mardi 29 novembre 2011

La mort par rumeur

C'est une triste histoire, de celle qui marquera durablement tous les protagonistes.

Un homme âgé de 65 ans est mort hier à Brest, par erreur, à la suite d'une rumeur de pédophilie et alors que la police venait de l'interpeller (source ). Cela pourrait rester un fait divers. Mais ...

Hier soir on a pu entendre le témoignage de la maman d'un enfant de la maternelle près de laquelle le papy se promenait. (source , journal de 18 heures du 29/11/2011). Cette mère de famille ne regrette pas la mort de ce grand-père bien au contraire. Il y avait un doute, une rumeur. Cela pouvait être un mal-entendu. Mais au lieu de cela cette mère de famille voit dans cette mort un soulagement. Pas le moindre doute dans les paroles, elle aurait voté sa mise à mort, sans preuves, rien qu'avec ses suspicions.

Peux-t-on lui en vouloir, peux-t-on le lui reprocher ? Jour après jour, nous sommes immergés de faits divers sanglants, meurtriers dans lesquels trop souvent les victimes sont des enfants. Alors quand les on-dit sont si puissants, toutes les dérives sont possibles. Le témoignage de cette femme est marquant par son absence d'empathie et d'incertitude.

Je me demande juste si elle a dormi cette nuit.

1 commentaire:

  1. Elle fait m'a effrayée, cette "jeune" mère. Elle m'a donné honte d'être brestoise.

    Que sont les hommes??? Ne seraient-ils pas ce visage, en France en Chine, histoires différents, mais hommes pareils au final. Par leur comportement.

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !