jeudi 29 mars 2012

Ce regard

Il marche difficilement. Ce matin je le suis dans une grande gare de Paris. Comme il boite, il s'aide d'une canne anglaise pour compenser son handicap. Je le suis en me demandant pourquoi un vieil home est debout si-tôt ce matin.


Et puis il y a ce trépied accroché à son autre épaule. Il va l'utiliser pour s'asseoir tout à l'heure. J'ignore quelle sera sa place. Sans doute ce ne sera pas sa première journée à faire la manche. Il marche, je le suis encore un peu.


Nos chemins vont se séparer. Il marchait la tête baissée par l'habitude de la fatigue comme bien d'autres qui iront travailler aujourd'hui. Et puis il a levé la tête. Il a regardé. Il y avait ce clochard, ce mendiant, ce sdf, mal fagoté, mal rasé, qui ne sentait pas la fraîcheur du matin. Il le regardait avec des yeux pleins de fureur. Comme si cette image ne serait jamais la sienne.


Il a baissé la tête. Il a continué son chemin.


4 commentaires:

  1. Tu philosophes, le matin !

    Répondre
  2. Jeudi 29 mars 2012 :

    Depuis 2004, le nombre de pauvres ne cesse de croître.

    La France a 13,5 % de sa population qui vit en dessous du seuil de pauvreté monétaire (c'est-à-dire moins de 950 euros par mois pour une personne seule). Ce chiffre, qui représentait 8,2 millions de personnes en 2009 (dernières statistiques disponibles), n'a fait que se détériorer depuis 2004 (12,6 % à l'époque).

    Plus inquiétant, la très grande pauvreté est elle aussi en augmentation : depuis 2004, le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de 40 % du niveau de vie médian (640 euros pour une personne seule) est passé de 2,5 % à 3,3 % de la population totale, soit 2 millions de personnes. Or à ce niveau d'exclusion, les chances de sortir de la pauvreté deviennent très minces.

    Samedi 24 mars 2012 :

    La fortune de Nicolas Sarkozy a progressé de 30 % depuis son élection en 2007.

    Le Président-candidat évalue son patrimoine personnel à un peu plus de 2,7 millions d'euros, contre 2,1 millions au début de son quinquennat.

    Presque 650.000 euros de plus qu'en 2007. En cinq ans, le patrimoine personnel du chef de l'Etat aura progressé de près de 30 %. Comme l'indique l'édition de ce samedi 24 mars du Journal Officiel, Nicolas Sarkozy dispose désormais d'un patrimoine d'un peu plus de 2,7 millions d'euros. Une fortune qui se décompose de la façon suivante : contrats d'assurance-vie (2,58 millions dont 2,3 auprès de la banque HSBC France), diverses collections (autographes, montres, statuettes) estimées à 100.000 euros, ainsi que 56.919 euros crédités sur le compte courant ouvert au nom du couple, toujours auprès de HSBC France.

    http://www.challenges.fr/elections-2012/20120324.CHA4646/la-fortune-de-nicolas-sarkozy-a-progresse-de-30-depuis-son-election-en-2007.html?google_editors_picks=true

    Répondre
  3. Voilà exactement, la raison unique de cette course à l'echalote ! Les "candidats" briguent à posséder tout ce que vous venez d'énumérer ! C'est tout ! Lorsque les français ,le peuple, n'auront pas compris que seule, l'odeur du fric ,les font dicourir à qui mieux mieux , nous reviendrons encore et encore à la case départ!!

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !