Pages

dimanche 30 janvier 2011

La fille aux mouchoirs en papier


Plus je vois les images qui viennent de l'Egypte, plus je repense à elle dans ce carrefour embouteillé.

C'était en 1994, et je découvrais l'Egypte. Ce n'était pas l'Egypte des tours opérateurs. Ces voyagistes qui promènent les touristes dans des cars climatisés d'hôtel en hôtel, prenant soin de garder la couleur locale sans prendre de risque.
L'époque était déjà au attentat meurtrier, aux prises d'otages (celui de l'Air France Alger-Paris). J'avais la chance de pouvoir séjourner dans une banlieue du Caire au milieu des égyptiens.
L'armée était partout. Et il n'était pas rare de voir sur les grands axes un militaire auprès d'une voiture accidentée ou en panne. Drôle de métier que celui de garde de voiture ! Et celle-ci pouvait rester au milieu de la route pendant des jours et des jours sans que personne ne la déplace. Du coup mon soldat gardait l'auto. 
Il faut dire que la conduite automobile en Egypte est un moment d'émotion. Et j'ai souvenir de ma conductrice  française saluant les lourdaux en jurons autochtones, qui les laissaient totalement pantois. Et la nuit, dans un soucis d'économie, les égyptiens roulaient feux éteints. Les voitures se saluaient pas un appel de phare au dernier moment lors d'un croisement. Autant dire que j'en ai encore de la tachycardie.
Je ne souviens plus à quel moment j'ai croisé ce regard. C'était une enfant. J'ai su après qu'elle était là tous les jours. On partait vers le centre. Et le carrefour était plein de voitures. C'était un peu la porte de Bagnolet au matin. Il faisait déjà chaud ce matin-là de décembre. L'air était piégé par le gaz d'échappement, et  par cette poussière si fine. Cette jeune fille vendait des mouchoirs en papier. C'était son travail, la seule façon sans doute de pouvoir manger. Certains penseront à la . Ici il fait froid, là bas il fait  si chaud. Et une petite fille vend tous les jours des mouchoirs en papier. 
A dire vrai je n'en peux plus de ces touristes qui revenant de leurs voyages tropicaux se permettent de juger à l'aune de nos sociétés de confort (relatif) l'étalage de cette pauvreté. Alors on peut regarder les événements, comme on dit, en Tunisie ou en Egypte dans tous les sens avec nos écrans posés sur nos claviers. A chaque carrefour que me montre la télévision je cherche cette petite fille ou cette femme maintenant en me demandant ce qu'elle est devenue.


Je vous conseille le blog de pour sa série dont est tirée la photo d'illustration

samedi 29 janvier 2011

Le Figaro enterre la récidive


C'est à lire dans le journal papier et internet de ce matin.



On apprend surtout que le risque de récidive est inconnu. En effet le journaliste cite le psychiatre Pierre Lamothe, responsable du Pôle santé mentale des détenus à Lyon, qui livre ces chiffres, personnels, mais communément admis environ 10 % des violeurs récidivent.


Mince alors, on est obligé de croire sur parole un psychiatre qui avec son doigt mouillé à tester le sens du vent pour sortir ses propres chiffres.


En attendant c'est la fin de l'article qui est parlant, c'est le suivi d'après la libération qui permet d'éviter la récidive. Il faut donc des moyens; Et ce n'est pas une nouvelle loi votée sous l'effet d'un fait-divers qui permettra de prévenir ces situations malheureuses.


Le courage politique de Nicolas Sarkozy serait peut-être de revoir sa politique de la justice.


vendredi 28 janvier 2011

Aulnay Sous Bois : Cannarozzo - Gaudron, le duel de trop


La campagne des cantonales démarre sur les candidatures des postulants. J'apprends à la lecture de  que , Frank Cannarozzo, a trouvé une suppléante Stéphanie Michel-Gaudron. On peut lire le tract des candidats sur le lien suivant :

Que le choix a du être difficile, on connait la verve inépuisable de M. Cannarozzo en tant qu'élu municipal de l'opposition. Ses propos sont constants, jamais démentis. Rappelons-nous comment il assurait à tous telle la méthode Coué que nous aurions droit à un nouveau vote lors des dernières élections municipales. Croire avoir vécu dans un bastion municipal acquis à la droite, et se voir renvoyé par ses électeurs ne doit pas être une chose aisée. 
Aussi s'il veut battre Gérard Ségura au cantonale d'Aulnay-Nord, il doit apparaître opposant mais aussi différent. Et cela passe aussi par le choix de sa suppléante. Or là on reste sans voix. Me Stéphanie Michel-Gaudron a toute ma sympathie, mais à l'heure actuelle elle reste la fille de ... mon député favori. Ses combats me sont pour l'instant inconnus. Et j'en reste coi quand elle écrit dans le tract que "son entourage familial lui a transmis le sens de l’intérêt général et des responsabilités". La formule est sans doute intéressante mais une certaine affaire a ternis cette accroche.

Quant à la couleur politique de ce nouveau duo, je me demande ou se trouve l'ouverture.

plus bête qu'un cochon


Forcément.
C'est ce que je me suis dit.
Reredite, je vous ai indiqué que le gouvernement a publié pour accroitre simplifier la production porcine des exploitations agricoles. 
Marc Le Fur, député UMP, a eu le droit à sa petite question sur le sujet au gouvernement : sur
Les producteurs sont donc "confrontés à des prix de vente trop faibles pour leurs produits et, en même temps, à des prix d’achat de leurs matières premières". Il faut donc "progresser sur un sujet précis : celui de l’étiquetage quant à l’origine des viandes. Il faut que les consommateurs sachent d’où viennent les produits qu’ils achètent, en particulier les viandes et les produits élaborés, dont la charcuterie. C’est la condition de la survie de la production porcine en France".
Ah la grosse et bonne idée, un label "France" sur le cochon made in France, transformé in France, et consommé in France. D'un coté, ils (le gouvernement et le député) veulent développer la production en favorisant la concentration. D'un autre côté, devant les difficultés des agriculteurs à écouler leurs productions, ils n'ont qu'une seule idée : l'étiquetage. Comme si pour l'ensemble des français, le premier geste était la nourriture enveloppé dans le voile de la nation, ou plus simplement de remplir le caddie avec des produits de première nécessite.
Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture, sans doute satisfait de cette proposition : "J’appelle solennellement tous les distributeurs et transformateurs à jouer le jeu du label Viande de porc française, pour valoriser celle-ci et faire remonter les prix." Les prix de quoi : celui d'achat au producteur régulé par un ou celui de vente au consommateur contraint aux marges de la grande distribution. 
Alors incapable de répondre correctement à des agriculteurs en grande difficulté, le ministre n'a plus qu'une seule solution immédiate (qui) passe par les décisions européennes prises lundi à la demande de la France, après des discussions difficiles, pour stocker le porc en stockage privé et faire remonter les prix. En croisant les doigts pour que cela marche !

D'un côté on propose de produire plus, pour ensuite mieux stocker. Ces gens sont des incapables ou c'est moi qui suis bête comme un cochon ?

photo : , à lire !!!

Jaurès, vainqueur des primaires


Et Blum est second.
Vous pensez que je raconte encore des bêtises. Même . Et bien .. non. Jean Jaurès est effectivement le grand vainqueur des primaires effectuées par la section socialiste du XVIIIéme arrondissement de Paris. C'est à lire dans mon quotidien préféré : .
Du coup je me souviens que Yann me posait la question sur :  Et bien cela sert à tisser du lien. Alors bien sûr la multitude des questions qui se pose sur l'organisation ne doit pas exclure le débat sur le fond, sur les politiques à venir.
Rien que le choix de l'implantation des bureaux de vote va permettre de se frotter à quelques mairies récalcitrantes sur les moyens à donner à leur opposition locale. La votation citoyenne sur le statut de la Poste a déjà permis de se rendre compte que les lieux de vote pouvaient donner lieu à des frictions. 
Quelques-uns prennent peur déjà, ... On voudrait empêcher le Parti Socialiste l'accès au fichier . L'UMP voudrait donner des leçons sur le fichage des citoyens. . 
Et puis il va y avoir le vote. J'imagine déjà les différentes rencontres, le sympathisant enthousiaste,  le pochtron du matin, le grognon de droite (qui veut voter Ségo, pour faire chier DSK&Aubry), le pochtron du midi, la p'tite dame qui habite en face, le jeune qui voudrait bien mais qui ne sait pas, le curieux, le grognon de droite qui veut revoter. A mon avis, il devrait y avoir de l'ambiance.
Mais surtout il y aura les discussions, les avis à partager, les désirs forcément. Il y aura aussi les propositions d'aide, de soutiens. 
a déjà gagné les primaires, à nous de faire le reste.


mercredi 26 janvier 2011

Du vent dans mes coquilles

J'ai appris que le gouvernement va autoriser un champ d'éolienne en baie de Saint-Brieuc.
Les pêcheurs de Dahouet et des environs ne vont pas être d'accord. Le champ serai en plein dans celui des coquilles Saint-Jacques, fierté gastronomique de la région.

Du coup ça couine et je coince.
Faut que je me renseigne, et on en reparle.


Blog itinérant

la dernière fève


Hier soir, j'ai trouvé ça : le

Ce groupe appelle à exclure Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn du Parti Socialiste. De quoi il se mêle ce groupuscule. De toute façon on n'a jamais été foutu de faire la police entre nous au parti socialiste. Alors ce n'est pas un groupe extérieur, anarcho gauchiste à la con, qui va venir nous donner des leçons.

Enfin, avec des amis comme ça à gauche, Sarkozy et Copé, peuvent dormir longtemps à l'Elysée.

Au royaume des cons, le vient de trouver la fève.

lundi 24 janvier 2011

La boite à savon


Les primaires ont l'air d'inquiéter beaucoup d'observateurs. Dans mon petit coin, on est beaucoup plus circonspect, dans le genre même flegmatique.
De toute façon quelques-uns peuvent s'agiter à . Royal, Montenourg, Valls ou Hollande vont devoir attendre bien gentiment que Aubry ou Strauss-Kahn se décident. La puissance des uns versus l'agitation  verbale des autres. L'important sera . Comme vous le voyez, j'ai un avis très fluctuant sur les primaires. 
Celles-ci serviront surtout de mobilisation militante. Cela peut devenir un formidable relais de contact, de rencontre. Il faudra au parti socialiste qu'il réussisse à assimiler les offres et .

En attendant le régime se défend . Il suffit d'avoir entendu , interviewé par Apathie, Mougeotte et Revel.



L'amendement Le Fur devient un décret


Petit résumé historique : 
La Bretagne est une région dépendante de l'économie agricole. C'est un choix de développement fixé depuis plus de 50 années. Le productivisme a permis des emplois bien sûr, un développement, mais aussi son pendant : la pollution des sols et des eaux. En bref, sous l'afflux des nitrates,  les algues vertes ont envahie le littoral breton.

est député de la circonscription de Loudéac-Lamballe, région concentrant des acteurs importants de la politique agricole (producteur, coopérative, transformateur, livraison). En vue d'une  pseudo simplification administrative, celui-ci avait proposé un amendement : 

Après une alerte et écologiques de la région, le gouvernement avait cédé sur la forme, confronté entre le désir de faire plaisir à une partie de son électorat traditionnel mais aussi devant les positions environnementales de sa politique. Bref l'amendement amendé n'était pas validé mais pas retiré pour autant.

Le décret  depuis peu et cela confirme le peu de cas de la cause environnementale de la politique du gouvernement François FILLON et du ministre Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.

Eaux et rivières de Bretagne a relevé que le décret a été publié sans les consultations promises par le gouvernement, « contre l’avis du Conseil Supérieur de la Prévention des Risques Technologiques, et malgré le contentieux européen en cours contre la France à propos de la directive nitrates ».

En clair dorénavant l'industrie agricole peut se regrouper sur un même endroit sans inquiétude. Il n'y aura plus aucune enquête publique sur les demandes d'extension des moyens de production. 

Au lieu d'un statu quo, relativement accepté et acceptable pour tous, le gouvernement et le député Marc Le Fur préfèrent créer des problèmes en démontrant le peu d'intérêt des revendications de l'ensemble des habitants de la région bretonne. Et c'est sans compter aussi  les risques d'encombrement judiciaire des riverains, confrontés au agrandissement des exploitations. 

Amis bretons, vous aimez acheter vos bouteilles d'eau au supermarchés, et bien ce n'est pas .



samedi 22 janvier 2011

La vie est une chienne, la mort aussi


Yann Savidan me demande . Il n'aurait pas du. Depuis je n'ai que cette idée d'article en tête. Et cela fait trois quatre fois que j'essaye de m'approcher du chaudron. C'est une idée qui hante, un peu comme quand on arrive vers la fin d'un film. On sait que le dénouement est proche mais on ignore encore comment le script a été écrit.
Si la vie est injuste, la mort l'est aussi. J'attends par la mort, les derniers moments, ceux qui voit la flamme s'éteindre. Je l'ai vu trop souvent, on ne s'y habitue jamais. On entre à petits pas dans cette chambre. Souvent curieusement le bruit du service, les allées et venues commencent à se faire rare. On entre doucement, et on se pose la question de savoir s'il ou elle est toujours là. On change la perfusion, on arrange le lit et son occupant. Et on s'efface.
La mort est une chose personnelle que l'on ne partage pas, même si la famille, les proches sont là, souvent ou parfois. La mort est comme la vie, injuste avec les faibles, aimante avec les mamans, dure avec les méchants.
Et encore je ne parle pas de la souffrance. L'être aimé qui s'en va, que l'on voudrait retenir. La souffrance endurée par ce corps meurtri par la maladie peut être terrible. Heureusement la pharmacie permet de soulager, d'apaiser.
Toutes les personnes en fin de vie n'iront pas en soins palliatifs. Manque de places, me répond-t-on, mais pas seulement. Les accidentés de la vie en réanimation, les malades traités à domicile, etc, il existe tant et tant de situation pour laquelle le palliatif ne peut de faire dans une structure spécialisée.
Je suis favorable à l'euthanasie, en tant que soignant, en tant futur mourant (le tard possible, bien sûr). Je veux choisir mon heure. Je veux pouvoir me dire que mes affaires sont rangés. Les adieux seront faits, les regrets oubliés. Je veux pouvoir partir l'esprit clair.
Il faudra penser clôturer ce blog auparavant...

mercredi 19 janvier 2011

Mon curé me fait la morale

Je connais très bien un infirmier. Il a fait des études un peu tardive. Il avait déjà à l'époque les idées suffisamment tranchées pour pouvoir dire ce qu'il pensait de l'enseignement. C'est un laïc militant, pire que ça il est athée. Alors quand les moniteurs proposent des cours de morale, c'est avec beaucoup de curiosité qu'il se demande s'il ne va pas retourner au catéchisme. Il faut savoir que les études d'infirmiers sont en partie théorique et en partie pratique. Et cela dès le premier mois l'institut de formation doit trouver des intervenants (de qualité pour chaque module d'enseignement).
Voilà donc le jour du catéchisme cours de morale. Par chance, la salle est vaste, les élèves nombreux. Aussi quand le curé est arrivé, l'élève infirmier en question a pu s'enfoncer sur sa chaise pour réprimer sa sieste contestation. 
Ce fut long, un peu agité pendant plusieurs cours. Il y eut même des réflexion de la part de l'encadrement sur l'immense réflexion philosophique du curé, qui aurait mérité un peu plus de participation de l'assemblée bienveillante. L'élève infirmier s'enfermait dans son silence. Trois années à répéter qu'il y avait la même proportion de cons dans la profession que dans la société l'avait rendu méfiant envers ses condisciples.
Un après-midi alors que le dernier cours de morale s'achevait dans l'immense amphi sous un murmure d'insatisfaction de l'assemblée (entendre un brouhaha de discussion entre voisins de fauteuil), les vêpres se finissaient. Et c'est là que cela à dégénéré. Le curé finit son propos par ceci : 
  • dans quelques années, dans le monde,... les musulmans seront plus nombreux que les chrétiens.
  • et alors, répondit l'élève
  • rien
  • comment ça, monsieur ?
  • rien, je vous dis cela pour votre information
  • ........
  • Au revoir, et (du genre bon courage pour les études)
Le curé s'en alla. L'encadrement m'aima pas trop qu'on puisse lui mettre son nez dans son caca. Trouver un intervenant détaché de toute imprégnation religieuse ou mystique semblait difficile. L'élève se dit aussi qu'on le prenait pour un con. Florence Nightingale n'aurait sans doute pas aimé cela. Quand au curé, si gentil soit-il, je me dis que probablement d'autres religieux tiennent des discours identiques. Chacun défend sa chapelle, ses croyances, son caddie dans la grande surface.

J'apprend en lisant  que des élèves infirmières ont été dans une mosquée pour apprendre à mieux soigner les croyants (). J'ai comme l'impression qu'il vaudrait mieux apprendre aux croyants à se faire soigner (pas de la religion ...) dans une enceinte laïque. 
Bien sûr il est nécessaire que les soignants comprennent les rites de chaque religion. Mais le religieux ne peut pas déborder dans l’hôpital. C'est simplement du respect. Il est curieux qu'une religieuse ou un religieux se laisse soigner sans y trouver un quelconque problème, alors que leur ouailles fassent des difficultés sur la qualité d'homme ou de femme du médecin. De là à préférer soigner Dieu que ses Saints ...

Inutile, l'infirmier de cet article 
n'est pas caché dans l'illustration

La parole encrassée


Michèle Alliot-Marie a parlé. Elle s'est exprimée. Elle a déclaré que "certains ont voulu déformer ses propos, coupés et sortis de leur contexte". 
Elle répondait aux députés à la suite des propos qu'elle a tenu lors de questions d'actualité sur la révolution tunisienne. Elle suggérait d'offrir le «». 
MAM s'est totalement fourvoyée, sa parole est déconfite. Mais elle veut tenir, pas pour la Politique, non pour Sa politique, Sa place. Elle est donc prête à tout. Même le premier ministre est obligé comme contre-feux de mettre l'opposition devant . MAM est aussi la parole de la France à l'étranger. Comment va-t-elle conserver un minimum d’aplomb : " Amis dictateurs, ne craignez rien, la police française veille sur vous ?"

Une fois encore, la parole publique est mise en doute. Petit à petit elle est dévaluée, raccourcie, amoindrie. Elle se rapproche du brouhaha où plus rien n'est audible. Comment associer les citoyens quand on voit le jeu de guignols à l'assemblée. Ce jeu de marionnette n'amuse plus que quelques militants de chaque camp. Mais le reste de la société s'en fout. Et MAM va s'en sortir comme avant elle Eric Woerth. 

En délaissant la parole donnée, les politiques en général peuvent déjà faire leurs valises. Les populistes et  les extrémistes de tous poils sont aux portes du pouvoir. La parole politique doit être assumée, revendiquée. Elle n'en sera que plus claire. Les idées peuvent s'affronter, se combattre. Que faire devant le bourdonnement ou la confusion ?

lundi 17 janvier 2011

L'audace du panneau publicitaire




Avoir du talent, avoir de l'audace.
Je n'aime pas la publicité. Trop de mensonges, de tape à l'oeil, le publicitaire n'existe que pour nous faire croire que ce qu'il vend est indispensable.
La frustration est sans doute un des pires maux de nos sociétés.

Qu'un sportif (footeux ici ?) sache taper dans sa baballe mieux que moi, c'est sûrement vrai. Qu'on appelle cela du talent, j'en rigole. Le talent c'est savoir émouvoir à travers un texte, une peinture ou une chanson. Le talent ce n'est pas de savoir marquer un but.

Et l'audace ce serait de s'en rendre compte.

François Cavanna donne sa propre définition de la pub :
" la publicité vous prend pour des cons, la publicité vous rend cons "
Comme un sportif ?

Blog itinérant

Mise à jour :  c'est ce mercredi que je découvre que le footeux est en fait un rappeur. Pan sur le bec dirais le canard. Du coup tout l'article tombe à l'eau. Merci mille fois .

dimanche 16 janvier 2011

Jaurès revient, ils sont devenus fous

Après , Voici Marine Le Pen qui vient de citer Jean Jaurès lors de son discours d'investiture. Décidément, ils ne reculent devant rien.
A ces individus que Jean Jaurès combattait, on pourrait rétorquer cette citation :
Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.
Jean Jaurès, discours à la jeunesse

Le , c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.


Source : -

Le , c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.


Source : - Le , c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.


Source : -

Le , c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.


Source : -

La reine MAM au pays des bouffons


Je ne peux m'empêcher de vous faire partager ma lecture de ce matin. C'est dans le JDD, .

Bien sûr elle revient sur ses déclarations lors des questions aux gouvernements.
Que pensez-vous de la polémique autour de votre intervention à l’Assemblée au cours de laquelle vous proposiez une aide policière au régime tunisien?
Je suis consternée quand je vois des morts ou des blessés dans des manifestations, où que ce soit. Les forces de l’ordre françaises ont un savoir-faire reconnu pour gérer des mouvements de foule sans usage disproportionné de la force. Il y avait en Tunisie des tirs à balles réelles, des morts. Pour que de telles situations ne se reproduisent pas dans l’avenir, j’ai donc dit que nous étions prêts à aider à former les forces de l’ordre tunisiennes, comme nous le faisons pour d’autres pays, au maintien de l’ordre en veillant à la préservation des vies.
 Langue de bois ! Fournir à un dictateur les moyens de "sécuriser" les manifestations, c'est réduire à néant la parole du peuple.
Croyez-vous que c'est le premier dégât collatéral de Wikileaks ?
Je pense qu'il en a eu d'autres moins spectaculaires. Il est indéniable que la blogosphère s'est emballée à partir de l'immolation de Mohammed Bouazizi et des fuites de Wikileaks.
"Emballée", la blogosphère, les mots sont choisis. L'interview a-t-elle été relue. Je m'interroge et je trouve : (source http://www.cnrtl.fr/)
  • Faire aller à grande vitesse
  • Faire tourner à un régime trop élevé
  • Mettre dans une voiture de police, conduire en prison
  • Se laisser emporter par un mouvement irréfléchi d'enthousiasme ou d'impatience   
La blogosphère (internet) et responsable de tout, et surtout du pire. Les puissants aux conduites des affaires de l'Etat ne cache même plus .

samedi 15 janvier 2011

la révolution de Marine Le Pen


Voici le discours que prononcera Marine Le Pen ce dimanche à Tours :

Mes chers Amis,
Vous venez de m'élire présidente du front national.
Et je vous en remercie.
Vous venez de m'élire présidente, à la place du vieux.
Oui toi le vieux con, qui me fait chier depuis ma naissance.
J'en rêvais de piquer ta place depuis longtemps.
Tu te rends compte ce que c'est d'être la fille de Le Pen.
T'as pensé à ça un jour, me taper des réunions dans des salles à la con loin de chez nous, avec des mecs rasés qui puent la bière. Moi qui rêvait d'un bon couscous, je suis obligé de taper une choucroute à chaque réunion du parti. T'as vu à quoi je ressemble, j'ai la gueule en vrac, le cul plat, la voix d'un mec à force d'avaler des vins de pays dans des patelins paumés.
Quand je vois la bande de creuvures devant moi aujourd'hui, j'ai envie de gerber.
Depuis le temps que je vous supporte avec vos petits esprits étroits.
Votre peur de l'étranger mais c'est de la blague, vous n'avez peur que de vous même et de votre propre médiocrité. Elle est belle votre France éternelle fermée sur elle-même, se bouchant le nez sur ses propres déjections.
Ah le beau parti de merdeux, je vous laisse là sans remords. Hier j'ai trouvé un mec au Makumba et on va faire la révolution chez lui en Tunisie.

On peut rêver, non ?

vendredi 14 janvier 2011

Au pays des bouffons



Je ne publie jamais aussi tardivement. Cela n'a aucun intérêt. Vous serez deux à trois à lire cette information. L'"ancien" président Ben Ali est apatride. Son avion a quitté Chypre pour le nord. Tout portait à croire que la France pouvait l'accueillir au moins un certain temps.
Sauf que ... "la France refuse que l'avion ne se pose sur son sol". J'espère que le pilote est péchu, qu'il a fait le plein au départ, sinon je ne voudrait habiter près du Bourget.
On a vu le gouvernement lambiner toute la semaine au sujet de la Tunisie, au point même que
Maintenant que le peuple tunisien a su montrer sa détermination, on apprend que la France refuse que l'avion de Ben Ali ne se pose sur le sol. 
Mais au contraire il faut accueillir Ben Ali, ... et le conduire en prison ou il attendra de rendre des comptes au peuple tunisien. C'était pourtant facile.

En attendant la France devient un pays de bouffons. L'équipe de Handball français rencontrait l'équipe de Tunisie. Devinez quel est le titre de l'article ? Un peu d'humaniste, d'intérêt pour le pays ? Non trop facile :

Je déteste le sport, et cela n'est pas prêt de changer.

Emma d'Aulnay Sous ...

Je ne la connais pas, mais heureusement assurément.

Elle vient de planter son directeur. Il était patron d'une entreprise en pleine expansion, un peu du genre dortoir pour jeune fille. Sauf qu'il n'a pas su contrôler ses émotions le dirlo, elle l'aurait croquée. Ce sera l'histoire d'un harcèlement d'une jeune femme sur un barbon, ou l'inverse.
Malheureusement pour elle, les actionnaires filaient le train au directeur qui a été déchu dans une petite PME de parquet de Versailles. 
On commence à décrire Emma comme une croqueuse d'homme, sauf que sa vie à elle ressemble depuis longtemps à un cauchemars. J'espère que Emma qui a seulement 22 ans a encore un avenir.

La suite de l'histoire est à lire sur
Tiens une chanson pour ma maman : 

mercredi 12 janvier 2011

Hollande, le Poulidor du PS








J'avais prévu être calme et détendu. Et voilà que Libération nous ressort le dernier sondage qui donne François Hollande second socialiste préféré des sympathisants du Parti Socialiste.

François, c'est vrai qu'on aime bien. Ton discours est plus rond que toi maintenant. C'est lié à ton
régime amaigrissant. Mais il faudrait de souvenir comment l'ancien premier secrétaire eut un régime amaigrissant pour le parti socialiste. De la victoire de 1997 à la défaite de 2007, le bilan de François Hollande est celui de tous les socialistes, un rien déprimant.
Il parait que François réfléchit et prend de la hauteur comme on dit. Et bien tant mieux il était temps. Cela faisait un moment qu'on n'en espérait pas moins.

J'allais oublier. Je m'excuse auprès de monsieur Poulidor pour ce titre. Il a toute ma sympathie comme monsieur Hollande, d'ailleurs

Blog itinérant

mardi 11 janvier 2011

Quand je m'ennuie


C'est devenu un passage obligé. Je blogue plus qu'avant, mais moins que demain "a m'étonnerai. C'est juste une crise. C'est aussi un peu la faute d'un certain Nicolas, pas lui, un autre. Un cador. Tiens pour une fois il n'aura de lien dans ce billet.
Il existe une communauté de blogueurs. Ici à Aulnay, elle est intéressante, parfois pénible mais vivante. C'est la même chose ailleurs. Du coup on se prend au jeu. On livre un article, on trouve un lien. Du lien, on trouve un article fort intéressant (toujours même avec le pire), et on commente. Si bien que le taulier du blog vient chez toi te rendre une visite, puis deux. 
Il y a bien sûr les petits trolls. Mais ils vont et viennent sans (me) causer trop de soucis. 
J'ai même eu de passage ici. C'est une vraie fierté. Bon il est intéressé par, je cite, " La bêtise – "sienne" comprise.."

Et c'est parti de quoi ? De Zemmour, non !
Je cherchais quelque chose à me mettre sur la dent.
A Aulnay, rien de neuf depuis , faut juste que j'aille au celtique .
Au Parti Socialiste, Valls est au goulag (bien fait), .
Il y a bien Sarkozy chez Obama, mais je ne m'attaque pas au .
Du coup j'erre sur wikio et à voir les amabilités autour de Zemmour, je me suis décidé de . Enfin un peu, qu'il aille au diable mais pas devant la justice.

C'était un article comme on peut en faire des tonnes tous les jours. C'est facile tu prends la une du parisien. Tu dis en gros que la voiture ça pollue, ça coute chère mais que le gouvernement emmerde la liberté de circuler librement avec ses radars à la con. Tout le monde sait faire ça. Tu trouves une jolie photo de . Et normalement rien ne se passe. 
Parce que des pin-up flashé au radar tout le monde en a dans les tiroirs.

Sauf qu'aujourd'hui . Du coup tout le monde commente. Merde j'ai quand même fait un lien.

Cela a été long et pénible comme ma dernière nuit de travail. Le travail nuit à la réflexion.

Zemmour, cible trop facile

Eric Zemmour devant la justice, le feuilleton commence aujourd'hui. Eric Zemmour est un réac, bien à droite, machiste, et surtout provocateur. SOS-Racisme, le MRAP, la Licra, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et J'accuse, toutes ses associations sont tombées dans le panneau.
Eric Zemmour a une petite boutique. Dans chacune des ses allées immigration, libéralisme, nationalisme, féminisme, il use jusqu'à la corde la moindre faille de la pensée qu'il juge dominante. Il lui suffit de pomper les de tout bord pour cracher quelques conneries bien placées et de ce fait, faire sa promotion.
On attendrai qu'il soit contredit, que son discours soit démystifié, que les vérités soient dites. Malheureusement le voilà devant la justice pour des propos qui doivent être blâmer. Mais qu'en restera-t-il s'il est condamné. On verra alors une partie de ses soutiens (au figaro par exemple) se dresser pour le traiter de victime et d'atteinte à la liberté d'expression.
Et s'il n'était pas condamné, la parole crapuleuse serait encore un peu plus libre. Zemmour comme Le Pen doivent être combattu dans les urnes et . Pour le reste la justice devrait avoir mieux à faire.


dimanche 9 janvier 2011

Danielle n'était pas à Jarnac non plus

Je viens de finir mon petit tour du matin. Il fait beau dehors avec du soleil. En repassant vers et mon reader, je vois qu'aujourd'hui la toile a toujours un œil sur Jarnac.

Comme je l'ai dit et redit hier, la journée de samedi fut curieuse sur les blogs de gauche et les autres. Elle pourrait même être indigeste si je reprend . Et bien je vais en remettre une couche. 

Il n'y a aucune nostalgie dans tous les propos de mes petits camarades. Je vois juste la tentation de comparer la conduite de l'Etat de Mitterrand, et les avancées des gouvernements socialistes avec leurs successeurs. Et nous n'avons pas fini d'en parler d'ici le 10 mai.

Au fait Danielle Mitterrand était . Cela a l'air d'en inquiéter quelques-uns. Je m'en fous de savoir ou était Danielle. Les images des socialistes à Jarnac me font penser à C'est un passage obligé pour la photo, pour la presse. Mais qu'en restera-t-il demain ? rien !


Tous blogueurs tunisiens !


Il faut que je me souvienne que je peux parler,
Il faut que je me souvienne que je peux lire,
Il faut que je me souvienne que je peux entendre,
Il faudra leurs rappeller qu'ils ne peuvent plus ni lire, ni écrire, ni même crier.

La Tunisie de Ben Ali ferme , enferme dont et El Aziz Amami (compte fermé sur Facebook).

samedi 8 janvier 2011

journée du souvenir


Quelle journée !
Que de choses lues, de très beaux textes, des souvenirs et des regrets.
J'ai pu enfin voir la vidéo que Guy Birenbaum proposait dès ce matin de le soir de l'annonce de la mort de François Mitterrand. Vous pourrez lire aussi du matin du 8 janvier 1996.

Mais ma préférence va à la .

A demain, nous avons tant de choses à faire.

PS : je ne pouvais résister à l'envie d'aller voir sur ce que pensaient les lecteurs du journal de cette journée. Moi voilà rassuré. 15 ans après sa mort, François Mitterrand hante encore les esprits dégarnis des trolls de ce journal. Merci Tonton, ils ne s'en remettrons jamais que tu sois resté 14 ans président.

photo :

Je n'irai pas à Jarnac

Le moment est difficile mais . Cela fait quinze années aujourd'hui que François Mitterrand est mort. Depuis hier j'ai essayé de me souvenir comment j'avais reçu la nouvelle. Je crois que les larmes n'étaient pas loin, mais que c'est ma future femme qui semblait désolée de mon état. 
Il faut dire qu'il nous manquait déjà beaucoup. J'étais militant socialiste depuis 1989 et je n'avais jamais eu l'occasion de rencontrer notre président. C'était Tonton, on le comparait à Dieu. Mais ses saints nous faisaient déchanter. Et Jospin réclamait un devoir d'inventaire. 
On se prenait du Chirac. Et quel Chirac, les essais nucléaires en 1995, la fracture sociale à la sauce juppé, ... Autant dire que l'on savait à l'époque que l'on aurait encore et toujours du combat. 
Alors à l'annonce de sa mort, j'ai vu des visages tristes. C'était un homme agé et malade. Mais la tristesse évoquait surtout les années passées.
Le 8 janvier 1996 était une triste journée. Je préfère me souvenir d'une grand-mère courant et criant le soir du 10 mai 1981, mais c'est une autre histoire.

Danielle Mitterrand nous rappelle que les .


vendredi 7 janvier 2011

Jeu wikio

Ce blog est présent dans cette image, saurais-tu le trouver ?


l'obèse Demorand et le maigre du cerveau Mélenchon


Il n'est pas content le gros. C'est comme ça qu'il a dérapé. Pourtant il m'a tout l'air d'avoir le melon bien mûr. Il paraît que Nicolas Demorand n'a pas aimé la blague à deux balles de Patrick Cohen et Pascale Clark sur France Inter. Ils l'ont traité de "gros". (espace payant). Vous trouverez tout seul l'information ailleurs, si vous le voulez.

Mais en attendant le pas-si-gros Nicolas Demorand recevait mercredi soir la grenouille  Jean-Luc Mélechon qui a force de vouloir gonfler risque d'éclater. Mélenchon est un populiste pur jus. Il use de grosses ficelles à la mode des extrêmes, les médias, les appareils qui contrôlent, les moyens en mouvement et sur les "élus du peuple".

Je vous recommande la vidéo suivante, le gros Nicolas Demorand a pris une suée. Quand l'interview politique devient le sauna amaigrissant.



envoyé par . -

Gross Kavallstroph


Je ne remercie pas d'avoir dévoilé le plan Schlieffen. En effet Manuel Valls doit apparaître comme le plus droitier des socialistes (encore encarté, Besson étant la mata hari de la première heure) pour permettre à Dominique Strauss-Kahn de paraitre de centre gauche. Gross Katastroph, le plan est éventé.

Aulnay News : la censure ?

Elle est curieuse cette tentative de création d'un nouveau média sur la ville. J'ai peu gouté quelques-unes de leurs réflexions sur le . On sent la volonté de faire un peu d'accroche avec de l'actualité locale, quelque photos et des informations plus générales dont les otages retenus en Afghanistan.
Mais AulnayAsso, réseau du "groupe Aulnay Live" dérape assez souvent. Ainsi ce média publie Aulnay News. On commence à s'y perdre un peu. Aulnay News se veut "une nouvelle source d’information indépendante de la municipalité". Mais quelle indépendance, lorsqu'on écrit le :  
Et oui, l'Agenda 21 de la Ville d'Aulnay-sous-Bois, c'est de la BÊTISE ! ... Les seules vrais actions durable réalisées jusqu'à présent, c'est l' Equipe de Mr Gaudron, notre ancien maire.
Qu'un média se veuille indépendant et aussi adulateur de l'ancienne équipe municipale est pour le moins curieux.

Aussi j'attendais leur propre création puisque toute leur production était à ce jour récupéré sur MonAulnay et sur l'hebdo municipal Oxygène. Voici chose faite avec Aulnay News, . Je vous laisse le feuilleter tranquillement mais autant prévenir il n'a aucun intérêt. Une succession de choses déjà dite, déjà lu et vu. Et même quelques erreurs : "Pendant ces épisodes neigeux, les routes étaient verglacées, non déneigées, ni sablées". Les employés municipaux apprécieront sûrement.

Enfin Aulnay News se permet de faire croire qu'ils sont censurés. Par qui, pourquoi ? Se vouloir créatif à se point, c'est vouloir faire du buzz. 
Allez je prédis à ce groupuscule une fin prochaine.

Sinon sur le blog AulnayAsso, vous trouvez des sondages "amusants". 
  • La personnalité locale de l'année : avec comme seul politique, le maire Gérard Ségura.
  • Le meilleur twitter local de l'année : je suis vexé, je n'y apparait pas

jeudi 6 janvier 2011

Maurice et Patapon

Vous avez déjà entendu parler de . Vous pouvez participer aux financements de films, de disques musicaux, et bien d'autres choses dont le projet d'animation de Maurice et Patapon :
Maurice et Patapon est un en son genre: Juan Rodriguez et Thierry Garance nous proposent en effet de passer du dessin de presse au dessin de presse animé, grâce à l’humour cautisque de Maurice et Patapon !
Les deux célèbres personnages du dessinateur incisif Charb, portent leur regard décapant sur notre société et repoussent encore plus loin les limites de la bienséance... Devenez coprod et entrez dans l’univers de cette mini-fiction à l’humour féroce mais d’une finesse certaine.

Cela fait un peu réclame à pas chère mais vous devriez voir la suite. Alors qu'est-ce que vous attendez ?

mercredi 5 janvier 2011

Je n'irai pas à Solesmes

Vous non plus.
Ça ne m'étonne pas. Maintenant quand tu y passes, il n'y a même plus de panneau de signalétiques.
Il y a des bretons voyageurs qui ont piqués les panneaux. Le groupuscule Stourm Ar Brezhoneg est un groupe de militant de la langue bretonne. 
Tant mieux pour eux, tant pis pour moi. 
Ils ont envoyé un message sérieux à l' qui le reproduit sur son site. C'est con, je baraguine que dalle en BZH que des gros mots appris de l'aïeul. (et encore). Même le traducteur en fond de page n'y comprends rien. 
Hé les gars, faudra savoir COMMUNIQUER la prochaine fois.
Au fait, François Fillon n'habite plus à Solesmes, mais à Matignon (attention pas dans les côtes du nord, hein). Nicolas Sarkozy lui crèche à Neuilly Sur Seine, mais c'est plus dangereux.


S'en battre les vallseuses ?

C'est fait, j'ai fait le titre le plus con de l'année (enfin de ).

La droite va finir par se calmer sur le sujet, Xavier Bertrand commence à : "Si vous changez les 35 heures, si vous les relevez, les salariés y perdent dans la minute sur leur fiche de paie, parce que les heures supplémentaires ne sont plus payées 25% de plus." Il avait sans doute une petite arrière pensée pour son meilleur ennemi Jean-François Copé.

Mais j'en reste convaincu, Martine Aubry devrait laisser Manuel Valls s'enfermer dans sa troisième voie. Elle aura plus à perdre à se montrer comme la mère des 35 heures. La droite aura alors beau jeu (et elle le fait déjà) de clamer l'archaïsme de la pensée socialiste. Etre archaïque, c'est pour eux proposer une société plus juste, un juste équilibrage entre le temps de travail, le temps social, ou le temps familial. L'archaïsme c'est le progrès,  tout un programme !

"Travailler plus pour gagner plus" et ensuite devenir heureux comme un . Ce mec est tellement con, que je n'ose même pas reproduire ces propos. Quand je pense qu'on avait affaire à lui aux PS pour la propagande électorale. Je  vais commencer à croire que François Mitterrand a été élu par défaut en 1988.

Il suffit de voir le pour comprendre que cela s'agite fort dans la blogosphère. C'est le Rimbus qui est le plus . Et Romain Blachier est . 
Alors les 35 heures sont devenues les bienfaitrices de la France, elles laissent du temps pour aller espionner nos voisins : .

lundi 3 janvier 2011

Valls tragique : un mort

Cette fois-ci le titre était très très facile.Je ne comprends pas que quelqu'un n'en ai pas eu l'idée avant. A moins que ... non il est parfait ce titre.
Surtout pour le gugusse en question, ce mec est censé être un camarade de route du parti socialiste. Sauf que méthodiquement il s'écarte même d'une certaine idée de la gauche libérale. Il se rêve en Sarko de gauche. Il n'en sera jamais qu'un politicien qui cherche la lumière.
Sa dernière prestation sur les 35 heures ne vont pas plaire aux militants du Parti Socialiste. Manuel Valls n'avait pas une bonne presse dans le parti. Je ne crois pas que les 35 heures sont un dogme sacré du PS. Mais Manuel Valls vient de déclencher une mini-tempête (toute mesure gardée), et les militants sont s'en souvenir.
Manuel Valls vient de perdre la primaire. Il ne l'aurai sans doute jamais gagné.
Et maintenant, faut-il le virer ? La première réflexion serai le oui. Sauf que cela ne servirai à rien d'autre que d'ouvrir une nouvelle chapelle au centre gauche. Une chapelle de plus aucun intérêt. Il vaut mieux laisser Manuel Valls se noyer tout seul dans ses calculs politiques.
On parle de Valls partout, mais surtout à mon gout  :
photo : alterinfo

dimanche 2 janvier 2011

Mes inquiétudes pour Nicolas Sarkozy

Bonne Année,
Bonne Chance, 
Moi je me fous.

C'est un peu ce que j'ai retenu des voeux du président Nicolas Sarkozy. Et oui, c'était vendredi 31 vers 20 heures. Enfin je crois. Parce qu'en réalité je n'ai pas regardé. Donc je ne sais pas si c'était un bon cru ou une piquette. Il faut dire qu'on était déjà à l'apéro. Et Nicolas aussi je pense. Les voeux sont pré-enregristrés, non ?

Donc comme tout bon blogueur politique (et de gauche, cette année encore), j'ai choisi de regarder le journal télévisé du midi (enfin du 13h). Une coupette dans la main pour "tuer le mal dans la tête", j'ai donc regardé béatement pour la seule fois de l'année le journal de TF1, chaîne de propagande gouvernementale, qui ne pourrait faire mentir le président sur la bonne marche de notre pays.

Et bien rien, quasiment rien, queue de chi.

On parle bien d'année de réforme et non d'immobilisme. Mais c'est tout. Faudra qu'on m'explique ce qu'est une année d'immobilisme. On reste au 1er janvier toute l'année ? parce que moi ça ne m'arrange pas trop le mal de tête toute une année. 

Du coup comme me l'a dit , je laisse tomber. Mais si TF1 ne transmet plus la bonne parole présidentielle, cette fois-ci Nicolas Sarkozy est foutu.

Mes inquiétudes pour Nicolas Sarkozy

Bonne Année,
Bonne Chance,
Moi je m'en fous.

C'est un peu ce que j'ai retenu des voeux du président Nicolas Sarkozy. Et oui, c'était vendredi 31 vers 20 heures. Enfin je crois. Parce qu'en réalité je n'ai pas regardé. Donc je ne sais pas si c'était un bon cru ou une piquette. Il faut dire qu'on était déjà à l'apéro. Et Nicolas aussi je pense. Les voeux sont pré-enregristrés, non ?

Donc comme tout bon blogueur politique (et de gauche, cette année encore), j'ai choisi de regarder le journal télévisé du midi (enfin du 13h). Une coupette dans la main pour "tuer le mal dans la tête", j'ai donc regardé béatement pour la seule fois de l'année le journal de TF1, chaîne de propagande gouvernementale, qui ne pourrait faire mentir le président sur la bonne marche de notre pays.

Et bien rien, quasiment rien, queue de chi.

On parle bien d'année de réforme et non d'immobilisme. Mais c'est tout. Faudra qu'on m'explique ce qu'est une année d'immobilisme. On reste au 1er janvier toute l'année ? parce que moi ça ne m'arrange pas trop le mal de tête toute une année.


Du coup comme me l'a dit , je laisse tomber. Mais si TF1 ne transmet plus la bonne parole présidentielle, cette fois-ci Nicolas Sarkozy est foutu

Désespérant

Parfois, c'est désespérant.




d'après draft.blogger.com/stats