jeudi 17 novembre 2011

Avec moXdération

Ça devait arriver.
A force d'attendre un mauvais accord, le débat dérape entre le PS et EELV.
Et ça pinaille encore, le tout sous couvert de marchandage de places éligibles dans les circonscriptions.
Amis verts on a très bien entendu vos avis et vos choix...

En cette journée du beaujolais nouveau, la piquette du primeur me reste dans le gosier. La gauche doit gagner en 2012. Le PS le peut-il seul ?

Blog itinérant

2 commentaires:

  1. Reste un accord historique sur la sortie du "tout" nucléaire. Arrêt de 24 réacteurs tout de même...

    Répondre
  2. @Stef,

    L'arrêt de 24 réacteurs (qui auront entre 43 et 48 ans), ne revient qu'à entériner la fermeture inévitable de très vieux réacteurs. Ce n'est pas une avancée.
    Dans cet intervalle de temps combien de Fukushima pouvons-nous assumer en France? (je rappelle qu'en France nous sommes passés 5 fois dans l'histoire à un poil d'un accident majeur type Fukushima ou Tchernobyl. Lire les dossiers du Canard pour les détails).

    @David,

    Tout le monde à EELV ne trouve pas que ce marchandage de places des deux partis est de bon goût. A lire les listes de discussions interne je dois dire qu'ils sont extrêmement minoritaires chez les militants.

    Personnellement, et nous sommes de nombreux écolos à penser cela, nous trouvons que l'abandon de l'arrêt du nucléaire ne vaut pas 15 ou même 30 ridicules petites écharpes EELV.

    Pour que le PS puisse gagner, il faut qu'il respecte ses partenaires et concèdes des choses. Or, et je peux me tromper, j'ai la furieuse impression que le PS a fait signer un accord s'alignant sur le programme de François Hollande. Quel est l'intérêt? Autant adhérer directement au PS, non?

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !