mercredi 28 mars 2012

L'auto-himself-régulation

P... ça claque !
16 millions d'euros dans la poche pour le PDG de Publicis. C'est le même qui voulait avec quelques autres grands patrons être taxé il y a plusieurs mois. Le gouvernement de François Fillon et sa ministre Valérie Pécresse étant devenu sourds et muets devant cet élan d', le PDG a touché son cash. Belle conclusion qui fait le bonheur de la proposition de François Hollande de taxer à 75 % les revenus au delà du million d'euros. Comme on attend encore le chiffré du président sortant, il est impossible de savoir ce que celui-ci pense de que son ami va palper.
Au delà de cette petite histoire, c'est bien une différence d'orientation de la société française que les électeurs vont devoir choisir les 22 avril et 6 mai prochains. En effet l'UMP ne jure que par l'auto-régulation des revenus et du marché. Le marché est malade. La crise des subprimes est la preuve que le monde de la finance détruit directement de l'emploi dans nos pays.
Comment peut-on faire confiance à des banquiers alors que seuls leurs résultats comptables comptent. Comment peux-t-on faire confiance aux dirigeants d'entreprise, quand seuls les parachutes dorés, les chèques de bienvenue, les augmentations de salaire et le cours de l'action sont leurs motivations.
Alors on sort les sortants et on renouvelle l'air.

1 commentaires:

  1. Je demande aux médias du monde entier de ne pas présenter le sortant menotté !

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !