Pages

lundi 27 septembre 2010

La dinde de la farce

Pfou !!!
Deux fois en une seule journée.
Deux fois.

Les "beaux" mots au sujet de Rachida Dati continuent encore et encore, à lire pour ceux qui arrivent de l'étranger.

Voilà Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, parti présidentiel, qui vole au secours de Ségolène Royal.
Vous pourrez admirer le talent du comique, qui après un beau mot, réussit à garder son calme.

"dinde de la farce".

Je désire une seule chose, et j'espère qu'elle se réalisera sous l'objectif d'une caméra.
J'espère qu'un jour (assez proche) Ségolène Royal aura l'occasion de croiser Dominique Paillé, pour lui demander de répéter de vive voix et devant l'intéressée, ses beaux mots.



la mutagénèse dirigée


Au départ je voulais réagir à la dernière création humoristique d'un politique local.
Mais bon l'actualité va plus vite qu'un weekend pluvieux. Avec un dimanche aussi humide il faut croire que chacun n'avait rien à faire que de regarder chez son voisin.

Depuis dimanche midi, cette histoire de lapsus me navre.
Vous pouvez me dire que j'en parle aussi, mais c'est bien pour une fois rendre hommage à Madame Dati. Et pourtant je ne suis pas un fan de ses propos, de ses postures et de sa politique. Son ministère fut un naufrage. Mais l'ensemble des propos graveleux que j'entends sur un lapsus à la con, me glace.

Je me dis que l'image du net est prend un coup, et ceux des blogs encore plus.

Du coup ce titre "la mutagénèse dirigée" va comme un gant à ce buzz. D'un propos involontaire, on attaque violemment une femme pour ce qu'elle est, pour ce qu'elle représente en tant qu'individu. Ce n'est plus la personne politique qui est visée. Ha, les imbéciles qui pensent avoir raison de se moquer, vous aurez réussi à me rendre Rachida Dati sympathique.

dimanche 26 septembre 2010

Le tuteur

crédit photo :

De temps à autre, on a vraiment l'impression que le temps yoyote. La rentrée est déjà loin. Les dossiers sont sur la table, les syndicats sont dans la rue. Et pourtant, quand on allume sa téléradio, on nous parle de la dernière petite phrase.

Hier, c'était Bartolone qui sans dire une énormité, mettait le feu. Mais comme le temps est un peu humide, cela ne s'est pas beaucoup propagé. Ne soyons pas dupe, les jeux sont faits. Ni Royal, ni Hollande et surtout pas Valls ne seront en mesure de battre DSK-Aubry. Il suffisait de les entendre pour comprendre.Ils veulent durer le plus longtemps dans un cirque médiatique pour seulement encore exister. Leur mécontentement n'était que pour la facade.

Dans mes vapeurs, j'en étais là de mes réflexions. Quand ce matin, le mot est ressorti. A nouveau.
Le . 
J'avais eu affaire à ce propos après une affirmation de FC sur GS. (pour ceux qui suivent). Ainsi donc même le premier des ministres de ce gouvernement affirme que Sarkozy n'a jamais été son mentor. Pour ceux qui suivent un peu la cuisine politique cela semble un telle évidence. Mais comme le temps ne tourne plus rond, on voudrait croire que Fillon cherche à se détacher de Sarokzy.
La popularité relative de Fillon n'est liée qu'à la façon dont Sarkozy mène le jeu gouvernemental. Il aurait suffit qu'il laisse un peu de champ à Fillon. Celui-ci en première ligne se serait retrouvé bien vite dans la marmite des réformes impopulaires.
Non, Fillon n'a pas besoin de mentor, il est juste le tuteur de Sarkozy. Et le problème de celui-ci est  tel que sans tuteur, il risque de plier.

samedi 25 septembre 2010

mercredi 22 septembre 2010

la cape du torero


En traînant de ci de là, j'ai cru lire chez beaucoup de commentateurs professionnels et les blogueurs (, , , ) un certain scepticisme sur la menace terroriste actuelle. 
La communication gouvernementale est réglée et la petite musique est reprise en écho dans les médias. Déjà on entend qu'en cas de crise majeure, la population est mieux à mène de réagir favorablement. 
Est-il pertinent de communiquer à ce sujet? Avant 2001, on considérait qu’il ne fallait pas affoler la population. Cela a changé après les attentats de New York: on estime qu’une population informée résiste mieux à une menace, et au choc d’un acte majeur. On augmente ainsi sa capacité de résilience. Le revers de la médaille, c’est celui de la lassitude et du discrédit de la parole politique à la longue. Source Libération 21/09/2010. Jean-François Daguzan spécialiste du terrorisme à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et auteur de Terrorisme(s), abrégé d'une violence qui dure -éditions du CNRS-)

Alors j'entends déjà les critiques si le pire arrivait. L'horreur serait de ne pas avoir pris la mesure du risque encouru. Sauf que depuis un certain temps, dès que le gouvernement Fillon est en délicatesse, on agite un foulard rouge de préférence pour divertir la population. On aura eu l'identité nationale, l'insécurité, l'immigration, les Roms.
Alors comme toujours quand la parole du politique est discréditée, on a du mal à la croire une nouvelle fois. On ne peut qu'espérer que dans quelques jours, la menace aura diminuée. Le gouvernement pourra alors se féliciter de son action. 
Sauf qu'à force de tirer en l'air, il ne lui restera plus de cartouches. Mais je suppose que l'imagination de certains communicants est sans limite. En attendant le taureau s'agite devant ce nouveau foulard rouge.

mardi 21 septembre 2010

union, détermination et conviction

C'est beau.
C'est pas du Audiard.

C'est de l'UMPiste tendance RPRiste.

Ainsi donc Frank Cannarozzo est le candidat déclaré pour l'UMP à l'élection cantonale Aulnay-Nord.
C'est un homme politique dont on peut imaginer qu'il va assumer clairement son attachement à la politique du président Sarkozy et du Gouvernement Fillon.
Il est le candidat de la droite dure (à opposer au centrisme mou). Le résultat de cette élection sera forcément un signe pour les élections futures.
Mais à ce sujet, Frank Cannarozzo nous fait part sur le blog d'Aulnay Radical d'un commentaire dont je n'ai pas encore saisi le sens :  
assurer ma simple promotion m'aurait amené à être candidat à un autre mandat plus facile à obtenir, ce que je n'ai pas fait. j'ai volontairement choisi le combat le plus difficile parce que je pense réellement pouvoir l'emporter.
Soit Frank Cannarozzo nous parle d'un autre mandat électif
  • municipal, déjà fait
  • sénatorial, la place est prise
  • députation, c'est trop tôt
  • présidence, ce serait marrant
Soit Frank Cannarozzo nous parle d'un autre canton
  • Aulnay-Sud,  il faudra attendre aussi
  • , avec le syndrome #jeansarkozyestpartout
  • , pas de commentaire
Donc j'en suis à découvrir qu'il existerai des mandats plus facile à obtenir que d'autre. C'est sans doute vrai, mais comme déclaration de pré-campagne, j'attendai autre chose.
Cela étant, il ne faut pas s'attendre à ce que je sois tendre avec l'UMP d'Aulnay Sous Bois.

Permis à point, le ministère répond à Gérard Gaudron

Bon je vais vous la faire courte.
Depuis jeudi, je voulais vous annoncer cette nouvelle.
Le ministère a répondu à la question de monsieur Gaudron.
Et comme je ne voulais pas lui griller la priorité, j'ai attendu.
Mais là je n'en peux plus.

Pour ceux qui arrivent ici, voici le grief que je faisais à mon député :

Je vais vous laisser lire la longue .
Mais seule la conclusion est importante malgré tout.


En conséquence, il n'est pas prévu de réforme
du dispositif du permis à points par le Gouvernement.

Maintenant j'attends tout tranquillement la réponse de monsieur Gaudron.

Sachez tout de même qu'il n'est pas tout seul à avoir une idée de réforme. Le sénateur UMP de la Vienne Alain Fouché a depuis fait voter un amendement visant à réduire la durée de retrait des points du permis. Cet amendement est vivement critiqué par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et de la commission des lois qui désapprouvent cette proposition . ( source : )

Bref comme je l'avais déjà écrit, j'attends de mon député, que celui-ci aille jusqu'au bout de sa  logique, c'est à dire une proposition d'amendement. Mais le veut-il vraiment ?
AMENDEMENT : Modification d'un projet (déposé par le Gouvernement) ou d'une proposition (déposée par un député) de loi présentée soit par un député, soit par le Gouvernement, soit au nom d'une commission, au vote de l'Assemblée. (via )

jeudi 16 septembre 2010

Petite frappe d'un grand Etat

La France est un grand Etat. Je vous l'assure.
D'ailleurs c'est Pierre Lellouche qui le dit. Notre ministre des Affaires européenne a déclaré : "la patience a des limites, ce n'est pas comme cela que l'on s'adresse à un grand Etat."

La commissaire européenne à la justice Viviane Reding aura eu elle aussi des propos anachroniques. Comparer ce qui est comparable. La France de Sarkozy n'est pas celle de Pétain. Pour autant il ne faut pas craindre de dire que les agitations actuelles sont nauséabondes.

Un grand Etat devrait donc avoir un traitement particulier. Le ridicule de la saillie de M. Lellouche risque de marquer les esprits. La construction européenne même si elle marque le pas va continuer. Mais à la vue de telles déclarations je crains que l'image de la France ne l'aide pas dans la cour des Grands et des plus petits

Ce doit être un fin diplomate, Monsieur Lellouche. Et je me demande ce que cela aurait donné il y a un siècle.


Blog itinérant

samedi 11 septembre 2010

pas le moral

Je viens de lire ,
J'étais trop occupé par mes bagnoles.
Depuis j'écoute ce morceau en boucle,
alors forcément le moral ne va pas aller mieux.


Marche arrière-avant mise à jour


La résistance s'organise.
Le carrefour Nonneville-Aligre est bien vert.
Il était encore fermé il y a quelques instants.
Du coup c'est devenu une voie piétonne.

Ce n'est pas pour me déplaire.

Hier soir, j'attendais Madame.
Comme d'hab, j'ouvre le portail,
Pour qu'elle puisse y mettre son carosse.
Depuis qu'on s'est séparé de notre charette,
On préfère garer la nouvelle à sa petite place.

J'en étais là à admirer mon raisin,
Quand j'entends le bruit du gravier.
Bien trop tôt, beaucoup trop tôt.
C'est en m'avançant que j'ai eu une petite surprise.

Une belle allemande était entrée chez moi.
Enfin la carrosserie, parce qu'à l'intérieur,
Un monsieur au volant commençait à s'agiter.
Aussi surpris lui que moi.

C'est qu'il pensait s'en tirer à bon compte.
Une marche avant,
une marche arrière.
Et on remonte l'avenue ni vu, ni connu.

Mais comme l'automobiliste est un veau ou un mouton,
sa transhumance était suivi par un autre et encore un autre.

Sauf que voilà la benz est bloquée par l'arrière par les autos
qui cherchent à sortir de cette nouvelle impasse.

On n'a pas entendu bien longtemps.
A croire que tout le troupeau était effrayé,
Je n'ai jamais vu des marches arrières aussi rapides.
Et mon gravier est redevenu non caoutchouteux.

Moi qui cherche toujours des histoires,
à gauche et à droite.
je n'ai plus qu'à rester devant mon bateau,
pour attendre la fin de l'histoire.

Mise à jour
Comme l'automobiliste réfléchit parfois, il trouve sans doute que la ligne droite est la meilleure astuce pour arriver à sa fin.
Du coup les petits malins ont démonté les barrières à tort ou à raison.
Si bien que ça (re)roule. Pas grave pour la peinture sans doute ?
Faudra quand même faire attention lundi parce que mon petit doigt me dit que les bandes blanches vont finir par aussi être dessinée.

vendredi 10 septembre 2010

Urgent : Madame BARANIUC, expulsée ?

Vous pouvez envoyer des lettres personnelles ou sur ce modèle au préfet de police de Paris
 ou faxez au 01 53 71 67 23



Monsieur le Préfet de Police de Paris

Nous venons d’apprendre l’arrestation le 7 septembre à Suresnes et le placement en rétention à la Cité  de madame BARANIUC  Inna de nationalité moldave qui réside avec sa famille à Aulnay-sous-Bois. (N° étranger 7503566985).
Madame BARANIUC est en France depuis 2003. Elle est mère d’une petite Caroline née le 25 janvier 2004 à Paris. La petite qui ne parle que le français vient d’entrer au CP à l’école Paul Bert d’Aulnay-sous-Bois où elle a commencé son apprentissage de la lecture et de l’écriture dans cette langue.
La grand-mère de Caroline réside également en France.  Elle est titulaire d’une carte de résident.
Madame BARANIUC a fait l’objet le 7 février 2010 d’un refus accompagné d’une OQTF délivré par vos services.  Elle était en attente de son audience au tribunal administratif lorsqu’elle a été arrêtée.
Madame BARANIUC  a une bonne maîtrise du français. Elle a des possibilités  d’insertion professionnelle. C’est une personne connue et appréciée des voisins et des parents d’élèves d’Aulnay.
Nous ne pouvons imaginer qu’une famille soit détruite et  que cette maman soit expulsée vers son pays d’origine laissant une petite fille dans le désarroi  et la peine alors qu’elle commence sa scolarité en primaire. Par ailleurs madame BARANIUC est atteinte d’une pathologie qui nécessite des soins en France.
Pour que Caroline retrouve sa maman dans les plus brefs délais,  nous vous demandons la libération  immédiate de madame BARANIUC  et l’abrogation de l’ OQTF dont elle fait l’objet.
En espérant que vous accéderez à cette demande et serez sensible à la détresse de cette enfant , nous vous prions d’agréer Monsieur le Préfet nos respectueuses  salutations.

C'est écrit sur le panneau !

L'avenue de Nonneville pourrait être l'objet d'un roman.
Ce serait même le personnage principal.
Quand tu la prends à pied, en vélo ou en auto, il peut tout arriver.

Les travaux de l'été dure un peu plus longtemps.
C'est à côté de chez moi, vers Aligre.
Alors ce matin, du retour de la boulangerie, j'ai eu un grand sourire.

Les ouvriers ont bloqué l'accès du carrefour.
Après le bitume, on va mettre un peu de couleur sur tout ça.
Couleur verte, m'a-t-on dit.

Drôle de couleur pour l'auto.
Mais si c'est pour ma bande cyclable,
Alors je ne dirai rien.

Et les auto que faisaient-elles ?
Elles ne pouvaient pas passer.
Il y avait des barrières partout.

En rentrant de la gare ce matin,
J'ai manqué de me prendre les panneaux dans les rayons.
"DÉVIATION, ROUTE BARRÉE, SAUF RIVERAINS"

Et bien l'auto, elle ne sait pas lire.
Car elle avait décidé de passer malgré les panneaux d'information.
Et puis une auto, encore une autre, et encore.


A voir dans les autos, les conducteurs, ce n'étaient pas des sauvageons.
Ici une jeune dame bien mise,
Là un vieux monsieur, bien embêté de devoir faire marche arrière.

Comme quoi, dans notre société très malade,
Quand on lit sur un panneau que le passage est fermé
Tu as toujours quelques couillons pour croire que cela ne s'applique qu'aux autres.

mercredi 8 septembre 2010

Back Up the Flux RSS by UMP


Je suis bien embêté.
Et surtout n'y voyez aucune malice.
Je me suis désabonné du
L'information n'était pas à la hauteur de la qualité de mon Google Reader.

D'ailleurs je ne suis pas le seul.
Il en reste encore 46.
Et cela m'étonne vraiment.
Ce n'est pas beaucoup pour le parti politique majoritaire à l'assemblée nationale.

J'ai plusieurs hypothèses
  1. Il y a peu d'utilisateurs de google reader, gros doute devant la puissance de Google
  2. Benjamin Lancar, de la jeunesse pop a raison,  
  3. Ce flux est sans intérêt et l'auteur de ces lignes ferait bien de faire du ménage dans ses lectures.
  4. Décidement rien ne va plus à l'UMP, et Xavier Bertrand a perdu beaucoup d'adhérents.
  5. Tout le monde est inscrit sur plateforme de l'UMP, réseau de citoyens se regroupant autour d'initiatives pour mener des actions concrètes qui produiront des résultats concrets. Non, là, je suis méchant.
  6. La bonne parole du Mouvement populaire ne peut être que celle de Nicolas Sarkozy et de TF-Europe-1.
  7. Vous ne connaissez pas l'UMP, Xavier Bertrand, Chantal Brunel ou Dominique Paillé.
Bref je n'ai aucune explication, mais vous, vous faîtes comment pour lire les flux RSS (et ceux de l'UMP en particulier) ?

jeudi 2 septembre 2010

les bonbons de Franprix


J'ai donc fait mon curieux.
Je suis allé au Franprix, du boulevard de Strasbourg, d'Aulnay sous Bois.

Cela a m'a rappellé mes années parisiennes où je descendais au franprix d'à côté.

Première surprise, pas de manifestation.
C'est le jour du marché.
Et le magasin Franprix est l'attraction.
Les commentaires vont et viennent dans les rayonnages.

A l'entrée une petit panier rempli de bonbons accueille le visiteur.
  • Tiens des bonbons, dit la dame d'un âge certain.
  • C'est pour mieux nous accueillir, je lui répond.
  • C'est bien , c'est propre.
  • Pourtant son ouverture a été critiqué.
  • Bien sûr, elle me répond, à cause de la concurrence. Mais on en avait besoin. Et puis chez *** il abuse un peu avec les prix.
J'ai donc fait le tour et mes achats.
Allez comparer avec Monop, ou Carrefour.
Mais je l'ai un peu fait.


Mais je me dis que la petite dame avait sans doute raison. On doit se réjouir d'avoir un centre si attractif. Et au grognon que je connais assez bien, je lui dirai d'aller aussi chez les commerçants. C'est toujours beau de donner des leçons sur le petit commerce mais encore faudrait-il y aller !

Par chance je n'ai pas encore de binocle accroché sur mon nez. Mais on me dit qu'un septième lunettiste (chiffre non vérifié) vient de s'installer sur le boulevard de Strasbourg. Mais là malgré ma vue espiègle je n'ai encore rien lu. Ils sont miro au quoi ?