dimanche 18 septembre 2011

Le temps du mépris et la batavie

Je viens de lire le billet de Nicolas, sur le weekend des .
Je viens de voir les images d'Aubry, de Désir et de Mélenchon sur itélé. Les journalistes se sont régalés de la cohue et des invectives du public "ami". 

Je plains Mélenchon. C'est à croire, qu'il ne connaît pas le Parti Communiste. C'est leur au Bourget. C'est leur weekend. Ils n'ont peut-être plus que ça comme élément fédérateur de leur passé, de leur gloire. 

C'est leur , celle de leurs , pas celle de Mélenchon, pas celle de ces candidats aux primaires, Aubry, Royal et Montebourg.

Mélenchon et son "temps du mépris qui est fini", tout ça parce que le Parti Socialiste se déplace à la fête de l'Huma. Il n'a pas compris. Il est le candidat par défaut du PC. Et ce dernier sait très bien qu'il vaudra mieux préférer se battre pour des circonscriptions que pour un nombre à deux chiffre aux futures élections.

C'est fait, je vote Hollande aux primaires.

5 commentaires:

  1. Yes ! :-) Pense à te référencer sur http://toushollande.fr/ si tu le souhaites

    Répondre
  2. Yes aussi !

    Ca s'arrose !


    Ca me frappait, ce matin, ces blogueurs non communistes qui s'approprient cette fête...

    Répondre
  3. Entièrement d'accord!

    Répondre
  4. Romain, c'est ce que j'ai fait avant de lire mon journal et de boire mon café. C'est dire combien j'étais préssé.

    Nicolas, j'aime bien les coco, toute une histoire de famille... Mais je les connait bien et on ne peut pas dire qu'ils soient tendres avec les socialos. Ce que je leur rends bien.

    ElCamino, merci merci merci

    Répondre
  5. Très bonne analyse de la situation.
    Espérons que nos concitoyens réfléchissent suffisamment pour faire le bon choix, François HOLLANDE

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !