mercredi 1 février 2012

Où vont les verts... sans Duflot ?

Eva Joly est candidate. Et on peut la plaindre. On peut lire tous les jours des commentaires peu amènes sur sa personnalité. Il faut avoir un cuir d'une sacrée épaisseur pour vouloir continuer cette campagne. Et j'encore, je ne parle pas des sondages...

Alors quand tout va mal, on espère que dans l'entourage il y aura quelqu'un pour soulager ou pour réconforter. C'est le rôle de Cécile Duflot. Enfin on croyait... Si la candidate Eva Joly est là pour mettre en musique son programme, autant l'arrière garde devrait être là pour faire le service après-vente.

Mais Cécile n'a pas l'air d'y croire, pire elle a sans doute la tête à Paris, à peaufiner sa future campagne législative. Alors quand elle se déplace dans la Marne, elle reste à Paris. Et cela a agacé un des journalistes de l'Union. Je conseille la lecture de cet article : 

2 commentaires:

  1. La Cécile, elle travaille pour sa pomme.
    EELV verrouillé, parachutage à Paris...
    Quand Eva Joly se sera ramassé, elle pourra travailler à SA suite : Paris et la présidentielle 2017...

    Répondre
  2. Je trouve qu'en effet Eva Joly a du courage...Car on ne peut pas dire que l'appareil est derrière elle...Dommage, car si j'ai du mal à situer les verts sur le plan politique, je trouve que Madame Joly mérite le respect pour les idées qu'elle défend et surtout pour tout le travail qu'elle a mené en tant que magistrate...Je l'aurai bien vue dans l'équipe de Mélenchon...

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !