Pages

dimanche 31 mai 2009

Trois bonnes raisons pour ne pas voter pour eux

Mon petit doigt me rappelle que c'est la dernière ligne droite pour la campagne des européennes. Pour rappel à ceux qui débarquent, le vote pour les élections européennes a lieu le dimanche 7 juin.
L'UMP cherche à surtout favoriser l'abstention. La majorité présidentielle fait campagne en rappelant sa volonté d'ouverture à gauche. Mais au niveau européen pas d'ouverture, mais un vrai conservatisme revendiqué avec pour tête de pont le président de la commission européenne, M. Barroso.
Et dès qu'un ministre d'ouverture, ancien socialiste, M. Kouchner, doute de son choix, nous avons une levée de bouclier et un démenti immédiat. L'ouverture se ferme devant le choix partisan.

1 - En prenant la tête de liste sur la région Ile de France, M. Barnier ne cherche rien d'autre qu'à mettre en valeur sa stature d'europhile. Mais sa véritable ambition est ailleurs : devenir commissaire européen. Quant à Rachida Dati, on a déjà tout dit. Sa seule ambition est une reconnaissance médiatique. Son bilan au ministère de la justice est telle que la seule issue est de changer de garde des sceaux au plus vite.
Enfin l'ouverture vers la jeunesse, et autres candidatures va se solder par zéro élu.

Comme à Aulnay sous Bois, lors des dernières élections municipales, les jeunes et la minorité visible sont assises au fond de la liste en attendant leur tour prochain ?

2 - Nicolas Sarkozy veut faire en Europe ce qu'il croit bon par la France. Alors qu'aucun débat n'est possible dès lors que le président a décidé de la marche à suivre, il croit pouvoir abuser les européens. Sauf que au plus fort de la crise financière, rien n'a empêché chaque pays européen de faire ce qu'il voulait pour lui-même.
Et pour quel bilan, ici comme ailleurs, le chômage explose. Et les bilans financiers ne sont pas toujours mauvais. Total, je te vois.

3 - Cette Europe indispensable n'est pas celle que l'on nous dessine. A vouloir ouvrir la concurrence entre chaque Etat, la commission est surtout en train de rabaisser notre protection sociale. Nous ne pouvons être en concurrence avec l'ensemble du monde. Le libre-échange, écologiquement mortifère, est un modèle d'accroissement des inégalités des nos sociétés.

C'est une élection à un tour, pour cinq longues années.
Nous avons le choix, 27 listes sur la région Ile de France.

Mon choix est celui du .
Une seul liste, et un seul programme :



envoyé par -



Un conseil en ce jour de fêtes des mamans, en allant acheter un joli bouquet de fleurs, passe donc au bureau de vote.

mardi 26 mai 2009

à suivre : trois députés UMP du 93 surveillent Dieudonné

Des députés UMP guettent les faux pas de Dieudonné

Eric Raoult, Patrice Calmejane et Gérard Gaudron, trois députés UMP de Seine-Saint-Denis, ont annoncé mardi la création d’un «Observatoire des risques et dérives de Monsieur Dieudonné» pour surveiller la campagne de l’«humoriste» controversé. Ils «s’inquiètent des risques de dérives de la liste intitulée "antisioniste"» de Dieudonné et des «provocations [qui] pourraient aller à l’encontre de la sérénité de la campagne et de la paix civile dans un département comme la Seine-Saint-Denis». Si des documents ou propos «contrevenaient à la loi», les députés préviennent qu’ils «porteraient plainte pour incitation à la violence et à la haine».

vendredi 15 mai 2009

Le conseil d'état valide l'élection municipale d'Aulnay sous Bois

C'est fait.
Nous ne revoterons pas à Aulnay Sous Bois.

L'élection municipale est validée. Que d'énergie perdue.

Mon petit doigt me dit qu'une autre décision pourrait faire polémique.


C'est à vérifier.



et les petits français en sont aussi :

samedi 9 mai 2009

HADOPI, 1er crash

Pas à dire, on a un gouvernement qui sait s'occuper du paysage médiatique.



L'affaire est importante et va donner encore du grain à moudre pour ceux qui comme moi n'aiment pas le mélange des genres entre la politique, les médias et le copain-copain de nos dirigeants.

Au moins une chose est sûre, l'imagination des gloggeurs est dans ces affaires n'a pas de limite.
Ailleurs, le ministre et son cabinet aurai été remerciés. Mais l'Etat-UMP n'est pas trop regardant. Chut, qui connaît M. Jérôme Bourreau-Guggenheim

vendredi 1 mai 2009