vendredi 2 mars 2012

La fosse d'épuration

Le titre est venu tout seul, à la lecture de la presse du matin, à la lecture des blogs. Vous irez aussi lire la de , , au .
 
Le candidat voulait faire oublier sa présidence. Longtemps son staff l'a mis à l'écart de bien des débordements. L'organisation de table ronde patronale, de bains de foule UMP, ou de visite d'usine avec des figurants ont pu le mettre à l'abri un long moment. Il était loin le temps du pécheur du guilvinec et du salon d'agriculture.

Nicolas Sarkozy a détruit l'image du président. Ses provocations, son bling-bling à coup de rolex, de ray-ban de copains patrons, et même son "phrasé" le sortent systématiquement des clous. Il se voulait le président protecteur. Le chômage ne fait qu'augmenter. Il se veut le président du peuple. Celui-ci le rejette violemment.

Cette violence est triste à voir. Il faut du changement et maintenant afin que le prochain président ne soit plus obligé de se promener avec une compagnie de CRS.

2 commentaires:

  1. Voilà! La campagne de Sarkozy sent le fumier.

    Répondre
  2. elle pue à plein nez !

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !