vendredi 11 novembre 2011

Bougrab, la ministre qui m'énerve

Il parait que Jeannette est "blessée". Elle participait hier à la sur la nationalité. Le parti majoritaire connaît mieux que les autres les des français. En plein crise économique et financière, en plein débat budgétaire, l'UMP parle de la nation dans la mondialisation. 

Alors que l'on voit les chefs de gouvernement être remplacé (tel ) à la demande des marchés, le parti présidentiel devrait plutôt se demander quel est le poids du citoyen devant la mondialisation. 

Jeannette Bougrab est fille de harkis. Elle racontait hier soir sur le parcours de son père, de sa famille. Elle racontait une histoire qui ne serait plus possible aujourd'hui. Serait-elle française aujourd'hui si on suivait la proposition de son parti politique : "pour acquérir la nationalité française, une personne devra, à sa majorité, en faire la demande."

Et que dire du parcours de père ? Il doit sa nationalité à son combat pour la France. Et si on suit le déroulé de son intervention, les futurs français devraient être dans la légion étrangère ou dans les équipes de football. Préférant noyer le poisson, elle refuse de remettre en cause son appartenance aux idées majoritairement développées par son parti politique.

L'extrait d'Europe1

2 commentaires:

  1. Jeannette Boughrab reste au gouvernement espérant que les conditions de la communauté harki s'améliorent. Elle s'imagine qu'en étant maintenue, elle permettra de les réhabiliter. Elle fait des erreurs mais elle a le mérite d'être plus franche et directe que beaucoup d'autres. Comme elle baigne dans les mensonges historiques, elle n'a pas encore compris que se taire est la dernière chose qu'elle devrait faire. Surtout que beaucoup d'enfants d'harkis préfèrent aujourd'hui s'adresser même à ceux que l'on nomme "les enfants du FLN" plutôt qu'à des hypocrites qui n'ont jamais été leurs amis.

    Répondre
  2. Jeanette finira comme les autres ex-représentants de" la diversité" de l'UMP : cocufiée et déçue.

    Elle devrait en parler avec Yade, Dati et autres Amara, elles auraient tout un rayon à lui raconter.

    L'UMP est à l'image de la politique française dont le profil général est : mâle, de type européeen, issu de CSP + et agé entre 50 et +.

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !