vendredi 9 septembre 2011

Guérini, puisqu'il faut en parler du mentaure

Le propre du militant politique de base est de n'avoir aucun compte à rendre. Il est libéré des copinages en tout genre, des calculs en tout genre sur les stratégies des responsables ou des cadres du même parti.

Guérini, même en 2007, au pire de la campagne présidentielle pour , s’insupportait. Bien loin des idées de la politique, on sentait déjà le capitalisation d'un placement. Facile à dire aujourd'hui, quand l'homme est à terre, et que tout le monde s'en détourne, je ne prends aucun risque.

Il faut saluer Harlem Désir et surtout Arnaud Montebourg qui ont tenus des propos loin d'être aussi sibyllins que bien d'autres. Guérini est laché. Il doit démissionner de la présidence du 
Conseil Général. Mais surtout il ne sert à rien d'attendre sa mise à l'écart du Parti Socialiste, il faut avoir le courage de le virer. 

Association de malfaiteurs, on ignore quels sont les dommages pour l'image du PS. Les médias font leur travail en rappelant les liens qui unissent les candidats aux primaires. Il est grand temps de faire du ménage, surtout quand on commence à parler des .

2 commentaires:

  1. Saluer Montebourg, sans aucun doute sur cette histoire. Mais harlem Désir, non alors, il fait partie tt de mêm des 26 membres du bureau politique a avoir refusé le rapport accablant de...Montebourg !

    Répondre
  2. Corto74 a raison!De plus cela arrive un peu tard.La tâche salit déjà le PS!Dommage pour les anciens premier(e)s secrétaires Hollande et Aubry qui ont refusé le nettoyage par calcul politicien!

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !