément dégénérer, je sors le point final de cette histoire. Le tueur est tué.

Il ne coûtera rien en nourriture, en gardiennage. Il ne sortira plus de prison dans 20 ans. Il ne dira pas non plus pourquoi elles, pourquoi eux. 

Je me suis enfui.

1 commentaires:

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !