Pages

mercredi 10 juin 2009

à Aulnay aussi, le vert était dans le vote


Avoir un emploi du temps chargé permet souvent de devoir remettre au lendemain les corvées que l'on avait prévues.

Aussi après un dimanche de défaite et , il faut bien se remettre au clavier, même si je n'avais pas lâché ma souris depuis dimanche soir.

Les français comme les européens ont donc voté ce dimanche avec une abstention record, favorisant les pouvoirs en place. Tout a été dit sur la participation, mais seul le résultat compte.

Il faut bien sûr avoir deux lectures sur le scrutin. A l'échelle du parlement européen, la droite européenne du PPE progresse, les partis sociaux-démocrates régressent évidement, et les verts passent . Bref ce n'est pas le raz de marée écologiste annoncé comme on l'a entendu en France. Plus de la moitié des élus du groupe écologiste sont les élus de deux pays (14 français, 14 allemands).


En France, je dois saluer le travail de terrain de mes camarades. Mais en faisant de son axe de communication l'antisarkozysme, la direction du PS a considérablement réduit sa portée politique. La faible popularité de M. Sarkozy fait que dans un scrutin extra-national, les électeurs mécontents vont choisir entre l'abstention ou l'originalité. J'entends bien l'UMP dire qu'elle a gagnée cette élection. Mais à 28 %, sans alliés fiables, le scrutin est en trompe l'oeil.
Je crois aussi que les électeurs se sont détournés du Modem à cause du monologue de son président Bayrou. En choisissant de devenir l'ennemi numéro un de Nicolas Sarkozy, François Bayrou a choisi d'anticiper un combat de présidentiel, sauf que ce n'était pas l'enjeu. Tout le monde le savait sauf lui ?

Le Parti Socialiste n'est plus en panne. Pour cela il faudrait encore avoir un moteur. A force de s'épier les uns et les autres, les dirigeants n'ont pas vu le décalage grandissant avec leur électorat. Et cela continue, le conseil national du parti n'a donné aucun gage à ses militants sur un éventuel changement de gouvernance. Le renouvellement doit attendre ...

A Aulnay Sous Bois, les résultats sont sensiblement identiques a niveau national, avec une participation plus faible. Ce qui me fait dire qu'il ne faut surtout pas tirer de conclusion trop hâtive, comme nous avons pu le lire chez La droite aulnaysienne voudrait rejouer le match. Le pompon revient à l'Association Réussir l'Avenir. Le rédacteur de cette association arrive à se satisfaire du résultat avec 7,93% des inscrits, soit 3 381 votants et 26,75% des exprimés, et cela en rejetant le résultant de la liste antisioniste sur le Parti Socialiste. Voici un raccourci très original mais qui fait fausse route.

or others:

Mon inquiétude vient des 545 électeurs de la liste antisioniste du sinistre Dieudonné. Cette liste recueille de nombreux votes dans le canton nord. (Croix Rouge, Ormeteau, Paul Eluard, Bougainville, Jules Ferry). Avec un taux de participation extrêmement bas, cela montre qu'une liste avec un discours opportuniste, basique et haineux peut mobiliser une frange de lectorat. Les dirigeants politiques ne peuvent rester insensibles à cela. La démocratie ne peut se satisfaire d'un électoralisme communautaire.


source : , , , ,
photo :


dimanche 7 juin 2009

Une belle baffe

Tout est dans le titre.
Mais on y reviendra dans quelques jours.

samedi 6 juin 2009


Cette émission ne pourrait pas être diffusée en France.

Ismaël, 18 ans, habite Aulnay Sous Bois

Ismaël est un jeune malien de 18 ans scolarisé, depuis la rentrée scolaire 2008-2009, au lycée Voillaume d'AULNAY S/S BOIS.
Il suit avec assiduité une formation d'électrotechnicien en classe de seconde BAC PRO 3 ans.
Vendredi 22 mai 09, le préfet de Seine Saint Denis a refusé de lui accorder un titre de séjour étudiant et lui a notifié l'obligation de quitter le territoire dans le délai d'un mois.
Nous refusons qu'une chaise soit vide en classe de 1ère BAC PRO ELECTROTECHNIQUE à la rentrée 2009.
Ismaël doit pouvoir pouvoir poursuivre ses études en France auprès de son frère ainé, père de 3 enfants français et résidant légalement en France.

vendredi 5 juin 2009



source :

Trois repas à l'Elysée




Tout cela à cause de trois repas pris à l'Élysée.

Si M. Bayrou a des informations sur Daniel Cohn Bendit, il devrait les donner. Revenir sur des insinuations anciennes, n'avoir aucun élément nouveau à apporter, est un discours populiste.

Il en est de même quand
Si le scrutin montre dimanche que cette affaire "était une vaste entreprise pour essayer de créer un courant, ou, en tout cas, des mouvements d'opinion qui n'existent pas en réalité (...) je dirai tout ce que je sais des sondages et des manipulations. Et je dirai qui et je dirai comment", a-t-il averti.
S'il a des éléments à charge contre des manipulations, c'est maintenant qu'il doit en apporter la preuve. Pourquoi attendre lundi comme il se sous-entend, si ce n'est pour exister médiatiquement.

Je commence à voir dans M. Bayrou, le militant d'une seule cause : la sienne.

Bref, tout cela ne va qu'aggraver la démobilisation des électeurs.

Et l'Europe dans tout ça, cela fait combien de repas à l'Elysée ?

source : , ,

mardi 2 juin 2009

Gérard prend le RER.

Et j'attends qu'il pose une question au gouvernement sur la modernisation de la ligne du RER B.

Au bout de 2 mois, il apprend en se promenant avec ses amis que l'escalier mécanique est Hors-Service.
Il nous informe qu'il a écrit au président de la SNCF.
Ouahhh le président de la SNCF est mis au courant des problèmes techniques aussi pointus que les dysfonctionnements des escaliers mécaniques. Je pense qu'il doit se sentir interpellé par la missive d'un député de la République.

En bref, M. Gaudron devrait arrêter de communiquer à tort ou à travers. Informer c'est bien, agir c'est mieux. C'est pour quand la réparation du l'escalier ?



Le député Gérard Gaudron s'est rendu compte vendredi que l'escalier mécanique de la gare d'Aulnay-sous-Bois était toujours hors service et devait être réparé avant le 30 mai.

Face à ce problème qui perdure, il a immédiatement écrit au Président de la SNCF pour obtenir des explications et a demandé que cette situation soit réglée dans les plus brefs délais.

L'accessibilité des lieux publics constitue une priorité à laquelle est attaché le député.

Enfin le rédacteur de ce petit message ci dessus devrait savoir qu'il ne faut jouer avec les dates de publication des messages. Et oui, celui est daté du 29/05, mais a été mis en ligne seulement ce mardi 2 juin. Preuve que la spontanéité n'était pas aussi pressée que cela.

source : , ,

En allant coller, ... j'ai vu des barbouzes


Je suis tombé sur l'affiche de Dieudonné et ses comparses pour les Européennes.

La mise en scène est recherchée, les personnages identifiés.
Dieudonné a le regard de l'acteur quand il sortait une vacherie sans avoir l'air d'y toucher. Vacherie qui ne me fait plus rire depuis bien longtemps.

Soral est droit comme "i", sérieux et grave. L'extrème droite n'est pas contente.

Gouasmi est lieu tout en bonhommie. Il est fort heureux depuis qu'il a annoncé que les "responsables du Hamas" et ceux "du Hezbollah" soutenaient la liste "antisioniste". ()

Enfin le rabbin est là pour la frime. Il n'est pas candidat. Et puis c'est toujours la preuve qu'il n'y a pas d'antisémitisme dans les propos de ces candidats.

Et maintenant un petit jeu, remplacez chaque mot 'sioniste', par juif, breton, arabe, corse, turc, ...

Bref voici le
  • Faire disparaître l’ingérence sioniste dans les affaires publiques de la Nation.
  • Dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie du Sionisme.
  • Eradiquer toutes les formes de Sionisme dans la Nation.
  • Empêcher les entreprises et les institutions de contribuer aux efforts de guerre d’une nation étrangère qui ne respecte pas le Droit International.
  • Libérer notre état, notre gouvernement et nos institutions de la main mise et de la pression des organisations sionistes.
  • Libérer les médias pour une pluralité de l’information afin de promouvoir la liberté d’expression.
  • Promouvoir l’expression libre de la politique, de la culture, de la philosophie et de la religion et les libérer du Sionisme.
  • Redonner le pouvoir à la France et aux Français selon les nouvelles règles géopolitiques et économiques sur les grandes questions qui engagent la responsabilité de la Nation.
  • Ne plus engager la France dans des guerres de colonisation et rapatrier nos armées postées en Afrique, en Afghanistan et partout dans le monde.
  • Exiger un référendum populaire pour tout nouvel engagement de la France à l’étranger.
  • Etablir un projet de loi pour interdire aux binationaux de participer aux guerres sans mandant explicite de la Nation.
  • Interdire toute milice quelle que soit sa confession religieuse.
  • Instaurer un dialogue national de sensibilisation pour un projet de société qui exclut toute apologie du Sionisme.
  • Etablir le mode de scrutin à la proportionnelle afin que toutes les composantes de la société soient représentées.
  • Militer pour l’instauration d’une société de justice, de progrès et de tolérance.

'Éradiquer', 'faire disparaître', 'interdire', ce n'est qu'une terminologie d'extrémistes dangereux.

Mon petit doigt me dit que certains sont tentés par ce vote. Si cela est vrai, notre démocratie est en danger.

lundi 1 juin 2009

Tripatouillage électoral en vue ?

Le redécoupage des circonscriptions va évoluer. C'est un fait, une demande des sages du conseil d'Etat.

Pour avoir connu le charcutage de 1986 par M. Pasqua de mon département des Côtes d'Armor, je suis convaincu qu'une orientation politique se prépare. M. Marleix, secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales, a déjà travaillé sur le sujet en 1986.

Plusieurs possibilités de manipulation existent. La plus criante serait de ne pas toucher au circonscription acquise à la droite, de réduire celles du principal opposant ( le parti socialiste) et de favoriser les extrêmes (ici le parti communiste). Cela permettra peut-être à la commission électorale de faire croire que le pluralisme est sauvé.

Il est d'ailleurs fort étonnant que l'on accepte de laisser 11 postes aux français de l'étranger. à lire sur l'express



Mais j'apprends avec une certaine surprise que le parti socialiste de Seine Saint-Denis demande . La ville d'Aulnay Sous Bois, forte de ses 80000 habitants est la troisième ville de ce département (13éme rang régional). Elle est traversée par une partition entre le Nord et le sud. Cette partition économique et sans doute psychologique ne doit pas être à nouveau accentuée par une problématique territoriale.

Aux petits tripatouilleurs de tout bord, prenez garde de ne faire tourner la mayonnaise électorale. C'est souvent difficile à ravoir.

à suivre...


source : , ,