samedi 12 novembre 2011

Le député est un barbon à renouveller

L'assemblée nationale est une vieille maison, peuplée de vieux messieurs. La moyenne d'age est de 59 ans et quelques. Presque l'age de la retraite. (source )
Et alors ? Et bien rien. 
Tout reste en l'état. Le parti socialiste n'est pas en reste. Cela fait 20 années que l'on ressort les mêmes arguments. La place de député (cela marche aussi avec sénateur, maire, conseiller général) est difficile à obtenir. La position de sortant facilite la ré-élection. Alors surtout . Du coup mécaniquement, la moyenne d'age ne peut qu'augmenter. 

"A l'Assemblée nationale, les élus de moins de 40 ans
sont neuf fois moins nombreux que ceux de plus de 60 ans. "

L'assemblée nationale est une assemblée d'hommes. La parité est toujours une cause à gagner. Mais le renouvellement des générations semble impossible. Le député ne peut être la représentation du corps électoral. Le scrutin majoritaire à deux tours empêche toute surprise et surtout favorise les poids lourds chez les partis politiques.
L'an prochain, on vote pour les . Et rien ne changera pour le coup. L'UMP est fragilisé par des sondages calamiteux. Pas question de faire la révolution dans sa représentativité. Le PS a trop besoin d'apparaitre comme un parti uni pour qu'il s'empêche de prendre un risque avec des candidats sans étiquettes.
Et alors ? Et bien rien.



2 commentaires:

  1. Avec Yvette Guilbert ou bien, aujourd'hui, avec Entre deux caisses, chantons en chœur et en rigolant :

    Prenez un vieux, prenez un vieux
    Vous vous en trouverez bien mieux

    Répondre
  2. En même temps, si c'est pour mettre en place de jeunes apparatchiks ... La question fondamentale pour moi reste l'ouverture du système d'investiture, à des vieux, des blancs, des jeunes, des jaunes, qu'importe, mais pas au seul sérail !

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !