vendredi 22 juillet 2011

Herman Van Rompuy enterre l'Europe et sauve les marchés



J'avais ma soirée et ma nuit à attendre. J'ai alors choisi d'être un minimum attentif aux choses de ce monde. Le seul média qui marchait entre deux coupures de courant était la télévision. J'avais oublié ce que c'était le zapping. J'ai utilisé la télécommande du mieux que j'ai pu. L'endroit qui m'accueille pour la nuit est branché sur .

Et on reçoit tout plein de chaines ... étrangères qui baragouinent des trucs incompréhensifs. Du coup j'ai atterri sur une  d'info en continue (EuroNews). Ça parlait Euro, crise grecque, sommet européen.

Et puis j'ai cet homme-là. Il me disait quelque chose. Un air austère. Une personnalité qui s'efface dans l'arrière plan de mon . C'était Herman, le président du conseil européen. 

J'avais oublié son existence. Et pourtant il a un chouette boulot. Et pourtant à l'heure actuelle on devrait l'entendre. Mais non, il est quasi-inaudible même devant la télé, même en tendant l'oreille pour comprendre l'interprète. Cet homme est transparent. D'ailleurs cet enfant d'un ( Merkel-Sarkozy ) a comme punition de lire un texte incompréhensible surement écrit sur un coin de table par une nuée de conseillers. Comme si l'expression du président non-élu, mais désigné du conseil européen avait son importance.

Ah si j'ai aussi entendu que les "" avaient accueilli favorablement à la "hausse" les conclusions du sommet extraordinaire européen. Les grecs peuvent souffler, Herman Van Rompuy s'occupe d'eux, ... ou pas.

3 commentaires:

  1. Ce matin, grand numéro de bonimenteur de Pécresse sur RMC ...

    Répondre
  2. les bourses ont aimé l'annonce

    Répondre
  3. Sûr que c'est bon de se les toucher les bourses quand tout va bien.
    Ah misère de misère!

    Répondre

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !