Pages

vendredi 30 septembre 2011

Fnac, tu l'aimes ou tu la quittes !

video


Maintenant quand vous cherchez à voir une vidéo sur un site comme , on a le droit à sa petite page de pub avant le visionnage. A la maison, la publicité est zappée, d'autant plus facilement que le magnétoscope numérique permet l'avance très rapide. Mais sur le net, cela se complique.
J'attendais donc mon espace de détente. Et j'ai vu cette page de pub pour la FNAC. Je suis certain que les publicitaires ont tout plein d'études, d'analyses, de parts de marché, de tête de gondole. Cette publicité n'est donc pas une erreur.
Et comme je vais bientôt passer une nouvelle dizaine d'années, j'ai pris cette pub en pleine tête. Déjà que mes abdominaux ont disparu derrière une masse lipidique aussitôt suivi par l'évaporation de cohortes de cheveux, je guette le moment ou ma moitié me proposera une visite de routine au magasin.
Et s'en vouloir tomber dans la ringardise, je me demande ce que feraient les féministes devant une publicité avec des rôles inversés. Je dépose "maman", et je repars avec une "pussycat girl". 

La pub me prend pour un con. J'éviterai la FNAC à présent.


jeudi 29 septembre 2011

Aulnay, couverture Free Mobile

Je dis ça, je dis rien.
Mais mon forfait Orange peut compter ses jours.


à voir sur

merci à

mercredi 28 septembre 2011

Mon pyjama

Rien ne va plus.
Alors que le temps est au beau fixe, alors que le sénat passe l'arme à gauche, alors que la comptable de Bettencourt passe au détecteur de mensonge de la sarkozie, je n'ai qu'une envie : passer mon pyjama.

C'est sans doute lié à ce rhume qui m'empêchat de dormir la dernière nuit. C'est peut-être la cause du RER B, en mode désamiantage qui nous fait ressembler aux sardines à l'huile matin et soir. Et le boulot qui te rappelle sans cesse que le temps passe et tout ça est futile.

Mon pyjama. Et moi qui voulait parler d'europe, d'aides alimentaires, et de responsabilités... Même pas d'humeur à être grognon, c'est dire comment ça va mal.


Et à droite ? et ben rien !

Un grand quotidien national nous l'annonce. Le parti présidentiel UMP est derrière Nicolas Sarkozy. Le contraire aurait été étonnant. C'est vrai, a-t-on déjà vu le parti présidentiel renier son président sortant pour aller choisir un ?

« Plus il se déclarera tard, plus sa parole comptera »,  nous dit Valérie Rosso-Debord.


Mais à voir la déliquescence de la parole du gouvernement, on peut avoir des doutes. Et sinon, ben rien, le Figaro réussit à faire sa une avec Sarkozy et .

dimanche 25 septembre 2011

La victoire inutile ? le point Afida

Notre ami blogueur Intox2007 a inventé le point , du nom de cette personnalité très curieuse dotn on me dit qu'elle écume les trash de la télévision.

le point AFIDA quand on a un epic fail du gouvernement sarkozy qui essaye de le planquer et se plante encore plus !

Je propose que le député Lionel Darty () recoive son premier point Afida, pour cette réponse sur la victoire de la gauche au sénat.


je suis beau joueur : du point de vue législatif, c'est une victoire inutile ! Ça ralentira les choses, c'est tout !

Encore Bravo !

Le sénat et l'anomalie électorale

Comme bien , j'ai effectué ce matin mon devoir de délégué de mon conseil municipal, pour aller voter aux sénatoriales. J'ai bien sûr voté pour la liste soutenue par le Parti Socialiste. Qui en doutait ?

Cette élection n'était pas jouée d'avance. C'est même une élection totalement folle, et qui débouchera de toute façon sur une haute chambre déjà qualifiée d'anomalie. 


La gauche est majoritaire sur tous les scrutins locaux. Elle pourrait donc emporter le sénat. Mais la tambouille politique n'est jamais simple. Il y aura forcément des déçus ce soir. Mais j'ai fait le choix du bulletin qui correspond à mes attentes. Et vous ?

AULNAY-SOUS-BOIS EN LUTTE CONTRE LA CASSE DE L'EDUCATION

LES SUPPRESSIONS DE POSTES,
LES CLASSES SURCHARGÉES,
LA SUPPRESSION DE LA FORMATION,
ÇA SUFFIT !
À Aulnay-Sous-Bois, LE BILAN EST INQUIÉTANT

- 8 SUPPRESSIONS DE POSTES D'ENSEIGNANTS SPÉCIALISÉS (RASED) DANS LE PRIMAIRE EN 2011
- LA FIN DE LA SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS
- DES CLASSES SURCHARGÉES , en particulier DANS LES COLLÈGE EN 6e ET 5e
- LE NON RENOUVELLEMENT DE TOUS LES PERSONNELS EN CONTRAT UNIQUE D'INSERTION : AIDE À LA DIRECTION DES ÉCOLES, ASSISTANT D'ÉDUCATION ET MÉDIATEURS VIE SCOLAIRE DANS LES COLLÈGES ET LYCÉES
- DE NOMBREUX PROFESSEURS STAGIAIRES À PLEIN TEMPS, SANS FORMATION INITIALE DANS LA VILLE


MOBILISONS-NOUS
  • POUR le rétablissement de tous les postes supprimés depuis 5 ans
  • POUR le maintien des seuils d’ouverture dans tous les  établissements scolaires
  • POUR la création de postes en fonction des besoins
  • POUR l’abandon de toutes les réformes régressives  qui visent à détruire le service public et à privatiser l’Ecole
  • POUR: l’arrêt du recrutement de précaires et de vrais statuts pour tous les personnels


LE COLLECTIF PARENTS / ENSEIGNANTS D'AULNAY-SOUS-BOIS
APPELLE
MARDI 27 SEPTEMBRE à 9H30
Assemblée générale parents / enseignants
du 1er et du 2nd degré
à la ferme du Vieux Pays, 30 rue Jacques Duclos

Nous pourrons aussi rejoindre
la manifestation contre les suppressions de posteS
(appel à la grève de l'intersyndicale nationale de l'éducation)
à 14h30 au RER Luxembourg

collectif RASED, enseignants

Maman, t'as vu ça ?


samedi 24 septembre 2011

Sarko et mes glandes

Puisque Vlad le , je vous le dis sans détour, Nicolas Sarkozy est responsable. De quoi ?
Mais de tout !
Puisque je l'ai écrit.

Vous savez lire, non ?

Mon ami Vlad a tout compris. En se cachant derrière les blogueurs de gauche, il craint que ceux-ci aient raison. Plutôt que se poser les questions sur Karachi, on accuse l'autre d'exagérer. Mieux même on dit que le peuple a d'autres préoccupations.

Sauf qu'on nous l'a déjà fait, avec papy Gateux. Il fait rire ma fille aux Guignols. C'est tant mieux, pour elle. Moi je sais que je suis Gros-Jean comme devant. Alors encore une nouvelle fois ? 

Vlad, viens boire une bière au #KDB, c'est ma tournée.

Le champ d'honneur

Difficile question !
se demande et nous demande si on est prêt à mourrir pour la patrie.

Je n'en sais rien.
Alors c'est toujours la même question que l'on se pose, qu'aurais-je fait à leurs places ?

En 1940, qu'allaient devenir, qu'allaient faire de jeunes mariés après la chute de l'armée française ? Comment savoir ? Deux couples de la même famille et deux parcours si différents. A chaque fois, le sort décidait des choix à faire. Qu'aurions-nous fait à leur place ?

Maintenant, nous vivons sans guerre sur notre sol depuis 66 ans. On a oublié les morts et les blessures. A tel point que lorsqu'un "mort pour la France" revient d'Afghanistan, les familles se plaignent de l'absence de reconnaissance de la patrie.


Plus jeune, en 1994, je fais mon service militaire. La guerre tonnait en Yougoslavie. Un comique troupier du nom de Michel Sardou avait demandé l'envoi des soldats français pour stopper cette guerre. Je l'ai détesté comme la guerre. Un petit merdeux demandait que j'aille me battre. J'ai tout de suite pensé qu'il aille se faire foutre. Le chanteur à l'abri de sa Floride ne demandait pas à ses enfants d'aller se battre. Le con, c'est à la nation qu'il demandait de se battre.

Mourir pour la patrie, je n'en sais rien. La question ne se pose plus, enfin pour l'instant. Je ne sais pas si j'irai mourir pour elle. Mais elle aura besoin de moi pour soigner ses blessés, et ça je saurai le faire.

J'ai lu la plupart des réponses que les blogueurs ont écrites. Pour la majorité d'entre eux, ce sera non. Je ne sais pas si cela me rassure. Ma préférée reste celle de Falconhill :

vendredi 23 septembre 2011

Karachi, les jeux sont faits, rien ne va plus.

Jean-François Copé fait des ronds dans l'eau de la piscine du marchand d'armes Ziad Takieddine ... Jean-François, ami des mis-en-examen Thierry Gaubert et Nicolas Bazire, sera peut-être inquiété pour "recel d'abus de biens sociaux reprochés à M. Takieddine sur les sommes obtenues sur les marchés d'armement." source

Brice Hortefeux, ami de trente ans de Nicolas Sarkozy, appelle Thierry Gaubert, pour parler de la déposition de la femme de Gaubert. C'est à se demander si juge Van Ruymbeke n'a pas des micros dans son bureau. source


Ce qui est normal mais qu'il faut souligner, c'est que le juge a ordonné des écoutes téléphoniques et qu’apparemment le secret de ces écoutes a été conservé. On se satisfait de ce que l'on peut.

Vive la grève renégociée !

me convoque à la barre avec quelques-uns de mes confrères "hollandais" (:, , , , , , , , ,  ,  ,   , ,    , et .

J'ai envie de lui répondre qu'il se trompe de combat. " ...pour le débat sur la réforme des retraites qui n’a jamais réellement eu lieu lieux… D’ailleurs, les socialistes n’y étaient pas fondamentalement opposés, chacun le sait." Bien Entendu nous n'avons vu et entendu que la "vraie" gauche lors des débats parlementaires. Bien entendu seule la "vraie" gauche défilait dans la rue.

propose de revoir la démocratie sociale. "En 2012 les réformes seront réalisées mais aussi fournir un cadre de négociation et un agenda social avec une claire répartition des tâches entre la loi et la démocratie sociale". Si on regarde la dernière réforme sur les retraites, avec les mouvements sociaux qui ont suivi, les syndicats n'ont rien obtenu malgré de nombreuses semaines de combat. La loi fut votée.

Quand Sarkozy convoque un à l'Elysée, il se moque des syndicats et de leurs représentativités. Ce qu'il l'intéresse, c'est de parler à ses électeurs, dire aux retraités que leurs pensions seront versés. 


Alors nous devons changer le mode de gouvernance sociale de notre démocratie. Il faut choisir la négociation avant tout. C'est elle qui permettra aux syndicats d'exister autrement dans les entreprises. Le candidat Hollande propose ses priorités : "l'emploi des jeunes, la mise en place d'un système de sécurisation des parcours professionnels national et territorial, la lutte contre la précarité, l'égalité salariale entre les hommes et les femmes, la souffrance au travail, la lutte contre toutes les discriminations et une nouvelle gouvernance des entreprises."

De toute façon, même la grève finit par être négociée.

jeudi 22 septembre 2011

Journée sans envie

C'est fini pour lui.
Et nous on respire encore.
L'injection létale, ... il y a donc quelqu'un pour capable de faire ça. Je ne sais pas comment le boureau se sentira demain matin.

mercredi 21 septembre 2011

L'appli des pirates

Vite fait.
On revient ce matin sur l'émergence d'un parti des pirates lors des élections locales de Berlin ce dimanche. Le parti des pirates a obtenu 9% des bulletins de vote. Plus qu'une surprise, c'est une claque envers les partis de gouvernement. Sauf qu'il y a forcément un loup dans la bergerie, la morale de l'histoire ne peut en être autrement.
La ville de Berlin connaît la plus forte proportion de chômeurs, un salaire moyen plus faible que dans le reste du pays et un déficit de ... 64 milliards d'euros.
Les propositions des pirates sur la gratuité des transports, ou de classes de 15 élèves paraissent ahurissantes par ces gens qui se présentent à des élections.
Et pour cause Andreas Baum, tête de liste des pirates, ne connaissait même pas le montant de la dette de la ville de Berlin. Depuis il s'est rattrapé en créant une appli pour smartphone... J'ignore encore du celle-ci est en vente sur l'Apple-store mais il faudra qu'il trouve autre chose pour réduire le déficit.
La démocratie à la pirate : nouvel eldorado du populisme ?
Blog itinérant.

mardi 20 septembre 2011

Van Rompuy va au Gordel


Herman Van Rompuy a été photographié par la presse pédalant en compagnie de membres de sa famille lors du «Gordel» («Ceinture» en français), une randonnée cycliste à caractère politique organisée chaque année par des Flamands, qui consiste à tourner à vélo autour de la capitale belge, majoritairement francophone.

Herman devrait rester dans son appartement à faire du vélo, et sans selle la prochaine fois.

lundi 19 septembre 2011

La chtouille du blog

Ce billet va me valoir des ennuis. Rien que la photo ... sans compter le titre. En plus mon planning de la semaine est over-blogging. C'est dire s'il va rester en tête de gondole quelques jours.
(désolé de le nommer) me rappelle à mes devoirs. veut savoir si le blogage est contagieux, et s'il est maladie. Pour le coup, j'ignore si celle-ci est honteuse ou pas.
Le blogage, on tombe dedans quand on est petit. On cherchait avec mon voisin de chambrée dans nos souvenirs. J'ai du commencer vers le tout-début des années 2000. Le déménagement, la ligne ADSL, le micro-blog chez Wanadoo. Les balbutiements, les areuh-areuh dans son coin. Du skyblog sans skis, sans battons.
Et puis il y a eu blogger. Je suis toujours autant fasciné par Google. Ils ont peut-être la recette de la pierre philosophalique. J'ai commencé un premier blog. Un pionnier. Tout seul d'ailleurs. Du coup j'ai arrêté. Marre de causer dans mon coin. 
Un second blog. Le pionnier ne creusait plus tout seul son filon. Il y avait du Mon-A, de l'écume, ... On ne parlait plus tout seul. Et puis il y avait les premiers liens. 
J'ai choppé la chtouille qui gratte, et qui ne guérit pas. Pas sûr qu'elle soit contagieuse. Bien qu'un blogueur m'ait fait l'honneur de me dire qu'il l'a contracté à mon contact. Mes excuses à sa moitié.

dimanche 18 septembre 2011

Comment fonctionne le Parti Socialiste ?

Un jour tu te réveilles ... et tu veux soutenir ton !

Ça tombe bien, tu viens de recevoir , on colle ce soir (des affiches)
Tu SMS ton ancien secrétaire de section, ... ah non pas pour Martine.
Tu reçois un SMS, viens avec François (Hollande) ... en affiche.
Tu SMS le camarade que tu sais qui soutient aussi ton candidat.
Tu reçois un SMS, ... à demain. (ce sera trop tard)
Tu SMS l'ancien secrétaire de section, ... à demain.
Tu reçois un SMS, ... Vous déconnez c'est ce soir, le weekend prochain c'est trop tard.
Tu email le blogueur en photo dans le journal.
Tu R-email en question qui cherche ses contacts.
Tu email le cadre du PS qui batavise dans le 93.
Tu R-email le cadre qui t'envoie les affiches par mail (là pas compris)
Tu tweet le qui shazam Nostalgie le dimanche après-midi.
Tu R-tweet le number one qui te renvoie vers le blogueur en photo dans le journal.
Tu Rien
Tu es Retweet par , à la recherche des affiches pour l'office du tourisme de la Hollande.
Tu attends.

Tu vas gagner la primaire, mais tu ne sais pas encore comment.
T'aurais pas mieux fait d'aller ?

trou du cul de l'Europe

Le Liechtenstein a refusé dimanche de légaliser l'avortement, en votant contre une initiative populaire en ce sens soumise au vote populaire, se rangeant derrière le prince Aloïs von et zu Liechtenstein, qui y était opposé.
Avec 52,3 pour cent de votes contre et 47,7 pour cent en faveur, la principauté a rejeté cette initiative intitulée "aider plutôt que punir", selon les résultats publiés dimanche.
Ce vote est la deuxième consultation populaire sensible depuis le début de l'année dans ce petit pays très catholique, comptant 18 800 électeurs.
En juin dernier, le peuple s'est prononcé en faveur d'un partenariat civil pour les homosexuels, lors d'une autre consultation populaire.
AFP

source

si ça ce n'est pas de l'amour ...


Le temps du mépris et la batavie

Je viens de lire le billet de Nicolas, sur le weekend des .
Je viens de voir les images d'Aubry, de Désir et de Mélenchon sur itélé. Les journalistes se sont régalés de la cohue et des invectives du public "ami". 

Je plains Mélenchon. C'est à croire, qu'il ne connaît pas le Parti Communiste. C'est leur au Bourget. C'est leur weekend. Ils n'ont peut-être plus que ça comme élément fédérateur de leur passé, de leur gloire. 

C'est leur , celle de leurs , pas celle de Mélenchon, pas celle de ces candidats aux primaires, Aubry, Royal et Montebourg.

Mélenchon et son "temps du mépris qui est fini", tout ça parce que le Parti Socialiste se déplace à la fête de l'Huma. Il n'a pas compris. Il est le candidat par défaut du PC. Et ce dernier sait très bien qu'il vaudra mieux préférer se battre pour des circonscriptions que pour un nombre à deux chiffre aux futures élections.

C'est fait, je vote Hollande aux primaires.

samedi 17 septembre 2011

de la 205 à la miss XS

Yuliya Tymchenko

En parcourant le net à la recherche d'informations sur le formidable festival qui va avoir ce samedi soir à Planguenoual (22) (cf billet précédent, autopromo), je découvre avec plus ou moins de bonheur la nouvelle miss Bretagne (au chapeau).

Comme je n'avais pas bien vu, j'ai relu l'article... Une miss XS ?!

Je connaissais la peugeot 205 XS de ma jeunesse. T'avais pas les sous pour la GTi, Peugeot pensait à ta petite bourse, avec "une voiture nerveuse permettant de s'extraire facilement du trafic urbain et d'autoriser des dépassements francs sur route sans jouer de la boîte de vitesse" (source : ). Vous remarquerez comment on se cache toujours derrière des périphrases. C'était un ersatz de GTi, pour qui voulait rouler vite, et se tuer pour moins cher.

Les années ont passé. On ne parle plus de 205 XS, ou R9 GTS, sauf peut-être pour des tailles de pantalons ou de t-shirts qui ne me galberaient le tonneau corps de trop près.

Miss XS, pour petite taille.
Attention pas de nains ici, sans doute que l'organisateur a ses valeurs et ne voulait pas choquer. Un concours de miss XS, un concours de gros frisé, ou de petit con chauve, ... tout ça pour représenter une région. J'espère qu'au moins elle a touché un gros chèque.


 source :

en attendant le bucheron

Cela arrive une seule fois par an. C'est devenu une habitude. On a réglé le réveil, un samedi matin. Mais on était réveillé avant ... C'est le moment de l'année ou le bucheron va déposer s. L'an passé, cela avait été rock 'n roll dans l'avenue. Cette année, il est apparemment plus tardif.
Et moi qui suis plein de bonne volonté, je vois celle-ci parti à grand pas. Les sont déjà loin. J'ai écumé les blogs des et des copains du KdB. Une bise à l, et une autre à la ,  au , au que j'ai salué de loin. un clin d'oeil à et l'autre au t-shirt de . Merci au gentil , à , au et au .
Faudrait vraiment que le bucheron arrive avant la pluie.

jeudi 15 septembre 2011

Eh Marco, Ya du dub, du raggae et de l'électro à Planguenoual

Le dernier festival à Planguenoual (22) ... date des années 1990. Faudra que je retrouve quelques photos de cette curieuse idée. Faire un festival de punk rock, teinté de hard avec des groupes sympas et très portés sur la palette de kronenbourg que l'on avait mis à leur disposition. Cela nous coûta un bras.
L'année d'avant s'étant terminée assez brutalement, le comptoir était devenu la frontière séparant les gentils (nous) des méchants (les consommateurs assoiffés). L'année suivante, le président du festival avait décidé de voir encore plus grand. La salle des fêtes fut donc rapidement trop petite. Heureusement le service d'ordre fut classe. Il nous coûta un autre bras.
Au petit matin, nous en étions à ramasser les cadavres de bouteilles sur le parking. Il y avait eu de l'ambiance dans le bourg. Des KePons à Plang'. C'était drôle...
Deux bras en moins, la finance à zéro mais pas en négatif, nous n'avons jamais eu le courage de recommencer. Il aura fallu déménager dans un pré.

Tout ça pour vous dire, que des petits jeunes remettent ça à Planguenoual ce weekend.

Les amateurs de reggae-dub et d'électro vont converger samedi dés 16 heures sur le site du Haut Saint-Marc en Planguenoual.

Ils se répartiront sous deux chapiteaux où une vingtaine de formations composent l'affiche du deuxième All Night Sound Festival.
Scène dub-reggae : O.B.F, Jahtari feat Soom-T, Stand High Patrol & Pupa Jim, Shatta sound system & guest, Creation Culture Hifi, Acolytes Reggae Sono.
Scène électro : Lowkey & Kardinal, Electrobugz, Commuter, Faces, Konik, Resh-G, Katell, Choz, Miss Glad & Sylcut, KSS Audio, Acolytes Dj's.



Samedi dès 16 h. 15/18 €. Camping. 06.72.12.15.57.


dimanche 11 septembre 2011

Le député Delatte, prochaine victime du jeu "Casse-toi pov'con" ?

Rémi Delatte est député. Il est aussi maire de .

Lors du festival "Ludimania", la mairie a fait pression pour qu'un jeu de société ne soit pas présent lors de la manisfestation. Ce jeu s'appelle "Casse-toi, pov' con".

Vous pouvez lire le résumé de cette triste histoire sur le blog de l'auteur de "".

Nous proposons aux électeurs de la 2éme circonscription de la Cote d'Or d'appliquer cette maxime désormais célèbre : "Casse-toi !"


PS : si quelqu'un trouve un lien entre le député et l'UMP sur , il décroche la timbale.

Bachar, 46 ans, profession : despote

nous informe qu'il y a un anniversaire à souhaiter aujoud'hui, celui de Bachar El Assad
Moi aussi je veux lui dire tout le bien que je lui souhaite.

De Villepin, histoire de valises

Ce matin dans le poste, j'entends parler parler d'Afrique et de valises. Un avocat charge Dominique de Villepin et Jacques Chirac, en les accusant d'avoir reçu des valises pleines de dollars. Les généreux donateurs étaient des chefs d'Etat africains.
C'est à lire dans . 


Les valises ont semble-t-il beaucoup voyagé en chiraquie. Bien sûr on l'apprend à quelques jours d'un décision de justice pour De Villepin. Bien sûr on l'apprend quand on sait maintenant que Jacques Chirac est devenu intouchable.

J'ai presque hâte de lire les livres d'histoire dans une vingtaine d'années. Qu'ont-ils fait à la République (bis) ?

samedi 10 septembre 2011

Yves Bertrand, Elisabeth Levy et Marine Le Pen

Le blog de nous renvoie vers l'entretien que Yves Bertrand, ancien patron des Renseignements Généraux a donné à Elisabeth Levy sur le .
On va bien sûr beaucoup parler des propos de celui-ci sur Marine Le Pen, le weekend de l'université d'été du Front National
La question n’est pas d’être séduit ou de se rallier. Mais Marine Le Pen est quelqu’un de respectable et elle devrait pouvoir participer pleinement au débat politique. Elle est victime d’une diabolisation injuste et absurde à cause de son nom. Elle est née en 1968. Qu’a-t-elle à voir avec la Seconde guerre mondiale ou la guerre d’Algérie ? Elle a exclu des gens qui tenaient des propos antisémites et elle a eu raison.

Mais il n'y a pas que cela. Cet entretien met à jour un mode de fonctionnement très particulier de l'Etat. Il se revendique homme de droite, plus exactement « chiraco-villepiniste », anciennement à la tête d'un état chiraquien en proie aux luttes d'influences avec Nicolas Sarkozy.

Entre autre, "aujourd’hui, ce sont les services de l’Etat qui sont mobilisés pour défendre le clan au pouvoir". Mais qu'ont-ils fait à notre République ?


Ma tronche dans la lucarne

  • (l'une) Tiens au fait t'es sur Facebook ?
  • ben oui !
  • (l'une) faut que l'on soit ami !
  • euh c'est que, sur Facebook, je n'y vais plus beaucoup
  • (l'autre) c'est vrai t'es sur Facebook, et on est ami. Elle tapote sur son écran. Ben on est plus ami ?!
  • Et bien ... non, c'est à dire que je fais plein de trucs
Dans le travail, tu peux avoir des amis mais en général tu as des collègues de travail. Quelques fois il/elle est très sympa, enjoué(e), rigolo(te). Il arrive aussi qu'on finisse la journée assommé par un ensemble de bétises ou d'incompétences qui mettent les nerfs en pelote.


Amis sur facebook, j'en souris encore. J'ai viré la plupart des politiques qui "communiquent" sur facebook. J'ai viré les connaissances de travail. Je les avais prévenu qu'il fallait faire attention à ce que l'on écrit, surtout dans certains métiers. Imaginez que je dise que j'ai passé ma soirée à participer un sauvetage de testicule en perdition dans un ventre (véridique !) avec le nom de l'hôpital en sus. Dans le quartier ça peut vite faire le tour. T'as l'air con avec ton secret médical. C'est crétin ! 
Sur le coup tes collègues voudront écrire des petits mots sympas. Il y a toujours une qui commentera en disant une vacherie sur le chirurgien aux mains sales, ou la surveillante aux cheveux gras. Tiens la petite dernière qui vient d'arriver dans le service. Tu la regardes de travers. Tu n'aimes pas son genre, trop pot de colle. Tu as accepté son invitation sur le social netwook (Facebook pour ma maman). Et hop elle fait une copie d'écran. Un jour la copie arrive sur le bureau de la direction. (véridique !)
Mes chères collègues ne seront pas mes amis sur Facebook. Quelques-unes connaissent mes "autres" vies. On en parle même pas. Et pourtant on est plutôt d'accord sur la couleur de la future assemblée. Mais on est taiseux dans la vraie vie, ce n'est pas plus mal.


vendredi 9 septembre 2011

Guérini, puisqu'il faut en parler du mentaure

Le propre du militant politique de base est de n'avoir aucun compte à rendre. Il est libéré des copinages en tout genre, des calculs en tout genre sur les stratégies des responsables ou des cadres du même parti.

Guérini, même en 2007, au pire de la campagne présidentielle pour , s’insupportait. Bien loin des idées de la politique, on sentait déjà le capitalisation d'un placement. Facile à dire aujourd'hui, quand l'homme est à terre, et que tout le monde s'en détourne, je ne prends aucun risque.

Il faut saluer Harlem Désir et surtout Arnaud Montebourg qui ont tenus des propos loin d'être aussi sibyllins que bien d'autres. Guérini est laché. Il doit démissionner de la présidence du 
Conseil Général. Mais surtout il ne sert à rien d'attendre sa mise à l'écart du Parti Socialiste, il faut avoir le courage de le virer. 

Association de malfaiteurs, on ignore quels sont les dommages pour l'image du PS. Les médias font leur travail en rappelant les liens qui unissent les candidats aux primaires. Il est grand temps de faire du ménage, surtout quand on commence à parler des .

Des nouvelles de mes pieds




Mon petit vélo trotte surtout dans en ce moment. Mes pensées sont remplies de et de . Aussi quand hier matin, j'ai trouvé un vélo à plat, j'ai tout de suite mesuré les distances que j'allais parcourir.

C'est bien connu en ville, tu as tout à proximité, ... à condition de te déplacer. Direction la gare, au petit matin. Retour à la maison, tardivement. Rebelote le lendemain. Entre les deux, les longs couloirs de l'hôpital, les positions statiques ou tu lorgnes le tabouret en fin d'après-midi. Hier soir, avec un collègue, on discutait en rentrant à pied, forcément. Pourra-t-on faire un boulot comme le notre jusque la retraite, à quatre pattes, à chercher des compresses dans les poubelles, à porter des containers d'instruments.
Et quelle retraite, nous voyons maintenant arriver des intérimaires de plus de 70 ans ... C'est encore anecdotique. Je ne connais leurs histoires personnelles. Ils ne prennent pas le travail de quelqu'un d'autre, on n'arrive pas à recruter dans ma spécialité. Mais ma crainte est de voir travailler des retraités, pauvres, forcément, pour compléter leur petite retraite. Comment en arrive-t-on là ?
Mes jambes ont fini par arriver à la gare ou je prend mon RER. Tiens il est flambant, il est neuf. On a gagné la clim'. Mon futur de retraité-actif sera frais l'été de canicule. Tiens le RER n'est pas bondé mais il doit être plein. Je n'ai pas de place assise.
Les ingénieurs et les décideurs assis autour de leur table de réunion ont décidé d'enlever les strapontins. Pas de chance pour mes pieds, faudra rentrer encore à pattes ce soir.

mercredi 7 septembre 2011

Hollande est-il un mordant ?

Avec un peu de sur , il me faut vous parler de la des blogueurs avec le candidat favori des primaires socialistes, François Hollande.


Ce fut une rencontre pour laquelle je ne trouve aucun qualificatif, à part peut-être inattendue. Les blogueurs sont des gens normaux qui passent une partie de temps libre à raconter leurs expériences, leurs envies et leurs doutes. Ils sont souvent pointus, pour ne pas dire pointilleux, pas souvent sur la forme mais sur le fond. Ce sont des gens normaux que l'on convie à une rencontre avec le futur (?) candidat des socialistes. Bien sûr tous ont avoué une sensibilité de gauche. Mais vous connaissez celle-ci, elle est bougeante, insatisfaite, toujours en ordre de bataille.
François Hollande rencontrait des gens normaux dont certains avaient potassé leurs sujets de prédilections. Aux gens normaux, il a répondu comme à des professionnels. L'abondance de micro et de caméra a sans doute joué un grand rôle.
François Hollande sera-t-il mordant ? La gauche autour de cette table en attendait sans doute beaucoup. Gagner la présidentielle est l'enjeu à venir. Et la gauche se met la pression pour vaincre Nicolas Sarkozy. Et le candidat possible semble  prendre son rôle de futur gestionnaire très à coeur.
Il connaît les dossiers, et semble intarissable. Il se met en situation de gérer la France. Forcément on doit comparer son style au président-candidat sortant. Là ou Sarkozy nous a montré ses capacités de faire une proposition par semaine, par jour, Hollande joue le consensus par la négociation. Les programmes sont différents, les approches aussi.
En une heure d'entretien, beaucoup de sujets ont été évoqués. Malheureusement l'exercice ne permet pas de balayer l'ensemble des propositions d'un candidat. J'ai croisé un candidat qui se veut efficace, pragmatique, gestionnaire. Pas de promesses inconsidérées, mais pas de sujet tabou. Une rencontre riche en réflexion.
Alors rendez-vous au mois d'octobre.




Les blogueurs à l'assemblée !

Les blogueurs de gauche ont rencontré François Hollande à l'assemblée nationale.

Mrs Clooney 
Romain P  
Cyril M 
David Burlot http://sistraer.net/
Seb Musset 
Custin d'Astrée 
Vogelsong 
Martin P 
Mehdi 
Jegoun 
Ronald 
Gularu 
Polluxe 
Leila 
Merci beaucoup au candidat, à son staff, et au gentil organisateur.
 Vous aurez mon compte-rendu dans la journée si j'arrive à caler la chose dans mon planning déjà trop chargé. 
De l'économie en pagaille, de l'Europe, des pays de la méditerranée, du nucléaire, ... 
Mais en entrant dans le parking, j'ai vu cette tente. Les discours se font toujours rattraper par la réalité.


mardi 6 septembre 2011

Ma primaire (2), la rencontre qui change tout ?

Je dis ça comme ça, sans rien dire. Si tout va bien, on va être à pouvoir le futur président de la République. Enfin, si tout va bien pour lui. Sinon cela restera dans l'histoire de la famille. D'ailleurs il ne faudrait pas être . La dernière fois que l'on a rencontré une grande dame, j'étais à la ramasse en train de saluer les copains. Et la maman de la petite devait trembler d'émotion ... 

Ainsi donc, on va voir ce que le candidat peut nous dire à nous, les leftblogs. J'en suis à me demander quelles seront mes questions, ou plutôt ma question essentielle. Est-ce le candidat des primaires ? ou le candidat à la présidentielle ? Ce matin en lisant 20 minutes dans le RER, j'ai senti qu'il avait déjà dépassé la primaire pour jouer la présidentielle. C'est sans doute sa force. 

Je l'ai déjà dit ici : je cherche . C'est mon fonctionnement. C'est un choix que j'assume. Le candidat que je soutiendrai aura fait le choix de l'efficacité, pour , pour son mode de . 

On reparle des impôts. C'est une idée pour de l'efficacité fiscale. 

Un responsable politique a dit un jour que l'on pouvait se considérer comme riche à 4000 euros par mois. Tout le monde lui est tombé dessus. C'était le règne de l'argent, avec les sub-primes, les milliards de bonus ou de stock-options, et surtout la garantie du candidat Sarkozy de promouvoir le travail comme valeur absolue. Et maintenant, la réalité a renversé toutes les valeurs sur lesquelles le candidat de la droite avait fait sa campagne en 2007. Même le symbole de l'impôt revient en force. 
Tenez ce matin même sur la radio Europe1, le journaliste faisait un plaidoyer sur l'impôt et les taxes. "Le chacun pour soi a pris le pas sur le collectif, ... en Grèce à force de clientélisme, plus personne ne paye d'impôt". Décidément celui qui appelait les  à venir s'exiler en France en 2008 pour bénéficier d'un meilleur taux d'imposition, ou qui craignait le synonyme de matraquage fiscal en 2009, n'a pas peur de se renier. Mais tout cela fait sans doute le premier acte d'une pièce de théâtre. On prépare l'opinion à des sacrifices, en mettant la pression sur tout . 

Riche à 4000 euros. Sans aucun doute. "Un salarié français à temps complet du secteur privé et semi-public gagne en moyenne2068 euros par mois. Toutefois, l'Insee révèle que 10% des salariés français à temps complet gagne un salaire net mensuel inférieur à 1124 euros. source INSEE"

Maintenant il faut voir ce que le candidat peut nous dire sur la des .


dimanche 4 septembre 2011

Ma primaire, préambule.

J'en suis encore en droit de douter. 

A l'intérieur de notre cabinet noir, on en discutait, il y a un instant encore. Avant cette conversation, j'avais déjà éliminé Valls, Baylet, et Royal. Quand à Martine Aubry, alors qu'elle avait la machine PS pour elle, il me semble qu'elle s'est fourvoyé avec son accord avec DSK. Hier soir on m'en parlait encore de DSK, de son fric, de ses pulsions, ... et des messages de soutien de ténors socialistes. Mais qu'ils la ferment, oublions DSK.

La présidentielle ça se gagne avec la gnaque. Martine Aubry est partie trop tard. Et l'appui des Fabius ou Bartolone a l'effet de repoussoir dans mon cas. Vous remarquez que je ne parle même pas du projet. La présidente de la sécurité, forcément, mais aussi de la justice, de l'égalité. Martine Aubry peut décliner à l'infini le mode de présidence qu'elle veut incarner. Elle ne fait que copier le président sortant, qui est en position d'échec.

Il me reste donc à choisir entre Hollande et Montebourg. Un jour pour l'un, le lendemain pour l'autre. Tiens ce matin je me souviens de Hollande quittant le secrétariat du PS, après un congrès de Reims dévastateur. Et puis j'aime bien Arnaud, sa 6 éme république, ses positions contre Chirac à l'époque et sa démondialisation.

En même temps, je cherche l'efficacité électorale. Rien qu'en écrivant ça, je rechange d'avis. Je suis dans le caca.

Décrédilisation la gare d'Aulnay sous Bois






Tiens on va faire dans le local, dans le 93600. Cela faisait si longtemps, depuis qu'une bande d'hurluberliers a joué avec la police de nos humeurs sur la place de la gare. Fallait-il en parler dans une ville qui avec plaisir ? On verra ça dans quelques jours.
On reprend donc tranquillement ses petites habitudes. Pas questions de reprendre l'#escalator. Pas de , ils l'ont carrément habillé de zinc. On pourrait peut-être dessus. Rien qu'un casse-dalle avant d'aller prendre son train de retard.
Hier, je regardais tranquillement les travaux en cours sur cette place des fêtes devant la gare. Que de jaspin ! Mais parfois certains ont des paroles à la peau de toutou.
Tiens sur cette place on a croisé des au sourire plissé plus français que le babtou. Quand on pense au chéquard qui peuple le parti du juste milieu, les babillages cette rentrée pourrait donner le sourire. Le principal était donc de parler de cette place, du plissé, du maire et de la tambouille à la chlorophylle. A chacun sa soupe, la mienne est sur le feu.

samedi 3 septembre 2011

l'infection neurologique de Chirac

Autant le dire ça va buzzer encore ce weekend avec Jacques Chirac comme victime expiatoire.

On apprend par exemple par  que l'on a la "Confirmation d'infection neurologique de J.Chirac sur le ". C'est une triste histoire. On sait que l'ancien président est malade. Cela se murmure un peu partout. En dehors de l'erreur de Julien entre une infection et un affection, on ne peut que plaindre Jacques Chirac. On ne dit pas encore quelle est sa maladie, mais son âge et ses antécédents d'accidents vasculaires peuvent nous faire imaginer que les dégâts seront irrémédiables.

En maintenant ? Jacques Chirac devait se présenter devant la justice pour «abus de confiance, prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics» lorsqu'il était maire de Paris. Ses conseils viennent de demander au juge qu'il soit dispensé de se présenter lui-même au tribunal. Ses avocats devraient le remplacer.

Comme beaucoup de français, je mesure le gâchis de la justice française à demander des comptes 20 ans après les faits incriminés. Que de temps perdu, à force de manœuvres et d'officines. Et maintenant nous voici devant la preuve que cette justice ne servira à rien. L'intérêt de la justice est d'obtenir une obligation de réparation pour les victimes. Le coupable est quant à lui condamné à réparer son crime ou son délit.

Mais là encore que demander à Jacques Chirac ? Quelle serait sa condamnation ? On peut toujours se satisfaire en estimant que l'Histoire jugera sévèrement ce "roi fainéant". Mais la justice ne sera jamais dite. Il n'aura jamais eu à s'expliquer ou à se défendre pour les faits reprochés.

La justice doit être réformée. Un président de la République doit pouvoir être condamné. 

Le principe d’égalité des citoyens devant la loi, qui figure à l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789, implique nécessairement l’égalité des citoyens devant l’application qui est faite de la loi par l’institution judiciaire.

Toi aussi, garde un souvenir du Campus UMP



Merci à @valeriomotta et surtout à

L'amoureux de Sarkozy

Nous autres, les blogueurs de gauche pouvons être heureux comme tout.

a décidé de soutenir le futur candidat de l'UMP et président sortant, Nicolas Sarkozy. Ceux qui lisent ses billets ne seront pas surpris. L'argument développé par Corto tient en une


Il précise même son propos en argumentant :

Et plus je regarde cette photo,
plus je réalise la vacuité des candidats d'opposition,..

 Je dois remercier l'auteur de ces lignes parce qu'il me fait bien rire.

vendredi 2 septembre 2011

Monsieur Orange


C'est une joie pour moi de vous écrire. Nous sommes sans doute quelques-uns de vos clients plus que insatisfait de vos services.

Je ne parle pas de vos services en tant que client. Vos tarifs sont chers, obscurs. On ne comprend rien. Et quand votre offre tarifaire évolue, votre mémoire vous empêche de le signaler à votre dévouée clientèle.

Nous avons appris que vous avez fourni les fadettes d'un journaliste sans autorisation. Je suis sûr que la police a usé de toutes ses capacités de persuasions pour vous convaincre de vous plier à sa demande. C'est sans doute prestement que vous avez du fournir les relevés téléphoniques d'un dangereux journaliste. Les révélations de Médiapart faisait à l'époque trembler la Sarkozie.

Fort heureusement le temps a passé. Vos clients sont passés à autre chose. Je vous écris juste pour vous dire que l'on n'oublie rien. Monsieur Orange, vous ne nous aimez pas, rassurez-vous c'est réciproque.

Il fut un temps lointain ou vous participiez au service publique. Dorénavant le service que vous rendez est de rendre plus riche vos actionnaires, et de satisfaire le pouvoir en place.