mardi 12 avril 2011

Le vote blanc est une tromperie

J'ai reçu un courriel d'un futur candidat à la présidence de la République, . Il a un combat qu'il mène avec constance depuis longtemps : le vote blanc. Il s'est invité dans la future campagne. 
Et d'une façon assez directe, puisqu'il pose un ultimatum : (source )
Les réformes immédiates à faire
Pour redonner une vraie démocratie à la France il faut :
– reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé ;
– loi de 1995 de financement public des partis politiques pour éviter le bipartisme (avec prise en compte de la proportionnelle) ;
– loi concernant l'Inéligibilité à vie de tout élu ayant été impliqué et condamné dans le cadre de la gestion de fonds publics ;
– loi interdisant l'amnistie des élus… ;
– d'autres réformes dépendant de la réforme territoriale restent à l'ordre du jour.
Une candidature jusqu'au bout si...
Gérard Gautier maintiendra sa candidature jusqu'au bout, si, dans l'urgence, les parlementaires ne prennent pas conscience de leurs responsabilités en votant ces lois avant la fin de l'année.
Sa décision sera déterminée en fonction de la volonté des parlementaires de mener à bien les réformes institutionnelles fondamentales dont les décrets d'application seront promulgués.


Le vote blanc est un véritable enfumage. A quoi pourrait servir de comptabiliser le vote blanc à chaque élection. S'il s'agit de prouver d'une partie des électeurs ne se reconnait pas dans les listes ou les candidats en compétition, l'abstention nous a montré dernierement encore le peu d'empressement de nos concitoyens à utiliser leur bulletin de vote. Et la seule solution est d'entrer dans le combat politique en étant acteur de ses choix et de ses orientations. 

Et s'il s'agit de bloquer l'élection par un vote blanc massif ou majoritaire, que fera-t-on à ce moment-là ? Une nouvelle élection ? Les assemblées locales ou nationales seront bloquées en attendant que l'électeur veuille bien faire son choix. Ainsi on laissera les sortants gouverner et les administrations sans aucun contrôle.

Autant aller en .

10 commentaires:

a dit…

On est d'accord ! Par contre, ses autres propositions doivent être étudiées, notamment la proportionnelle et le bipartisme : à cause de ça c'est le bordel à l'UMP et à gauche on serre les fesses.

a dit…

pour le vote blanc, imagine en 20012 s il avait ete comptabilise. si il y avait eu 60 pourcents de vote blanc... la, on aurait eu une vraie remise en question de notre societe. et c est principalement parce que le vote blanc n etait pas comptabilise qu on en est la aujourd hui

a dit…

Ju,

Tu parles de 2002 ?

Il n'y a pas eu 60% de votes blancs mais au contraire une participation record.

Avec des si...

a dit…

David,

pour infos, meme en belgique ou le vote est obligatoire il me semble, la plupart de ce qui ne se déplace pas prefere payer l amende que voter

A vérifier

a dit…

ben oui, une participation reccord mais si le vote blanc etait compte je pense que beaucoup moins de monde aurait vote Chirac a contrecoeur. ils auraient vote ni pour l un ni pour l autre puisau ils ne voulaient aucun des deux.
oh le lapsus de clavier entre 2002 et 2012, je me fais peur toute seule !
et voter blanc, c est participer puisque c est voter...

a dit…

Ju,

Ca n'est qu'un leurre. Le problème de notre démocratie est autre : manque de proportionnelle, ... Il suffit de 25% des voix pour diriger un pays.

Anonyme a dit…

Pour ne pas parler dans le vide (le vote blanc est également censuré en Belgique), allez vous informer sur www.vote-blanc.org, le site de l'Association pour la reconaissance du vote blanc.
GG est un candidat potentiel (qui n'obtiendra pas les conditions requises), pas un futur candidat.

Anonyme a dit…

Alors selon vous si l'électorat ne se reconnait plus dans ses politiques: c'est la faute de l'électorat......

a dit…

Cher anonyme,
Tout à fait. L'élu n'existe que par le vote. Les électeurs sont responsables de leurs votes.

a dit…

Un peu de bonne foi peut de temps à autre servir à défaut de correction. Les lunettes embuées des esprits partisans amènent à avoir la vue très courte. J'ai connu des militants du P.S mieux inspirés. Il en est même qui souhaitent la reconnaissance du vote blanc.

Je pense que le terme "enfumage" est de trop et ne respecte pas les électeurs qui votent blanc plutôt que de s'abstenir (ce qui fait le jeu des partis extrêmes voire xénophobes et racistes ce dont semble se satisfaire le tenant du blog) lorsqu'ils se trouvent devant le choix entre un "cheval borgne ou un aveugle" ou un "ripoux ou un pourri."

Ce qui existe malheureusement...

Toutes explications sur le site :

Enregistrer un commentaire

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !