Pages

vendredi 24 février 2012

Le ticket de métro de NKM

Cela pourrait être un billet un peu grivois. J'en suis capable... 

Chez les femmes en politique, j'ai un petit faible pour la personnalité de Nathalie Kosciusko-Morizet. A droite elle détonne un peu, avec son petit côté tout en retenue et son air bourgeois assez classe.

Il faut dire qu'avec son bilan en matière écologie elle a appris à avaler des couleuvres. Il fallait donc qu'elle ai reçu une éducation toute particulière pour nous faire craquer devant son minois. Devant son ouvrage, avec un tel , il faut être une couturière hors-pair pour pouvoir nous vendre un bilan trop petit pour notre . Et quand Nicolas Sarkozy raille les élites, NKM réussit même l'exploit de ne pas se sentir .

Mais la femme reste un animal politique avant tout. Ce soir sur , la ministre de l'écologie, du développement durable et des transports (récemment démissionnée) avoue ne pas prendre les transports en commun en tant que ministre. Elle ne connait d'ailleurs pas le prix d'un ticket de métro. La question du ticket ou de la baguette est un vieux marronnier journalistique, sans trop d’intérêt. On apprend en même temps que les ministres ne payent pas leurs tickets de métro. L'élite NKM  n'en rougit même pas. C'est le du changement !

1 commentaire:

  1. LA CAMPAGNE AU TOURNANT

    (drame armagnaco-bourguignon, tweeté en deux répliques,
    mis en scène par Nick Kif-Mother)

    La Poche : au voleur ! (vive émotion)
    La Bourse : dégraissons ! (soulagement général)

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !