samedi 20 août 2011

aujourd'hui ? Rien ! et on en s'en moque

Depuis que je me suis aperçu hier que j'ignorais quel était le jour de la semaine, je suis en pleine extase. Sisi, Et pas rien qu'un peu !

Il faut dire que l'on prend son temps depuis quelques jours. Bien sûr les valises sont toujours prêtes, c'est même une des caractéristiques de cette famille. Valises, routes, repas, dodo, valises, etc. Donc je me répète, on prend son temps. Il faisait tellement chaud cet après-midi, que j'avais décidé de regarder passer les vélos, assis sur un banc.

Les voitures avaient cette fois-ci décidé d'être aux abonnés absents. Je ne peux pas leur en vouloir. Un peu plus tard, on a décidé de se diriger vers la plage. Quel bonheur ! Se rendre à la plage quand on en a envie.  Faire quelques mètres, garer sa voiture, et se baigner quand tout le monde est déjà reparti. 

Je dois vous avouer que la mer était belle. Elle était si calme. Sur la plage, tout le monde semblait apprécier ce moment de douceur. La chaleur s'en allait petit à petit. On respirait enfin. Et au loin , on devinait la côte encore surchauffée par le soleil de la journée.

On me dit que les vacanciers commencent à repartir. Je n'en sais rien, je peux rester encore un peu. Rien qu'une fois encore, je voudrais profiter du jardin, du sable et de la mer. Encore une fois, aller voir la basse-cour, les chevaux et les ânes, en faisant attention aux orties parce que les claquettes ne sont pas très adaptées. 

Prendre le temps de se dire qu'une fois encore les vacances ne sont éternelles, et qu'il faut en profiter.

3 commentaires:

  1. Eh oui, depuis que je suis en retraite, j'apprécie beaucoup de prendre mon temps...

    Répondre
  2. Jolie manière un peu mélancolique de décrire les vacances...mais les instants comme ceux-là, entre parenthèses, entre orties et canards duveteux, ils sont là, partout. Il faut juste obliger nos yeux à s'ouvrir dans une autre dimension.

    Répondre
  3. je kiiiiiiiiiiiiiiiiiife ce billet !

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !