Pages

jeudi 27 octobre 2011

Je ne suis pas coupable, monsieur Sarkozy !

Monsieur le président,

Malgré tous mes efforts depuis de si nombreuses années, je ne me sens pas coupable.
Il faut dire que malgré tous mes efforts, le sort a voulu que je ne puisse jamais voter pour le président de la république.
Enfin presque, en 2002, il y avait l'esprit de mai qui planait sur nous.
Mais sinon en 1981, j'avais 10 ans. Je ne pouvais comprendre pourquoi ma famille ferait bruyamment la victoire de . En 1988, même si mon intérêt pour la chose politique commençait à poindre, j'étais encore trop jeune pour faire cette faute originelle.
Jamais je n'ai voté pour le vainqueur des élections présidentielles. Certains peuvent s'en réjouir. Mais jusque quand ?

En effet ce soir à la télé devant JP Pernaud et Yves Calvi, vous n'avez cessé, vous monsieur le président de la République, de vous défausser sur les gouvernements socialistes. Pensez donc en 1983, la retraite à 60 ans ou  en  2001 les 35 heures.
Vous êtes donc comptables des choix des autres, vous le président de la rupture, vous le président du «gagner plus». En quatre années vous n'avez su que gérer votre héritage, que vous dénoncez ce soir.

C'est une méthode minable. On ignore encore ce que pensent les  francais de votre prestation. Mais assurément celle-ci est en dessous des besoins de nos attentes.

PSA de rire ?

Quand mon mon député Gérard Gaudron pose une question à son ministre de l'industrie Eric Besson, cela donne cela :
Pouvez, mon­sieur le ministre, nous infor­mer de la teneur des échanges que vous avez eus avec le pré­sident de PSA ? Pouvez-vous, sur­tout, nous confir­mer que l’impact de ce plan d’économies sera limité, et que vous serez, avec votre col­lègue en charge du tra­vail et de l’emploi, Xavier Ber­trand, par­ti­cu­liè­re­ment atten­tifs à ce dos­sier ? Pouvez-vous, enfin, nous dire com­ment le Gou­ver­ne­ment conti­nuera à sou­te­nir l’industrie auto­mo­bile dans un contexte de ralen­tis­se­ment de son acti­vité euro­péenne ? »
 
Relecture
J'ai surligné les mots qui rappellent le mieux la langue de bois de cet exercice qu'est la question d'actualité. En effet celui-ci est difficile : il faut montrer tout l'intérêt que l'on porte au problème de la désindustrialisation de la France ( en l'occurrence la fermeture possible de l'usine PSA d'Aulnay Sous Bois). Il faut aussi préparer la réponse du ministre qui doit démontrer tout l'intéret de cette question, mais aussi combien le gouvernement se sent concerné par l'électorat de cette circonscription.


La réponse du ministre
Philippe Varin m’a confirmé qu’aucun plan de licen­cie­ment ou de départs volon­taires n’était envi­sagé à ce jour... J’ai égale­ment demandé au groupe PSA de mettre en place un accom­pa­gne­ment ren­forcé pour les sala­riés inté­ri­maires, comme cela se fait dans plu­sieurs bas­sins d’emploi... Nous espé­rons tous qu’il s’agit d’une situa­tion tem­po­raire...  Vous avez rai­son, en 2008, l’État n’a pas mesuré son sou­tien à la filière. Nous le pour­sui­vrons grâce à quan­tité de mesures que vous connais­sez : inves­tis­se­ment d’avenir, fonds de moder­ni­sa­tion des équi­pe­men­tiers auto­mo­biles et main­tien du bonus écolo­gique


En bref, … rien.
Non rien de plus. Le gouvernement a soutenu sans condition en 2008 l'industrie automobile. Sans condition ! Dès lors que la conjoncture économique s'enfonce un peu plus, dès lors que l'actionnariat doit encore et toujours être mieux protégé, les groupes industriels n'ont de solution que de licencier les ouvriers, que de délocaliser la production.


Situa­tion temporaire.
Le ministre espère qu'il s'agit que d'une situa­tion temporaire. On croit rêver. Nous aussi, mais on attend surtout que le gouvernement n'attende pas mais qu'il agisse. Sa seule action sera celle d'un accompagnement renforcé envers les intérimaires. On peut toujours leur promettre un ticket de bus vers le pôle emploi le plus proche.


Et pendant ce temps.
En temps de crise, les communiqués de presse tombe. Le conseiller national de ce « grand mouvement » politique (le Modem) nous montre la voie du futur (): "le développement économique local". « Un front commun de toutes les parties prenantes » devrait trouver « une nouvelle stratégie » afin de développer une gamme de véhicule à « forte valeur ajouté». La crise de l'industrie est en partie liée au coup de production mais aussi au marché auquel celle-ci est destinée. Les ouvriers licenciés ne sont pas des consommateurs, il faudrait se le rappeler. 

En somme. 
Si on commence à pouvoir vendre des voitures avec du vent, il faut que je pense à investir dans une concession, fut-elle perpétuelle.

 

Des nouvelles de la forêt

Les nuages sont très bas.  Mais il parait qu'il y a du soleil à Bruxelles. D'ailleurs annoncera ce soir à la télévision que le soleil est revenu. 

La bourse applaudit de cette nuit (cac40 à +4 % à midi). Les banques sont en joie. L'action remonte en flèche. Allez voir :
Le gouvernement est content. Les grecs aussi ? On n'en sait rien. L'Italie va faire des efforts, en réduisant la part de mozarella dans ses pizzas. 

Sauf que ... 
Il y a la dette, la croissance en berne, le à venir, le et les usines qui ferment. Pas !

Sinon le wifi est arrivé à l'orée de la forêt (photo). Je vais pouvoir continuer à me réjouir que l'Europe est sauvée, mais jusque quand au fait ?

mercredi 26 octobre 2011

PSA Aulnay, de la fermeté !

Le groupe automobile PSA annonce un nouveau plan d'économie. Et comme ils ne connaissent qu'une seule méthode :  ce sont 6 800 licenciements qui sont envisagés en Europe. Du chômage partiel avec la suppression d'intérimaires, l'avenir de l'usine PSA d'Aulnay Sous Bois est de nouveau au centre de beaucoup d'interrogations.


Il faut à nouveau encore se demander comment le gouvernement Fillon a pu aider, subventionner l'industrie automobile sans demander de contre-parties. Le maire de la ville, Gérard Ségura, demande , la tenue d'une table ronde afin de "poser les enjeux de fond d’un dossier" et plus largement celle de "la politique industrielle de la France."

photo :

On ne buvait pas de vodka à la maison


La vraie gauche, je l'ai bien connu. Tout jeunot déjà, elle me serinait dans les oreilles. L'époque était encore au mur de fer. Et les livres d'histoires parlaient des blocs, de l'indépendance de la France et des non-alignés.
Quand on parlait de l'autre côté, c'était pour attendre les chars soviétiques sur les Champs Elysées. Depuis ma grand-mère qui avait vu la Capitale, s'en foutait de ces foutus chars. L'avenue est moche, crade, pleine de monde. Et je ne suis même pas sûr que le soldat made in URSS pourrait trouver un troquet pour boire une vodka.
A l'époque donc, on apprenait à l'école des gauchistes que l'URSS avait des magasins vides et des mais organisées dans l'attente de la livraison de PQ. La voiture était une marque de luxe (comme maintenant). Les gentils dissidents étaient en fait des vilains contre-révolutionnaires.
Mais tout ça était bien loin de l'idéal révolutionnaire des sans-noms. Ils croyaient à un monde plus juste ou la vie serait moins dure. La richesse serait redistribuée. C'était une époque ou dans nos campagnes, le chatelain avait encore sa toute-puissance. Il possédait la terre. Le paysan travaillait son lopin pour payer son fermage à la Saint-Michel. On apprenait ça à l'école. Et quand on revenait vers ses grands-parents, on se posait des questions.
Le possédant, lui-même issu d'un ligné de possédants, n'avait qu'une chose à faire : récupérer le résultat de son héritage. Il ne pouvait alors y avoir que deux choix possibles, la soumission ou le communisme.

mardi 25 octobre 2011

Le virus de la Libération



Allons bon !
Comment je vais faire aujourd'hui sans connexion internet, sans 3G, et sans lecture.
Reste plus qu'à attendre celle de mes flux RSS ce soir pour savoir ou elle va .

lundi 24 octobre 2011

Chevènement 2012


Prendre sa voiture, aller au travail, la reprendre et refaire la route. Avoir des bouchons à l'aller et au retour. En fait je plains ceux qui ne peuvent se passer de leur auto. C'est que les transports en commun ont leur lot de mauvaises surprises. Mais quand ça marche, on peut profiter d'un bon ou de son .

Tandis que j'essayais de rentrer chez moi, je cherchais le et que je pourrais publier.

... Chevènement 2012.

Ça me fait rire. Il a même des militants qui collent des affiches. Je les plains par contre. Pour coller des affiches pour le candidat qui "veut sortir de l'impasse", il faut une sacrée volonté.
Jean-Pierre le retour, une nouvelle fois. On l'oublie et lui, on refait le coup à chaque présidentielle.
Encore une candidature pour rien.

samedi 22 octobre 2011

C'est une ombre


Au rendez-vous des tofeurs de ce matin,10:00 AM, il aurait du venir. Du Monico au café du centre, il a peut-être perdu l'adresse. Devant les grands arbres du parc Dumont, le a du se cacher sous leurs ombres.Le pirate a laissé quelques doublons sur le comptoir, en rangeant sa rapière. Je réglerai la prochaine tournée, en espérant que l'ombre n'est plus peur de la lumière.



Dans le parc ou on fait la fête aux arbres, j'ai vu des princesses très agiles qui grimpaient sur ceux-ci sans les toiser. Une fois accrochées aux branches, elles ont cherché le blogueur. Elle ne savent pas encore, les petites, que la révolution a lieu les grands soirs.Le révolutionnaire n'est pas du matin, encore moins les matins froids.
Je rappelle que a lieu tout le weekend à Aulnay Sous Bois. Et que Petit-Louis (mapome+concourstof( l'arobase des mails)Gmail.com) organise un concours photo. ()

vendredi 21 octobre 2011

le courrier de remerciement



J'ai reçu un courrier de remerciement. Il ne mettait pas adressé.

Moulin. Les primaires sont finies. Il faut ranger le matériel de campagne, les affiches, les tracts et les belles paroles. Cette campagne fut belle dans ... Forcément, un socialiste ne pouvait que l'emporter. Ce fut une drôle de bataille tout de même. Devoir se battre contre des amis, contre des camarades pour faire avancer nos idées, pour la victoire à venir. Autant le dire, on pouvait avoir l'impression que le camp des Hollandistes était isolé dans cette ville. Nous n'étions qu'une poignée.

Engrenage. Une réflexion m'a gêné. C'est celle d'une militante sincère mais qui pouvait qu'apparaître sectaire. Au lendemain du dernier débat télévisé, alors que les coups frappaient fort, elle était heureuse que ce que « Martine lui avait mis ». J'étais désolé pour Martine et pour ses soutiens. A être trop dans la campagne, on peut s'éloigner du terrain. Or les gens de gauche qui se sont déplacés lors de ces primaires ne voulaient qu'une chose : la victoire du meilleur candidat pour 2012. Le parti socialiste ne pouvait être divisé à l'issue de cette désignation. Mais pour cela il fallait savoir écouter .

MoutureLa lettre de remerciement est courte. Ces élus du PS de Seine qui ont suivi la candidature de Martine Aubry remercient les militants pour cette aventure démocratique afin de « défendre leurs valeurs et porter haut l’exigence d’un socialisme moderne, authentique et volontariste face à la crise ». Il me faut donc répondre au  comité départemental de soutien à la candidature de Martine Aubry : Mathias Ott, Stéphane Troussel, Magid Tabouri, Mathieu Hanotin, Tania Assouline, Jean-Alain Steinfeld, Corinne Bord. Les valeurs défendues pour l'ensemble des candidats n'avaient pas d'autre but que cette exigence d'un socialisme dans une République plus égalitaire et plus fraternelle. Ces valeurs sont notre socle commun, pas celles d'un unique candidat. Il était temps que cela se termine.

MeuniersComme d'autres, je lis sur un des blogs de la ville que Gérard Ségura (maire PS d'Aulnay Sous Bois pour les visiteurs extérieurs) aurait misé sur le mauvais candidat. Juste une réponse pour le rédacteur . Le parti socialiste a choisi un mode de désignation pour son candidat. Ce mode a des avantages et des inconvénients. On ne peut pas dire que les partis politiques de la présidentielle ( et le Parti Radical Valoisien) soient dans la même démarche. Il suffit de voir dans quel état se trouvent les supporteurs de Jean-Louis Borloo, orphelins de candidat aux présidentielles. Donc le buzz remplace l'information. Dans cette politique fiction, les lecteurs avertis en sont à faire des suppositions en fonction de la tournure des phrases et des non-dits. Dire sans le vouloir vraiment, est-ce une fin en soi ?

jeudi 20 octobre 2011

Et mon député, il en pense quoi ?


La droite est soudainement prise d'agitation. Depuis dimanche soir, on n'entend plus qu'elle. Elle doit reprendre logiquement du temps de parole dans les médias. C'est que la primaire citoyenne a créé un déséquilibre dans les temps de parole. (ceci dit, un fait divers avec un retentissement politique comme l'affaire DSK est compté dans le temps de parole du Parti Socialiste. )
Cirque
L'UMP est donc partie en convention. Vous lirez les , les chez les  mais aussi sur le site  de Libération. La question qui me hante (non j'exagère un peu là), est ce qu'en pense mon député Gérard Gaudron. Il se fait discret depuis quelques temps. J'en profite pour lui signaler que le lien sur ses travaux ( n° 3806-TIV Tome IV : Enseignement scolaire (MM. Gérard Gaudron et Xavier Breton) ne mènent nulle part. Bref, pris par ses travaux parlementaires (non publiés pour le moment), pris par ses dernières interventions en séances ou en commissions à l'assemblée (non publiées à ce jour), Gérard Gaudron n'est pas intervenu à la convention UMP, à ma connaissance. 

Voltige
Ne tirons aucune conclusion de cela. Il est toujours membre de l'UMP, et se doit d'être solidaire avec les ministres issus de ce parti. Je me doute qu'il a sa petite idée sur la convention de l'UMP, préférant sans oublier l'absence totale de programme UMP.

Cage aux lions 
C'est que l'UMP est devenue un parti politique constitué de multiples galaxies. On connait surtout la droite populaire et ses députés tout en muscle. Il existe aussi le courant "Humaniste" qui serait la réplique face à ses trublions. Mais au fait le député Gérard Gaudron en pense quoi de ces mouvements au sein de sa formation ? Ses valeurs le portent-elles vers la droite de la droite, vers la droite sectaire ou vers la droite molle ? Sa boussole est sans doute réglée vers un consensus entre tout ça.

Jongleur
La droite populaire a décidé de se faire entendre sur la proposition de vote des étrangers aux élections locales. Promise depuis 1981, François Hollande est favorable. "Dès lors qu'un certain nombre de résidents en France payent des impôts locaux (...) Il est normal qu'ils puissent avoir la possibilité d'en vérifier le bon usage par un droit de vote uniquement pour les élections municipales", a-t-il expliqué le candidat socialiste à l'élection présidentielle. François Hollande a précisé: "C'est un droit qui existe dans la plupart des pays européens à des conditions qui sont clairement posées: il faut être résident en France depuis cinq ans, et deuxièmement ça ne vaut que pour les élections locales et en aucune manière pour les élections nationales". source 
Mais la droite populaire sous couvert de récupération d'électeurs du Front National  lance une pétition contre de droit de vote. La ville d'Aulnay Sous Bois fait partie de la circonscription de M. Gérard Gaudron. Ici le vote des étrangers peut avoir un retentissement important.
Alors mon député, il en pense quoi de tout ça ?


mercredi 19 octobre 2011

Saturn sur une autre planète

Adieu c'est fini, je n'irai plus chez Saturn. Le magasin est fermé. Plus d'argent, des produits hasbeen... Ce n'est pas moi qui le dit mais mon voisin devant la devanture fermée.
Pourtant il y a un panneau qui indique une ouverture imminente. Je ne comprend rien. Je mélange le tout, la bourse et l'OPA. A l'intérieur cela s'agite. Le micro envoie les gens du soir manger à 14h. C'est le même qui indique aux caisses de refuser les chèques et cartes Saturn pas de chance.
Il paraît qu'à partir de maintenant on aura un boulanger. J'avais besoin d'une souris. Il fera des petits patins avec prise USB le nouveau boulanger ?

Mon Carrefour à Knackis et mon hypertension

Vendredi dernier, les adultes de cette famille étaient de corvée de courses. Vous savez tous ce que c'est. Mis à part les gens comme Mamie zinzin, nous sommes tous très attachés à nos contraintes domestiques. C'est que le weekend s’annonçait déjà très rempli, entre campagne et scrutin des primaires, et la fête sous barnum organisé pour la puce. Il fallait donc remplir le réfrigérateur avant de se faire happer par la nouvelle semaine.

Anticiper.
Comme toutes les familles, il nous faut réfléchir aux repas du soir un peu à l'avance en fonction de l'emploi du temps. Et j'avoue céder de temps en temps à la facilité, . Les gosses n'aiment pas manger de tout mais souvent ils adorent la pire des choses, surtout avec du machin à la tomate au goût sucré.

Ticket gagnant.
On a gagné au tirage. C'est un petit lot de sachet de 4 saucisses . Mais c'est si rare dans la grande surface qui fête son anniversaire (30, ou 40 ans ??) tous les ans. Le lot dans le caddie, on file à la caisse ou on attend derrière la ligne bleue. Cette frontière est censée alerter les gentils organisateurs qu'il faut ouvrir de nouvelles caisses devant l'afflux de caddies. Je crois surtout que Carrefour cherche à supprimer les caissières malléables, mal-payées et non-reconnues, en dirigeant les ménagères vers les caisses automatiques que c'est-toi-qui-fait-tout.

Code barre.
"Euh non ! ce n'est pas le bon code barre ! " Les n'ont pas le même code barre que le ticket gagnant ...  Pas compris, on a rien vu d'autres. On paye et je retourne dans le rayon saucisse, avant d'en faire un paté. En effet, les gagnantes sont sur l'étagère tout en haut, celle qu'on ne voit pas. Zut, c'est raté pour cette fois-ci.

Hypertension.
C'est que le choix de ses est important. Le sachet de est à 1,05 euro. Mais celui à -25 % de sel est inversement proportionnel à sa quantité de sel, à 1,25 euros. C'est que la santé a un coût. Mais heureusement Carrefour et Herta pensent à notre porte-monnaie mais surtout à notre santé. Un ticket gagnant plein de sels pour nos ou un ticket de caisse qui allège nos comptes bancaires. Consommateur, fait ton choix si tu le peux encore.


(une liste de liens est contenu dans ce billet, sauras-tu retrouver son origine "pur porc" ?)

Où trouver les idées de billets ?

Le number One demande à quelques-uns d'entre nous entre autre « Quand tu as envie – pas besoin, juste envie – de faire un billet de blog mais que tu n’as pas d’idée de sujet, comment fais-tu pour en trouver une ? ».
Je ne sais pas encore qui de , , , et ont répondu à cette chaîne de blogs. J'avoue avoir été très occupé ces derniers jours pour cause de ramassage de tulipes dans la campagne Hollandaise.

C'est que je ne suis jamais à court d'idées. Je ne dis pas par là que l'ensemble des petits billets de ce blogs se valent. Il se trouve qu'un blog est composé de ces petits riens qui sont la vie. Bien sûr on parle ici de politique (beaucoup), de la vie locale (trop peu) mais aussi de ces petites histoires qui sont le miel de la vie (c'est beau, hein ?).

Résumons en trois mots, comment on trouve ici une idée d'articles qui seront plaisant à lire sur le fil de ce blog

Vadrouille,
C'est sans doute ce que je préfère. Voir la ville, la campagne, les gens sont pleins d'histoires et d'anecdotes qui sont le lit de beaux et chouettes billets.

Maisonnée,
Nous vivons à trois, plus un chien, plus un olivier, un cerisier, un réfrigérateur et une télé. Chacun a sa petite vie. Mais elle est très bien remplie.
Vous,
Mon député, mon conseiller général, leurs amis, ma famille politique, nos faux-amis, les blogueurs et les twittos, vous êtes l'encre de mon stylo. Il suffit qu'une cartouche soit finie pour qu'une autre soit prête même si elle n'est pas de la même couleur.




lundi 17 octobre 2011

Merci Patron !

Je voulais faire un billet sur hier soir, remercier tout le monde, le peuple de gauche et les blogueurs.

Pas le temps...

Aller voir , , , et , ils auront peut-être plus à raconter


C'est bête, vous ne saurez jamais pourquoi la journaliste de France inter est tombée dans mes bras.


vendredi 14 octobre 2011

Qui a payé la tournée

François Hollande et Arnaud Montebourg ont bu une bière . La classe, j'ai entendu ça à la radio. C'est vous dire comment ces derniers vont à .


source ,

Opéra !

Un petit mot en passant sur ... les .

La cantatrice Martine a chanté un poil trop fort dans les médias hier. Elle a voulu reprendre la petite chanson du débat de la veille. Sauf que sans accompagnement, elle a chanté un poil trop fort. Elle pensait faire ses gammes sans doute. Elle s'échauffait la voix.

Le problème est qu'elle ne s'adresse plus qu'aux militants. Elle chantonne devant la France. Et on a très bien entendu hier sa petite ritournelle sur la mollesse du baryton François Hollande. Les deux voix sont pourtant en . Mais sur le final, elle a décidé de pour rester seule sous la lumière.

Et la France, devant , commence à penser qu'elle cherche un peu à oublier la partition. C'est que le final de ce registre est important. A force de trop en faire, Martine fatigue les oreilles. Et les d'opéra n'aiment pas ça !


mercredi 12 octobre 2011

mes cinq raisons personnelles de voter Hollande

Un tabouret, deux places.

Ce soir aura lieu la dernière confrontation directe entre François Hollande et Martine Aubry.
Dans un dernier jeu de lumière, l'un des deux devra être plus convaincant que l'autre. François Hollande m'a déjà convaincu qu'il était le meilleur candidat pour remporter la présidentielle de 2012 face au président sortant Nicolas Sarkozy.
Le petit jeu de massacre en cours sur les réseaux sociaux, dans nos blogs, sur twitter, ne sert pas à grand chose par rapport à l'ensemble des électeurs. Il est plus intéressant de regarder la campagne de l'un et sur de l'autre. Les idées sont proches. Les entourages sont éloignés.
La gauche en prend pour son grade. Elle est déjà responsable des déboirs et des déceptions à venir. «Molle», comme DSK, du FMI à son vote pour Aubry à la primaire nous a convaincu qu'il avait du culot. Alors la gauche «molle» s'émeut de ces propos trompeurs en voyant là des chausses trappes faisant fuir l'électeur Bourguignon. Que fera l'électeur du centre mou ? Suivra-t-il l'exemple du modem lillois ? Cherchera-t-il l'efficacité électoral pour 2012 ?
Pas de procès en sorcellerie, celui ou celle qui sortira vainqueur aura toute ma considération. Ce sera le ou la candidate du Parti Socialiste pour 2012.

blog itinérant

mardi 11 octobre 2011

Impénétrant Montebourg

Telle une diva, Arnaud Montebourg continue sa petite chanson.
Face aux impétrants en place, celui-ci se pose en donneur de leçon, si ce n'est en donneur d'ordre.
«Position», nous devons prendre position sur le petit jeu d'influence d'Arnaud.

Celui-ci sur-estime quelque peu son pouvoir d'attraction. Il se veut au centre de la vie politique. Ses électeurs viendraient de partout. Du PS à l'extrême gauche, du modem aux frontistes, un tel attelage d'électeurs peut inquiéter. Quel serait donc le plus petit dénominateur commun de ses bulletins de vote ? La démondialisation, le protectionnisme, ou la lutte contre la corruption ?
A vous de juger.

Blog itinérant

Source :

lundi 10 octobre 2011

Tendre Ségolène


Vous allez tous lire et voir le résumé de la soirée de ce dimanche, fin du premier tour des primaires citoyennes. Hollande a gagné, en tête du 1er tour. Aubry a gagné, en conservant toutes ses chances pour le second tour. Montebourg a gagné, en arrivant troisième, "faiseur de roi". Valls a gagné une place dans le futur gouvernement du président Hollande (OK, j'anticipe). Baylet a gagné; tout le monde connait le PRG maintenant.
Il me reste Ségolène Royal. Je suis ennuyé pour elle. On avait senti que cela ne marchait pour elle cette fois.  Et pourtant elle y croyait. En parcourant internet et les blogs, on se rend compte de la déception et de la rancoeur que son élimination entraîne.
Les larmes de Ségolène,... il ne reste que cela dans les journaux. Je n'ai pas regardé. J'ai zappé. En espérant que Ségolène zappe aussi tout ça.

dimanche 9 octobre 2011

résultats 1er tour des primaires Aulnay Sous Bois






votes
%
Exprimés
2274





Hollande
829
36,46
Aubry
729
32,06
Montebourg
317
13,94
Royal
192
8,44
Baylet
120
5,28
Valls
87
3,83

Pour voter aux primaires citoyennes à Aulnay sous Bois

Devant l'affluence sur le site des primaires citoyennes, celui-ci est saturé par moment. Je rappelle ici les bureaux de vote pour la ville d'Aulnay Sous Bois.
Bon vote !

POUR VOTER AUX PRIMAIRES CITOYENNES A AULNAY-SOUS-BOIS
D'habitude vous votez au bureau N° Pour les Primaires Citoyennes vous votez au bureau N°
1 / 2 Mairie Place De L' Hotel De Ville 2 Ecole Anatole France 43/45 Rue Anatole France
4 / 5 Ecole Anatole France 43/45 Rue Anatole France
10 Ecole Paul Bert 19 Rue Paul Bert
11 Ecole Louis Solbes 22/26 Rue Paul Bert
3 Centre Administratif 14, Boulevard Félix Faure 1 Ecole Du Bourg 4 Rue De Sevran
6 / 7 Ecole Du Bourg 4 Rue De Sevran
8 / 9 Ecole Du Bourg 39 Rue De Sevran
12 / 13 College Du Parc 38 Avenue Du Quatorze Juillet 3 Ecole Du Parc 2 Rue Du Docteur Lavigne
14 / 15 16 Ecole Du Parc 2 Rue Du Docteur Lavigne
17 / 18 Ecole Des Prévoyants 28 Rue Du Plant D' Argent 4 Ecole Du Pont De L' Union 2 Rue De Freinville
19 Ecole Emile Zola 38 Rue Pierre Gastaud
20 / 21 Ecole Du Pont De L' Union 2 Rue De Freinville
22 Ecole Gustave Courbet 38 Rue Du Quatre Septembre
23 / 24 Ecole De Nonneville 1 Rue André Theuriet 5 Ecole De Nonneville 5 Rue De Toulouse
25 / 26 27 Ecole De Nonneville 5 Rue De Toulouse
28 / 29 30 Ecole Fontaine Des Prés 25 Rue De L' Arbre Vert 6 Ecole Fontaine Des Prés 25 Rue De L' Arbre Vert
31 / 32 Ecole Croix Rouge 2 Allée Dublin 7 Ecole Croix Rouge 1 Chemin Du Moulin De La Ville
33 Ecole Croix Rouge 4 Allée Dublin
34 Ecole Croix Rouge 1 Chemin Du Moulin De La Ville
35 / 36 37 / 38 Ecore Ormeteau 137 Bis Rue De Mitry 8 Ecore Ormeteau 137 Bis Rue De Mitry
39 Ecole Ambourget 2 Rue Des Ormes 9 Ecole Savigny 1 Rue Des Lilas
40 / 41 Ecole Savigny 1 Rue Des Lilas
42 / 43 Ecole Paul Eluard 2 Rue De Bougainville 10 Ecole Paul Eluard 2 Rue De Bougainville
44 Ecole Bougainville 6 Rue De Bailly De Suffren
45 / 46 47 / 48 Ecole Jules Ferry 19/21 Rue De Tourville 11 Ecole Jules Ferry 19/21 Rue De Tourville
49 / 50 Ecole André Malraux 14 Rue Du Docteur Fleming 12 Ecole André Malraux 14 Rue Du Docteur Fleming
51 Ecole André Malraux 1 Rue Du Docteur Claude Bernard










Restez informé sur les


Dernières préparations du bureau de vote

Collage de l'urne
On ne sera jamais prêt !



 "empruntée" à 

samedi 8 octobre 2011

François Hollande, le juif de quelqu'un ?


Pour tout vous avouer, je suis fatigué.

Cela fait de longues semaines que cela dure. Depuis plusieurs années, j'ai décidé d'apporter de l'élan à mes journées à mes nuits, souvent avec beaucoup plus de sarcasmes que de rire .Mais je vois que je subis plus que je ne combat. 

Ce matin encore, j'apprenais des choses graves et tristes. Des histoires d'enfant, des histoires de grands, des manipulations, des calculs. Je voudrais vous dire que vous m'emmerdez avec vos sottises. Sauf que je suis pas seul, je suis aussi coupable que vous.

Si je me tais, c'est un couvercle qui se referme sur des mesquineries. Si je parle, c'est un tombereau d'ingures qui vont tout salir.

Alors je ne dirais rien. Mais je n'en penserai pas moins. 

Et ce titre ?
C'est le début de tout ça. Ce matin je cherchais une illustration de . J'ai tapé le nom de mon favori sur google. François Hollande ... juif ? Voilà une question que je ne me suis jamais posée. Mais apparement le moteur de google a l'air de bien la connaître cette question. 

Je me connais. La fatigue me rend nerveux, impulsif. 
Et puis il y a eu Doudette et . Elle en parle. Elle a un message à faire passer. Encore une fois, juif, quelle importance ? Apparemment c'est important pour elle, pour son histoire. Apparemment c'est important pour beaucoup d'autres qui se posent des questions sur les uns ou les autres, et sur Hollande.




219 couillons

et sans doute un peu plus même...

Hier soir, entre 21h et 22h, un tweet d'un influent a conduit plus de 200 utilisateurs du réseau twitter vers ce blog, pensant trouver ici des nouvelles de la fin de grossesse de Madame Carla Bruni-Sarkozy.

Ils sont tombés dans un piège. La seule information a peu près valable qu'ils ont trouvé ici est qu'il faut aller voter demain dimanche 9 octobre pour François Hollande. Les bureaux de vote sont ouverts de 9h à 19h.

La clinique de la Muette est quant à elle située en plein dans le 16éme arrondissement. Je convie plutôt mes concitoyens à éviter ses abords. Le quartier est peu sûr pour les électeurs de gauche.

Enfin comme j'imagine que la césarienne de Carla est programmée pour ce weekend ou lundi, je souhaite tout plein de bonheur aux futurs parents, mes félicitations à la belle-mère et aux communicants de l'Elysée.


vendredi 7 octobre 2011

Carla accouche !

Ah qu' qui balance des imbécillités sur twitter, et me voilà obligé de me con-fondre en excuses.

Chère Carla, madame l'épouse de monsieur Sarkozy, contrairement à la dernière fois pour votre bru (par alliance), je resterai ce weekend à Aulnay Sous Bois. Je ne suis ni à la Muette, ni ailleurs vers Suresnes. J'ai autre chose à faire que d'assister à votre travail (le second me dit-on, dans votre vie).

Cordialement

Pour les autres, Dimanche, on vote Hollande, OK !

l'affluence vers les primaires ?


A deux jours de l'inconnu, on ignore totalement le nombre de participants aux primaires citoyennes. C'est flippant.
Un sondage tout à fait personnel était nécessaire. 100 % des personnes interrogées vont aller voter et en plus pour Hollande. Tout content de mon propre résultat, j'ai voulu interroger mon entourage. Le chien dormait. La gosse aurait voulu voter pour Ségolène mais elle n'a pas l'âge, fort heureusement. Sa maman qui aime le Gouda bien avant l'accident de moquette de New York avait déjà fait son choix pour Hollande à l'époque. Malheureusement son travail devrait l'empêcher d'aller voter. 
J'ai élargi le cercle à ma famille et aux proches. Les petits cons plus jeunes n'ont pas l'air d'être très emballés . Mais dès que mon sondage touche une population plus âgée, si ce n'est retraitée, on sent une envie de participer. Le choix du candidat est souvent secret comme le vote.
Je n'ai parlé ici que de Ségolène et de François, c'était un très .

Il y a une vraie envie de choisir, même à l'UMP. (à lire chez )


Mes liens à l'arraché

Et zut.
Je suis en panne d'inspiration.
Allez comprendre pourquoi ? Je n'ai jamais eu autant de , autant de . Le compteur de visites de ce blog s'est affolé en septembre. Je connais les explications. Elles sont liées à la campagne des primaires citoyennes et à mon choix de soutenir . 

La liste de remerciement est longue. Et comme je n'aime guère les listes à rallonge, j'hésite à utiliser le machine à liens de . Pour les curieux allez voir le dernier billet de , qui a trouvé un moyen sympa pour coller sur son mur ses pourvoyeurs de liens.

Je sais que le classement de ce blog au wikio est transitoire et qu'il reviendra à une place plus logique le mois prochain. 

53 sites ont fait des liens sur http://sistraer.net depuis le 2011-09-01





















































Liste générée à partir des infos du par le

mardi 4 octobre 2011

Hervé Morin et le marketing VGE

Certains politiques ont compris. Prenons , candidat non déclaré à la présidentielle de 2012. Il aura voulu jouer avec les médias. Faire croire qu'il y allait, qu'il avait des choses à dire, des propositions. Mais le centre est toujours au centre-droit, et donc nulle part. C'est toute leur douleur.

Hervé Morin, lui, croit qu'il peut aussi exister. Fort d'un passage au ministère de la défense, il s'imagine porter les couleurs d'un centre à la future présidentielle. Il croit pouvoir exister. Il lui faut un marketing. 
J'imagine qu'un communicant lui a dit que twitter était le must de communication. (à lire sur ) Alors depuis on a le droit à la , ou au .

Ce soir Hervé Morin dine avec ses collaborateurs. Mais auparavant il passe un moment avec son fils Jules. On doit comprendre que les valeurs du sont celles-ci : la famille, le travail, l'effort et le sacrifice. Hervé Morin est un père de famille qui assume sa charge. Mais c'est aussi un politique qui sait choisir ou se trouve son devoir. Hervé Morin communique et se veut proche des gens. Et il est prêt à mettre en scène sa famille, dans la lignée de la télé-réalité. Il n'est pas l'auteur de ce cliché mais juste un acteur.

Hervé Morin croit inventer un nouveau genre. Il est juste le digne successeur de Valery Giscard d'Estain, avec sans doute moins de talent et moins de réussite.

4.0.1

Vous savez peut-être, ou peut-être pas. Avant chaque nouvelle version, on a tendance à réfléchir, à mesurer tous les paramètres. Ce n'est pas le tout de faire évoluer son logiciel. Il faut savoir à quoi il sert encore.
Autant quand on passe de la version 3.0 à 3.1, on ne fait que toucher à quelques éléments mineurs mais sans vraiment faire sa révolution. Il y a eu bug important de la version 3.1 (nommé papa). Le script croisé entre ma version et celle d'un logiciel 2.8 (nommée maman) nous a créé une coquille en 0.1. Depuis cette coquille évolue seule, elle passera son 0.9 bientôt. On ne connait pas encore la finalité de ce projet. Le logiciel n'est pas toujours abouti. On le fait évoluer.
Pour ma dernière évolution, il m'a fallu un prototype. En général pas trop éloigné de la version finale. On est travailleur mais pas courageux. J'ai passé les versions alpha et béta ce weekend sans problème. La version pre-release a eu lieu hier matin. Du coup on a fêté ça au champagne dans la soirée. 

La dernière version est pas mal et se savait attendue. On dit que la 4.0 peut être celle de la crise. Quand je vois , je l'aime bien ma crise.


La dernière version est pas mal, se savait attendu. On dit que la 4.0 peut être celle de la crise. Quand je vois , je l'aime bien ma crise.