Pages

jeudi 30 juin 2011

Douillet, français de l'étranger

Hier le gouvernement a été à nouveau , et cela sans grande .

David Douillet (député des Yvelines) se trouve chargé d’un "inédit secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères chargé des Français de l’étranger".
Tranquillement le mécanisme se met en place. Avec le rédécoupage des circonscriptions, Alain Marleyx a créé onze nouvelles circonscriptions en dehors du . Maintenant le Président de la République décide de créer un secrétariat des Français de l'étranger. A partir de là David Douillet va se faire le VRP de la politique gouvernementale de Fillon à l'étranger. 

"Sur onze circonscriptions créées, neuf auraient un député UMP", affirme le député PS Jean-Jacques Urvoas, en évoquant les résultats des dernières élections présidentielles. Le pouvoir UMP manipule ainsi les règles électorales en sa faveur.


mercredi 29 juin 2011

Les zones de non-droit en Sarkozy

Mardi matin, il s'est encore passé une chose curieuse dans notre paisible pays. Un camion de l’association la Banque Alimentaire a été  bloqué à son entrée dans une cité d'un quartier de Marseille.
Vous pouvez lire le déroulement de l'opération sur .

On pourrai s'interroger sur la profondeur de la réflexion qui a amené une bande de jeunes à intercepter un camion rempli de lait. Lorsque l'on est capable de s'attaquer aux associations de soutien aux plus pauvres, on peut imaginer comment ces jeunes cons ont mis la main sur un quartier. Il doit être bien difficile de vivre normalement dans ce genre de situation.

On savait que la police, les pompiers et les soignants étaient continuellement agressés dans certains des ensembles urbains de notre pays. Maintenant ces délinquants s'en prennent aussi aux associations d'entraide.

Le candidat Sarkozy s'est fait élire sur bien des promesses non tenues par la suite. Il faudra se le rappeler dans quelques temps : (merci à )
Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation, promesse n°12

Ensemble tout devient possible ? sauf pour les quartiers en difficultés.


dimanche 26 juin 2011

le kyste pilonidal d'Hugo Chavez

Dans la chaleur de cette soirée de dimanche, le net s'agite une nouvelle fois d'une rumeur : la mort d'Hugo Chavez, président d'un pays sud-américain.

À la recherche de la vérité sur son infarctus du myocarde, j'ai appris qu'il avait succombé à un cancer du colon métastasé.

La relation entre les deux n'étant pas si évidente, j'ai appris grâce à "google translat" que Chavez était à cuba. Non qu'il faisait son shooping en pleine période de solde sur les cigares et la canne de sucre fermentée, il se faisait soigner d'un abcès pelvien.

Celui-ci est aussi nommé kyste pilonidal. Mais je vous déconseille de le croiser et chercher à savoir à quoi ressemble le kyste en question.

La beance qu'il laisse va gêner le postérieur dudit président surtout lors de son retour en avion vers le continent. Je lui conseille la technique de la bouée. Non pas pour nager, mais plutôt pour s'asseoir, les dames comprendront la délicate attention surtout une fois la grossesse atteignant son stade ultime.

Tout ça pour m'interroger sur la nécessité de faire une opération aussi banale dans un pays Etranger. Il ne faut vraiment pas avoir confiance dans la médecine de son pays pour avoir besoin de se faire soigner l'entre-fesse ailleurs que chez soi.

La médecine cubaine vaut-elle vraiment cela ou bien Chavez avait-il quelque chose à cacher ?


Le CSA et le temps de parole judiciaire

C'est un vrai scandale. Cela montre comment les prochains mois vont devenir pénible. J'ai même quelques doutes l'indépendance du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

En effet j'apprends par que le CSA va prendre en compte le temps de parole des intervenants socialistes lors de la défense de DSK à partir de février 2012, en pleine campagne présidentielle.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est composé d'un Collège de (les Conseillers) nommés par décret du président de la République. Trois sont désignés par le président de la République, trois par le président du Sénat et trois par le président de l'Assemblée nationale.

samedi 25 juin 2011

Fillon avale sa dette

L'UMP accueillait ses nouveaux adhérents dans la salle Gaveau ce samedi. Ils ont été récompensés par un discours du premier ministre François Fillon. Et celui-ci a à nouveau décidé de se taper la gauche socialiste. Sous le costume terne du premier ministre, François Fillon a gardé les réflexes du RPR : taper, taper et encore taper sur ses opposants.

"Monsieur Delanoë me reproche de demander à la municipalité de Paris ce que je demande à toutes les collectivités locales, c'est-à-dire de gérer sérieusement leur budget parce que les finances de la France l’exigent", a ironisé François Fillon devant plusieurs centaines de personnes.
"Alors je lui réponds que la rigueur budgétaire nous concerne tous. Ça n’est pas une question partisane, c’est une question d’intérêt national. Paris mérite moins de sectarisme et plus de responsabilité", a-t-il conclu. source
François Fillon devrait se souvenir qu'il est le premier ministre depuis 2007, que la dette est passée de 1208,9 milliards d'euros soit 63,8 % du PIB en 2007 à 1591,2 milliards soit 82,3 % du PIB en 2010 (chiffre INSEE). La rigueur budgétaire dont il voudrait se prévaloir est toute relative quand on voit combien les cadeaux (de l'ISF au bouclier fiscal en passant par la TVA à 5,5 pour les restaurateurs) n'ont fait qu’aggraver le déficit public. Si encore la croissance était au rendez-vous de la reprise tant annoncée, mais celle-ci sera en dessous des 2% prévue par le gouvernement (1,7 selon la commission européenne). Mathématiquement le déficit va donc encore se creuser.

François Fillon, ce sera votre bilan en 2012.

Quand le leftblog nuit au blog !

Mais non je rigole !
Je suis quand même très fier de pouvoir participer aux leftblogs.
C'est qui m'en a parlé. J'avais un vague souvenir de cette . Il y a quelques années que je bloguais dans mon coin de paradis avec quelques copains. Les lecteurs attentifs ont compris depuis quelques mois que j'avais souhaité ouvrir un peu les fenêtres de ce blog. Et j'ai pris une belle claque parce que je découvre jour après jour de nouvelles lectures. 
En attendant ce matin, j'avais autre chose à dire, mais ça attendra un peu.

vendredi 24 juin 2011

PSA : Made in France avec un peu de rouille


J'ai d'abord eu une ,
puis une ,
puis une , une , puis une .
Comme la famille s'agrandissait, j'ai eu une de nouveau.
et encore une autre .
et ainsi de suite...

On peut dire que je suis fidèle à Citroën.
Tout ça à cause d'un garagiste qui ne me complique pas la vie, ni le portefeuille.
Même le vélo est un , made in france.
Tellement Made qu'il en est rouillé. 

Je sais très bien que l'on consomme du made in China
Mais j'ai encore l'idée d'un industriel français.
J'ai rédigé un nouveau bon de commande il y a quelques semaines. Il parait que le prochain modèle vient de . Pour combien de temps encore ?

PSA ne "" et donc refuse de s'engager sur l'avenir de l'usine PSA d'Aulnay Sous Bois.

Aubry : Merkel de gauche ?

Sur le CV, on pourra lire "Sérieuse, un brin autoritaire".
Lundi ou Mardi, Martine Aubry devrai enfin se découvrir et annoncer sa candidature aux primaires. Elle parlera aux français et au peuple de gauche. Il ne reste plus qu'à attendre. Je ne doute pas que les ralliements vont être nombreux.

Je souhaite bien du plaisir aux autres concurrents dont François Hollande. Quand à moi, j'attends encore avant de choisir entre l'image et le fond.

photo :

jeudi 23 juin 2011

Aubry contre les baronnies

C'est une circulaire signée de Martine Aubry. Elle a le mérite d'être claire. Il s'agit des modalités de désignations des futurs candidats du Parti Socialistes aux législatives de l'année prochaine.
«Il est clair que leur candidature […] ne sera jugée recevable qu’à partir du moment où ils auront fait parvenir une lettre […] indiquant clairement qu’ils renonceront à leur mandat exécutif au plus tard en septembre 2012»
Martine Aubry prévient comme elle l'avait déjà annoncée que les députés-maires devront choisir entre leurs casquettes. C'est une vraie menace qui pèse sur de nombreux barons du parti socialiste.
On ne sait pas encore si Martine Aubry va être candidate. Mais elle se prépare à devenir une véritable cheftaine de campagne en mettant au pas ces barons. 

source : ,

mercredi 22 juin 2011

Excision : elle avait à peine deux ans, elle a tout oublié

C'est un dossier médical. On m'avait prévenu de ne pas le lire. J'ai senti le malheur, le goût du sang. Elle avait à peine deux ans quand c'est arrivé. C'était en France à la fin des années 80. Une femme connue de la famille. Une brochette de fillettes.

Depuis elle est amputée. Elle ne savait pas. Et à l'adolescence elle a découvert la vérité. Elle ne se souvenait pas. Maintenant elle se cache même pour se faire opérer. Dans sa famille, la parole est tabou. Et encore elle a compris qu'elle pouvait y échapper. La chirurgie ne fera pas tout. Il faudra aussi comprendre, assimiler et peut-être oublier.

Et encore si je vous racontais tout. Je hais les hommes. Mais je hais encore plus les femmes qui font cela aux petites filles. Je déteste les coutumes. Elles ne servent qu'à soumettre les hommes et les femmes. Aucune justification n'a de valeur. Il ne sert à rien de discuter. Il faut dénoncer.

La suite c'est sur osez le clito :


D'autres blogueurs en parlent avec plus d'humour ou de talent.
sur Ruminances :
chez Pollux :
chez titine :
chez les Inrocks :
et enfin chez Romain Blachier :

le site campagne de Christine Boutin est ouvert !

"La situation de la France m'oblige, je vous le dis donc, je suis candidate à l'élection présidentielle". Christine Boutin, France, le 22 juin 2011 à 12 h 04

Elle a besoin de vous. Vous êtes sûr que l'on a besoin de Christine Boutin ?

Christine Boutin est candidate

Ce n'est pas une !
Elle a sans doute vu la .
Christine, surtout ne casse pas ta tirelire, garde tes économies. Je te rappelle qu'il faut au moins 5% des suffrages pour être remboursé de tes frais de campagne. 
T'as pas fini de faire des rapports !

Benjamin et Laurent feront du camping !

Qu'est ce que l'on prend comme flotte sur le dos ! Ça n'arrête pas ! Du coup je traîne sur le net, à la recherche d'un coin de ciel bleu. Ce matin ma liste de lecture est pleine. Comme d'habitude je fais un tour par chez moi, puis chez les copains, et enfin tout le reste. 
 
C'est l'article de sur qui m'a ouvert l'appétit. On parle d'une réunion des opposants à la construction d'immeubles sur le site de l'ancien hôtel des impôts suite à la réunion du 10 juin.

Rien de bien surprenant. Les promoteurs de cette opposition sont bien politisés. En se décrivant "opposants municipaux", ils vont mettre à mal l'ensemble du quartier en croyant que celui-ci veut une bataille politique sur ce sujet.
En attendant ils ont créé une page , et j'attends qu'ils répondent à ma demande.
Au fait c'est fou ce que l'on trouve comme information avec google. moi je m'en fous, j'ai fait le choix de laisser traîner mes affaires. Mais je ne suis pas sûr que tout le monde se rende compte de cela. 

Merci au copain pour la photo, depuis tout a été arraché. Des sauvageons, je vous dis.

samedi 18 juin 2011

Mon curé s'occupe de l'éthique d'entreprise


Le Cardinal Bertone s'habille en rouge mais c'est sans conteste son seul point commun avec le communisme. C'est un curé qui a des idées très libérales. Attention je ne parle pas de mœurs, pas de mariage des prêtres homosexuels, pas de la lutte contre le sida avec du latex. Son penchant libéral est uniquement économique et aux services du "talent des entreprises". Il a réuni au vatican un groupe de dirigeants économiques et financiers pour réfléchir sur "l'éthique dans le monde du business".

Tout ce petit monde devait réfléchir. Mais pendant ce temps-là, le cardinal devait avoir pris un peu d'avance sur ses invités. Il a ainsi déclaré : « Dans une économie complexe et globalisée, l’État ou le secteur public ne peuvent plus être les seuls à s’occuper des biens communs comme l’eau, les sources d’énergie, les communautés, le capital social et civil des populations et des villes, qui, pour une saine gestion, ont besoin également du talent de l’entreprise ». source

L'entreprise et son talent, dites-moi si je me trompe, mais dans notre économie de marché, le but de l'entreprise est d'obtenir des marchés afin de vendre des produits, lui permettant de recevoir des profits qui permettent de reverser des dividendes à ses actionnaires. L'éthique, l'écologie ou le social ne sont que des variables d'ajustement imposés par le système régulateur du pays dans lequel l'entreprise fait ses affaires. 

Alors mon curé ferait mieux de s'occuper de ses ouailles et de laisser le "politique" s'occuper d'humaniser le capitalisme. Ce n'est pas facile. Il suffit d'entendre parler notre président Nicolas Sarkozy du capitalisme moral, pour croire qu'il joue au comique troupier du G8.


mercredi 15 juin 2011

La dernière question "Chupa" du député Gaudron

La question "chupa" des questions d'actualité est la dernière création d'individus très recommandables sur twitter. Le principe est très simple. On sait que les questions que vont poser les députés UMP ont été préparées pour devenir un exercice de communication. On décerne la question chupa d'or au député qui aura posé la question la plus inutile ou la question la plus flatteuse. Cela donne:
Comme vous, les parlementaires UMP du département jugent inacceptable l’idée d’une fermeture du site d’Aulnay et d’une délocalisation du centre de production, à brève comme à plus longue échéance. C’est pourquoi, suite à votre rencontre avec Philippe Varin à ce sujet, qui suscite encore une fois à Aulnay et, plus largement, dans tout le département de la Seine-Saint-Denis, inquiétude et incompréhension, pouvez-vous nous préciser les termes de votre entretien afin de rassurer les employés, les élus et la population, tous légitimement attachés à ce site historique et à l’intérêt économique qu’il représente ? Peut-être pourrez-vous également faire un point plus large sur l’avenir de l’industrie automobile en France. "Gérard Gaudron, QAD 14 juin 2011"

Le ministre qui répond à une question peut ainsi montrer combien le gouvernement travaille et est à l'écoute des français et de leurs représentants. Le député qui pose sa question peut aussi communiquer sur son influence sur la politique gouvernementale. Et quand il revient sur le marché de la ville, le dimanche matin, il peut répondre que le ministre et son administration travaillent dans le bon sens, ou que la crise est là, est finie, va arriver (rayez vous-même la mention inutile).

Manque de chance !  Alors que le député Gérard Gaudron posait sa question chupa du jour, le site médiapart publiait qui confirme que le groupe PSA travaille sur un scénario détaillé et chiffré sur la fermeture du site PSA d'Aulnay Sous Bois.

Non seulement il ne faut pas croire les dénis du PDG de PSA, M. Varin. Mais les prises de position du gouvernements et des députés UMP me semblent bien en dessous des risques industriels qui pèsent sur le site de production d'Aulnay Sous Bois.

Pas de chance, le député Gérard Gaudron ne sera Chupa d'Or cette fois-ci. Une prochaine fois peut-être ?

Extrait des questions d'actualité du 14 juin 2011.
M. le président. La parole est à M. Gérard Gaudron, pour le groupe de l’Union pour un mouvement populaire.
. Monsieur le président, ma question, à laquelle j’associe mes collègues Éric Raoult et Patrice Calméjane, s’adresse à M. le ministre de l’industrie.
Jeudi dernier, un syndicat dévoilait un document interne au groupe PSA, selon lequel deux sites du groupe, l’un à Aulnay-sous-Bois, l’autre à Sevelnord, allaient fermer. Cette information a suscité une onde de choc considérable dans le département de la Seine-Saint-Denis, en particulier à Aulnay-sous-Bois, dans ma circonscription, où est situé le centre de production PSA.
Ce centre, qui emploie plus de 3 600 personnes en période d’étiage, est un des plus beaux fleurons industriels de la Seine-Saint-Denis, département où PSA est probablement le premier employeur et l’un des principaux donneurs d’ordre pour la sous-traitance.
J’ai reçu l’après-midi même des membres de la direction du groupe, qui m’ont assuré que le document en question n’était qu’un document de travail élaboré au pire de la crise, et que cette solution de fermeture, étudiée parmi d’autres, n’avait pas été retenue.
. Ce sont des menteurs !
. M. le Premier ministre a par ailleurs rappelé avec force les engagements des groupes automobiles, dont PSA, redevables à la nation, qui les a aidés lors de la crise à hauteur de 6 milliards d’euros, même si ces prêts ont déjà fait l’objet d’un remboursement. Vous avez vous-même, monsieur le ministre, reçu le président de PSA, qui vous a également rassuré.
Comme vous, les parlementaires UMP du département jugent inacceptable l’idée d’une fermeture du site d’Aulnay et d’une délocalisation du centre de production, à brève comme à plus longue échéance. C’est pourquoi, suite à votre rencontre avec Philippe Varin à ce sujet, qui suscite encore une fois à Aulnay et, plus largement, dans tout le département de la Seine-Saint-Denis, inquiétude et incompréhension, pouvez-vous nous préciser les termes de votre entretien afin de rassurer les employés, les élus et la population, tous légitimement attachés à ce site historique et à l’intérêt économique qu’il représente ? Peut-être pourrez-vous également faire un point plus large sur l’avenir de l’industrie automobile en France.
M. le président. La parole est à M. Éric Besson, ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique.
M. Éric Besson, ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique. Monsieur Gaudron, et je m’adresse également à tous les députés de Seine-Saint-Denis, après les explications du président de PSA, nous pouvons être rassurés, tout en restant vigilants.
En effet, le président de PSA a très explicitement déclaré que le document de travail publié par la presse n’engageait pas PSA. Il vous a expliqué, comme à moi-même, que non seulement il ne l’engageait pas mais qu’au contraire PSA a investi l’an dernier 700 millions d’euros sur ces sites et prévoit un nouvel investissement de 800 millions d’euros pour 2011.
Le plan de charge d’Aulnay est rassurant. La C3 est un succès ; elle est produite à 200 000 exemplaires par an, ce qui en fait le premier succès commercial de PSA. Cela signifie que, au moins jusqu’à fin 2014, la situation est assurée et le président Varin a dit qu’il réfléchissait pour l’avenir. Quant au site de Sevelnord, où sont fabriqués les utilitaires, en accord avec Fiat, le plan de charge est plein jusqu’en 2017. Là encore le succès est au rendez-vous et il faudra vérifier ce qu’il en sera à l’avenir.
Pour ma part, j’ai très clairement dit au président Varin que le plan publié par la presse aurait été inacceptable pour le Gouvernement. Nous avons aidé et nous aidons le secteur automobile. Nous lui avons consenti un prêt de 6 milliards d’euros, déjà remboursé ; les aides d’OSEO ont permis de sauvegarder 23 000 emplois, et il faut y ajouter les 750 millions d’euros des investissements d’avenir en faveur du véhicule industriel, du véhicule du futur, le véhicule électrique. Nous allons, par ailleurs, avec le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles, aider la filière.
Et quand la nation apporte ainsi son aide, elle attend en retour qu’il n’y ait pas de délocalisations mais un soutien à l’emploi local. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)

blog, la tentation du doute

22, vla les blogueurs en panne !
Ce matin j'apprends que , que , et que . Seul .
Allez je veux l'avouer une nouvelle fois, tenir un blog est un vraie plaie. Il faut jour après jour trouver une nouvelle idée, un nouvel angle de réflexion. Il faudrait être original, inventif. Et quand on s'intéresse à une cause en particulier (ici la politique), le renouvellement devient encore plus douloureux. 

de toute , il faut assurément une vitalité pour le combat jour après jour. Et c'est ce qu'on comprit nos adversaires. Jour après jour ils avancent leurs pions afin de décourager les meilleures volontés. S'absenter, disparaître même, ne résoudra rien. Les problèmes continueront d'être là. 

Tiens ami lecteur, il me suffit de lire le pour reprendre une dose de révolte.

lundi 13 juin 2011

"Une vie normale"

C'est un monsieur normal, qui a une vie normale.

Il est né ici, pas moi. Il a toujours habité ici, pas moi. Il a vécu là-haut, puis c'est recentré, pour finir dans le sud. Tout ça dans la même ville. 
Il a de la chance d'avoir eu une vie normale. Une enfance normale, des études normales, le travail normal, une famille normale, un logement normal.
Tant mieux. C'est vrai il n'a peut-être pas tout dit. Il a peut-être connu la misère, sa femme le chômage ou la maladie. Mais il ne dit rien d'autre qu'il a une vie normale.

Il a sans doute construit sa vie ainsi. Il a peut-être aussi eu de la chance. Mais tous les jours, je croise des gens normaux qui n'ont pas eu cette chance. La maladie, le chômage, le divorce ou un simple accident, il ne faut pas grand chose pour qu'une vie normale ne le soit plus.

On ne cherche rien d'extraordinaire dans la vie. Mais quelques fois, la normalité n'a pas de prix.

dimanche 12 juin 2011

Fillon aux 24 heures du Mans sans les ouvriers d'Aulnay




Le cynisme est une constante sûre en politique. Alors qu'il y a seulement trois jours, la CGT révélait que le groupe PSA envisageait de fermer le site Citroën d'Aulnay Sous Bois, on apprend que le premier ministre François Fillon et son ministre de l'industrie Eric Besson faisait des tours de voitures de course aux 24 heures du Mans.

«Nous sommes des supporteurs de Peugeot», annonce M. Besson à l'AFP (source ). On espère surtout qu'ils seront défendre l'emploi dans la ville d'Aulnay Sous Bois. Ils peuvent promettre, rencontrer la direction du groupe PSA. En terme d'image, on voit surtout que le couple ministériel préfère la proximité du patronat que celui des ouvriers.

Le député UMP de la circonscription, Gérard Gaudron, n'était pas sur le terrain de course. Il peut toujours demander à le ministre Besson. On ne voit pas ce que le ministre pourra lui dire de plus. Ah si peut-être qu'elle décoiffe cette belle auto. Nous on attends nos porte-clefs.

samedi 11 juin 2011

l'ancien hôtel des impôts devient la place des sauvageons à Aulnay sous Bois !

Il y a plusieurs façons de rédiger un billet. Il y a celui qui est réfléchit, qui suit une logique. Il y a celui qui demande de la recherche et/ou de la réflexion. Il y a celui qui vient sur un coup de tête, sur une idée, sur un sentiment. Ce dernier billet est souvent le pire de tous et le meilleur. Il est spontané et forcément en aura les défauts et les qualités.
J'avais besoin de cette petite introduction. Autant dire que j'avais besoin de cela après la soirée qui vient de se passer. Ce soir, c'était LA réunion publique du Sud-Aulnay, en vue de la construction de logement et de services publiques en lieu et place de l'ancien hôtel des impôts.
La salle a été archi-pleine ou trop petite. Et on a beaucoup entendu. Arrivé dans les derniers, j'ai retrouvé les plus éminents blogueurs de cette ville (enfin presque) en fond de salle. La réunion a tout de suite mal commencé. Les invectives ont fusé. Rien n'a été épargné. Certains croyaient faire des beaux mots. D'autres interrompaient les intervenants. 
On a entendu des "on en veut pas", des "combien", des "trop". A aucun moment la présentation n'a pu être audible. Chacun des quatre projets était à chaque fois dénoncé sans que l'on comprenne très bien ce que voulaient les interpellateurs. 
J'ai fini par partir assez tard. Et une fois arrivé à la maison, on m'a demandé ce qu'il s'était passé. Et là j'ai eu honte, pas pour moi, mais pour les adultes en général. Ceux qui dénoncent les sauvageons, qui ne supportent pas les jeunes qui font du bruit. Ceux que rende insupportable l'incivilité telle qu'elle est décrite dans nos collèges. Il fallait les voir se déchaîner, interpeller, s'engueuler même. Certains souriaient devant les pitreries des uns ou des autres. Ils n'étaient pas nombreux mais étaient là pour ruiner cette réunion
Et pour quel résultat ? Jamais ceux-ci n'ont été capables de faire connaître leurs choix. Zéro logement (même pas zéro logement social, non zéro logement). Un stade de foot ! pas de crèches parce qu'à 8h du matin il y aurai des voitures. Pas d'enfant autiste non plus.
Un terrain de friche ! Qu'importe le coup pour la communauté, qu'importe les projets dont ils pourraient être les acteurs. Cela doit rester une friche.
J'ai eu honte d'avoir à expliquer ce soir en famille que des adultes peuvent se montrer aussi peu responsables, sans retenues, sans limites.
Enfin un dernier mot à monsieur Jacques Chaussat, conseiller général de ce canton, et élu municipal d'opposition. Celui-ci m'a dit un jour qu'il venait lire de temps en temps les péripéties de l'auteur de ces lignes. J'imagine que ses vigies sauront lui dire que je pense à lui. Monsieur Chaussat est intervenu dans cette réunion, avec le ton qui lui va si-bien. Il n'a pas été sourd devant les cris et les interventions déplacées. J'aurai aimé qu'il jette un petit coup d’œil derrière lui. Rien que pour montrer à l'assemblée combien sa bonne éducation était mal à l'aise devant des adultes capables d'autant d'impolitesse.
Celui-ci se posait la question du taux de logements sociaux dans la nouvelle structure de 20 à 30 %. Et moi je lui pose aussi  la question. Et vous quel serait votre taux ? Vous avez sans doute un chiffre, alors combien ?

vendredi 10 juin 2011

PSA Aulnay et les promesses gouvernementales

Depuis hier, Aulnay Sous Bois est une nouvelle fois dans la tourmente. Celle-ci est économique et sociale. La a publié un document "interne confidentiel évoquant la fermeture du site"  d'Aulnay Sous Bois.

Pour les habitants de la ville, le choc est immense. Les conséquences seront dramatiques. Cette fermeture était une sorte d' dans les conversations.

Il faut rappeler les propos de François Fillon, lors des états généraux de l'automobile le 20 janvier 2009 lors de la mise en place des aides d'état en faveur des constructeurs : "Il n'est pas question que l'Etat vienne en aide à un constructeur qui déciderait de fermer purement et simplement un ou des sites de production en France". source :

Bien entendu ce genre de déclarations n'engagent que ceux qui pourraient les croire. Sans avoir jamais cherché à contraindre les banques ou les fabricants d'automobile, le gouvernement voit maintenant arriver le solde de ces égarements lors de la crise. Une fois celle-ci passée, ses entreprises reprennent leurs mauvaises habitudes (primes dans les banques, chômage et délocalisation dans les industries).

Le cynisme de nos gouvernants politiques et d'industries est sans limite. On envisage une fermeture lors d'une "fenêtre d’annonce possible dans le calendrier électoral français, au deuxième semestre 2012". Bien après les présidentielles.

Messieurs Sarkozy et Fillon, ce sera votre bilan !

jeudi 9 juin 2011

Détresse paranoïde

Ah vous m'aurez tout fait !

J'ai une maison banale, dans un quartier normal, dans une ville assez stupéfiante. Ma vie sociale commence devant mon trottoir, se poursuit chez les commerçants, mes voisins et mes amis.
L'autre jour, en rentrant, j'ai tout de suite remarqué le distributeur de prospectus. Il était  plutôt âgé, avec une belle sacoche. Il regardait ma rue. Un coup à gauche, puis à droite. Une grande feuille dans la main gauche.
D'habitude, les distributeurs sont assez vifs. Je n'ose imaginer le rendement qu'il leur faut pour avoir un salaire décent. Tous les militants (associatifs ou autres) qui ont un jour "boité", savent que cela n'est pas toujours simple et qu'il faut une bonne dose de méthode. Mais là j'avais affaire à un novice.

Une course à faire au coin de la rue et je suis de retour. Je revois mon homme devant moi. Il s'arrête devant le nouveau terrain vague, regarde de façon appuyée la boite aux lettres de la maison qui n'existe plus, et glisse une enveloppe.
Devant chez moi, il jette un coup d’œil, et passe son chemin. Là je deviens curieux. Et à la maison suivante, il regarde ses notes et remet une nouvelle enveloppe dans la boite aux lettres. 
C'est à ce moment que je suis devenu paranoïaque.
J'ai donc ouvert ma boite aux lettres, ...vide.
J'ai continué à observer ce monsieur qui s'est arrêté un peu plus loin pour regarder une dernière fois ses notes et s'en aller vers une nouvelle rue.

Je crois que je suis repéré. 
Maintenant il faut que je trouve pourquoi.

mercredi 8 juin 2011

L'exorcisme de Kronenbourg débute le 9 juin

Celui-ci devrai finir le 17 juin à une heure indéterminée.

Pour ceux qui l'ignorent, une poignée "d'antichristianophobe" est en guerre sainte contre le festival de l'enfer, qui se déroule à Clisson du 17 au 19 juin. Comme ceux-ci peinent à se faire entendre des buveurs de bière, sponsorisé par le brasseur Kronenbourg, ils ont décidé de poursuivre leurs boycott, et de participer à une "neuvaine d'exorcismes contre le culte public de Satan". ()
"Utilisant les armes que la Sainte Eglise nous a données, nous organisons donc une neuvaine d'exorcismes de Léon XIII à partir du jeudi 9 juin pour terminer le 17 premier jour de ce rassemblement luciférien.
 
  Nous invitons tous nos lecteurs à faire passer ce message et à s'associer à cette action pour contre-attaquer les forces de l'enfer !"
Je fais donc passer le message.

Selon des sources non-officielles, le brasseur apprenant déciderai de couper sa bière avec de . On ignore toujours les conséquences de cette sur la . Mais il semblerai que les de entraine des chez les .


Une dernière pensée

Sophie Roquelle, journaliste au Figaro et les assistés

Ce weekend, j'ai parcouru le papier sur la par Sophie Roquelle du Figaro. Rien de nouveau. De la bonne parole sarkozienne. 
On apprend ce matin dans le site que la journaliste est l'épouse  du numéro deux de GdF-Suez, . On peut croire que dans le cercle de relation qu'est le sien, son logiciel code-source est libéral.
Voici la liste des derniers articles que Sophie Roquelle a publié pour le Figaro. On peut dire qu'elle fait une fixette :







Pour information son mari :
Jean-François Cirelli occupe, de 1985 à 1995, des fonctions à la Direction du Trésor au Ministère de l’Économie et des Finances, avant de devenir Conseiller à la Présidence de la République de 1995 à 1997, puis Conseiller économique de 1997 à 2002.
En 2002, il est nommé Directeur adjoint au cabinet du Premier Ministre, Jean-Pierre Raffarin, chargé des questions économiques, industrielles et sociales. Président-Directeur Général de Gaz de France de 2004 à 2008, Jean-François Cirelli est nommé Vice-Président, Directeur Général Délégué de GDF SUEZ le 22 juillet 2008.
Mais bien entendu comme dans la famille Woerth, les activités professionnelles des uns et des autres sont entièrement cloisonnées.

Marcel est vitrier à Grenoble

J'ai reçu un mail, pas un spam (c'est marqué dedans alors je le crois). C'est une demande de lien entre deux sites sur internet. Rien de graveleux comme chez . 
Je suis le webmaster du site
Je me permets de vous contacter afin de vous proposer un échange de lien entre mon site et votre site
En effet, un échange de lien entre nos deux sites pourrait être bénéfique réciproquement, améliorant ainsi notre référencement mutuel.
Je ne vois pas bien les liens que je pourrais "tisser" entre un blog de parti politique (un peu en sommeil, NDLR) et un vitrier. A noter que le vitrier n'est même pas spécialisé dans les blogs en déssérance, mais qu'il s'agit apparemment d'un vrai artisan. 
Je ne sais pas combien celui-ci peut payer son webmaster pour sa communication, mais je peux lui faire un bon prix pour bien mieux.
Vous ne trouvez pas curieux de choisir une clef à mollette comme image d'accueil pour un vitrier. Peut-être histoire de casser la glace. Allez Marcel, économise ton argent, évite ton webmaster, surtout s'il te parle de twitter.


dimanche 5 juin 2011

Boycotter la bière de messe ?

Il existe des combats que l'on dira noble, parce qu'ils dénoncent des actes odieux, parce qu'ils sont là pour nous rappeler que la liberté est si précieuse.
Et puis il y a les autres combats. Certains veulent boycotter Kronenbourg. Vous pourriez penser que ce sont de par l’augmentation du prix du . Et bien non, leur combat est plus glorieux : . Et comme celui-ci aime la musique un peu forte, il s'invite au "festival de l'enfer", à Clisson.
M. Alain Escada, secrétaire général de l'Institut Civitas a décidé de boycotter la société KRONENBOURG. Je pense que la brasserie a plus d’intérêt commercial dans un quelconque festival que dans l'ensemble des messes du dimanche. 
M. Alain, le diable est sournois et capitaliste.


Mélenchon va bouffer des chassaignes

Quand on regarde tout à gauche de l'échiquier politique, on peut s'interroger sur les orientations que prennent les discussions pour les prochaines élections.
Ainsi on apprend que le PCF va organiser des primaires afin de valider la candidature de son poulain pour les présidentielles (source ). Mélenchon ou Chassaigne ! La campagne va débuter. 
Il était certain que malgré l'appui des dirigeants du PCF pour le candidat du Parti de Gauche, le combat de Jean-Luc Mélenchon allait être rude. Ses prises de position et sa façon de faire sont un risque pour le Parti Communiste Français. Jean-Luc Mélenchon croit que la présidentielle peut être un facteur de refondation d'une partie de la gauche. Mais cette gauche n'aura jamais le temps de s'organiser pour les législatives. Et le PCF joue la survie de nombreux de ses députés à l'assemblée nationale.
Les Verts-Europe Ecologie ont compris qu'avec leur relation privilégiée avec le Parti Socialiste, celui-ci n'aura aucune difficulté à abandonner leur ancien appui communiste dans certaines circonscriptions. Jean-Luc Mélenchon prend un risque pour lui et sa petite formation. Mais les dirigeants du PCF prennent un risque sans pareil en le choississant comme candidat. 

samedi 4 juin 2011

Mon voisin aime la clim

J'attend que mademoiselle ait fini son cours de tutu. Comme il me faut un quart d'heure de trajet aller puis un autre de retour, je préfère rester sur place à lire, à twitter. Il fait trop chaud pour dormir dans l'auto.
D'ailleurs j'ai ouvert les fenêtres en grand pour avoir un peu d'air. 35 ° en plein soleil. Antisocial avec trust ne masque pas le bruit du moteur qui tourne. L'essence est trop chère ? Non je ne crois pas. Ou alors le papa qui est plus loin dans son auto aux vitres fermées mais la clim à fond a peut être d'autres soucis.
La terre se réchauffe. Cela fait combien de litres au compteur ?

Serveur en manque d'eau

Hier je vous annonçais que je ne voterai pas pour la primaire EELV, et qu'il était hors de question que je signe une pétition contre leur mode de vote électronique. Je partageais le point de vue , en pensant fortement à la diversité des blogs de .
Ce matin, après un petit coup d'oeil aux statistiques de ma tête de pont, je me demandais pourquoi la recherche sur google  "http://www.*********.***/petition/" m'apportait autant de visites. J'ai une petite idée. Le serveur autonome d'un militant citoyen surnommé "#integerhulk" est à genou. Et il se trouve que l'on est un peu voisin. Le monde est petit. 
Je ne sais pas encore si la cause est la sécheresse ou l'afflux des votants. Et ce n'est même pas sûr que la fin du vote aux primaires EELV règle le problème.

vendredi 3 juin 2011

Béatrice aime n'importe quoi

Je viens de voir passer un tweet totalement inintéressant : "Mon agenda du 6 au 10 juin 2011 , signé ."
Comme le gars a une bonne tête et qu'il doit avoir beaucoup de travail au sein de son ministère (concombre, vie chère, vacances pour tout le monde,...) je me suis demandé ce que pouvait être son agenda.

Pas très engageant tout ça. Mais il se trouve que Béatrice aime ça. Les gens aiment vraiment n'importe quoi.

non, je ne vote pas EELV

J'ai reçu un courriel d'Ordinateurs-de-Vote.org

Vous avez signé la pétition d'Ordinateurs-de-vote.org contre les machines à voter. Aujourd'hui certains partis qui ont combattu à nos côtés ces machines opaques et invérifiables organisent des votes par internet alors que ce type de vote pose encore plus de problèmes ! 
C'est le cas d'Europe-Ecologie - Les Verts qui organise ses primaires partiellement par Internet à partir du 15 juin prochain. 

Vous pouvez signer une pétition contre l'organisation de cette primaire par internet ici:  

Le combat doit continuer partout où le vote électronique s'insinue.
Merci de faire circuler.
Pierre Muller, président d'Ordinateurs-de-Vote.org
Je ne suis pas militant ou sympathisant des verts. Je ne veux pas me sur la façon dont EELV veut organiser le vote de sa primaire. Cela les regarde.J'attends la même chose de leur part. Qu'ils s'entendent entre eux. 

PS : Hé , C'est dur de ne pas être prophète en son pays ;-))

Descension le lendemain


Une semaine sans rien, sans une ligne. J'ai passé une semaine immergée dans la vraie vie, avec tout ce qui va avec. J'ai beaucoup écouté et très bien entendu les commentaires acerbes des dernières affaires de pieds et de chemise qui colle. J'y reviendrai.
Et puis il y a la routine qui s'installe. RER, travail, RER, travail. Je dépose mon vélo assez tôt pour avoir une belle place de parking. Je reviens assez tard pour me rendre compte qu'il est assez souvent bien esseulé. 

RER, travail, RER. Je regardais ma fiche de paye. J'ai la chance de mieux m'en tirer que beaucoup autour de moi. Je travaille, je suis correctement payé par rapport à mes consœurs, mais mon salaire stagne. Pas une augmentation depuis 4 ans. Pas même un petit pour cent de quoi que ce soit. Alors dans une course idiote, le seul volant est d'augmenter mon nombre d'heures. Mais jusqu'à combien ? jusqu'à  ?

Mardi soir, 20 heures bien passées, j'ai pris le RER modernisé. Grognon, fatigué et cassé par une journée sans pareille. Je n'arrive même plus à me souvenir si celui-ci s'est arrêté en chemin. RER modernisé. Superbe idée. Le Stiff Huchon, Pepy, Mongin et Alstom sont bien content . Une rame toute neuve, avec de la lumière, de la climatisation, mais moins de places assises.
Deux banquettes en moins pour mieux ranger ma valise, chouette ! Des appuis demi-hanches à la place des strapontins. C'est moderne. Au moins aux heures d'affluence, tu descendais d'un regard de grognard le malotru qui osait s'asseoir. Mais maintenant tu conchies l'ingénieur à la con qui n'a pas pensé au petit peuple qui se lève tôt et rentre tard les jambes en compote. 

C'est fait la modernité m'agace. Et plus .
PS :  vous ne rêvez pas, je republie le message d'hier. Mon flux est un peu tronqué depuis une bonne semaine. Ceci est donc un test. 
Me Breton Suzette, veuillez m'excuser, j'ai caviardé vos commentaires !